Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Juil 2018 18:07



Répondre au sujet  [ 109 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 Watchmen adapté au cinéma 
Auteur Message
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
J'ai un peu de mal à prendre du recul pour avoir un avis sur le film et seulement le film. D'un point de vue scénaristique et thématique, tout y est (même s'il y a des coupes et des détails de background qui sautent bien entendu). Donc pas de trahison (la plus grosse tout de même étant un Rorschach un poil édulcoré...). Même les dialogues sont pour la plupart issus de la BD (les voix off de Rorschah bien entendu et tout un tas de trucs).

Le début du film est fabuleux. Le long générique est à pleurer (surtout quand on connaît l'histoire et le background, je pense que ceux qui l'ont découvert au ciné l'apprécieront encore plus la deuxième fois). Le choix de la chanson de Dylan parfait...
Ensuite, ensuite... ben c'est complexe, alambiqué, des tas de flashbacks, de multiples lectures possibles. Un peu moins riche que la BD, forcément, mais encore une fois tout y est : le Vietnam, Kennedy, Nixon, la loi Keene, les MinuteMen (le vieux hibou dans son garage, le viol, le bourreau, les lesbiennes, Sally Jupiter... ).
Les personnages sont tous bien campés (j'ai trouvé le Hibou excellent par exemple) à l'exception d'Ozymandias. Physiquement ça colle pas, et son personnage n'est pas assez détaillé pour qu'on comprenne bien sa démarche. Je ne le trouve pas assez séduisant, assez brillant.

Le design est délibérément kitsch, comme dans la BD. Aucune modernisation ou ajout de réalisme (comme dans les Batman récents ou même les X-Men). Du coup, il faut faire un effort pour "admettre" tout ça. Effort que l'on ne fait jamais dans une BD où la distance via le dessin est, dès le départ, plus importante. J'aurais bien aimé plus de réalisme pour renforcer la noirceur de l'ensemble. Un des points faibles du film est que la montée dramatique et la lourdeur de l'atmosphère ne sont pas, à mon sens, assez intenses. Les "à côtés" dans la BD renforcent ça (le comics de pirate, l'agression d'Hollis Mason, etc.). Je pinaille peut être, c'est un ressenti.

En terme de réalisation j'ai pas trop d'avis. Les nombreux ralentis correspondent en général à une case précise de la BD (le pied qui éclate la porte du Comédien, son "vol", le badge jeté dans la tombe...). J'y vois plus une référence qu'autre chose. Par contre, LE truc raté, c'est clairement le choix des morceaux pour la BO. Autant le générique avec "Time for a changin" de Dylan est magnifique, autant "Sound of silence" au cimetierre c'est too much (cela dit, j'avais le coeur serré... mais bon, c'était un peu grossier), pareil pour le requiem de Mozart... le pire étant le "Hallelujah"... On a vraiment l'impression de clips musicaux inserrés dans le film et c'est un peu naze... Peut être ma critique la plus forte pour le moment.

Enfin d'un point de vue émotionnel, je trouve la BD plus forte. Parce que plus subtile. Parce que tout prend du sens (un exemple : le masque de Rorschach n'est jamais "expliqué" dans le film... dans la BD on apprend que c'est le tissu destiné à une robe faite sur mesure pour une femme bourgeoise... Deux notions intéressantes quand on connaît la personnalité de Rorschach. Et son commentaire quand il découvre le tissu : "noir blanc, bougent mais ne se mélangent pas, jamais de gris. Magnifique". (de mémoire). Ce détail à lui seul rend son avant dernière réplique ("pas de compromis, bla bla je veux pas spoiler...") plus forte, plus compréhensible, plus logique. Sans ça, la phrase peut sonner comme une bravade, comme un "bon mot".
Le désarroi de Laurie est lui aussi un peu "léger" par rapport à la BD.

Je me suis tout de même demandé qui ce film pouvait bien intéresser. J'étais avec un pote qui connaissait ma passion pour le machin, et qui aime bien les super-héros en général. Il a trouvé le bouzin intéressant mais son a priori était positif. Sans avoir lu les bouquins il a tout capté et apprécié les différents niveaux de lecture. L'aspect uchronique l'a également séduit. Le public était assez varié (les mecs de 17 ans avec coupe tektonik et seau de pop-corns m'ont fait marrer : me suis dit "vont se faire chier eux"...)

A final je crois que... je vais aller le revoir ! Achat en DVD prévu également. Avec une heure de plus (si mes sources sont bonnes) il est probable que pas mal des petits défauts relevés ci-dessus disparaissent.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


05 Mar 2009 19:52
Profil Site Internet
Soundchaser
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Sep 2008 21:42
Messages: 472
Répondre en citant le message
Message 
Vu hier. C'est Monsieur Chimera qui voulait y aller à la base, et ça me tentait bien aussi, même si je ne connaissais absolument pas la BD. Donc feu, embarquement immédiat hier soir.

Une fois le film terminé, je ne savais pas trop quoi en penser. J'ai pas eu la révélation du siècle, mais je ne me suis pas non plus dit que j'avais perdu 2h43 de ma vie. Le film, dans son ensemble, est bien foutu, les personnages bien campés, il n'y a rien de vraiment énorme à jeter. Par contre, sans avoir lu la BD, je pense qu'il est assez difficile de capter tous les personnages et leurs motivations. Ce n'est vraiment qu'à la fin que tout prend forme, même si des blancs subsistent. Par exemple, Laurie est censée avoir compris je ne sais quoi sur Mars, j'ai pas tellement saisi à quel moment elle a eu la révélation, en tout cas la scène en elle-même ne m'a pas sauté aux yeux.

Et puis, il y a des trucs pas du tout expliqués, comme le masque de Rorschach, par exemple. J'ai passé tout le film à me demander ce qu'il pouvait bien représenter, quel rapport il a avec la personne elle-même, enfin voilà, pas d'explication. J'en suis restée à "excellent son masque, mais pourquoi un masque comme celui-ci alors que tous les autres ont des tenues de super héros beaucoup plus "traditionnelles" et kitsch?"

Au final, ça ne m'a pas donné envie de revoir le film, par contre, beaucoup plus de lire la BD. Alors, à quelque part, l'ambition du film est réussie, c'est ce que j'en conclus, en tout cas.

_________________
Tout a une fin sauf la saucisse qui en a deux.


09 Mar 2009 12:55
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Pour le masque il suffit de lire le post au dessus.
1- Le noir et le blanc ne se mélange jamais. Rorschach ne supporte aucun compromis et tente d'avoir une vision manichéenne du monde. "Pas de compromis, même face à l'apocalypse.
2- Ce qui est intéressant c'est que le tissu vient d'une robe. Connaissant son mépris pour la gente féminine en général (et tout ce qui s'apparente à la chair et au sexe) c'est amusant qu'il ait fait ce choix là.

Pour la scène sur Mars, Laurie n'a pas de révélation. C'est le Dr Manhattan qui en a une. Il sait dès le départ qu'elle va pleurer parce qu'elle n'a pas réussi à le convaincre. Donc il attend simplement que la discussion se termine.
Elle s'énerve en lui disant qu'il n'a plus de lien avec l'humanité (elle est son seul lien en fait mais ne s'en aperçoit pas).
Il lui explique que l'univers est plus beau que l'humanité qui n'est qu'un grain de sable infinitésimal et méprisable dans le grand tout. Si l'humanité disparaît, rien ne changera. Et en le disant, il comprend que le hasard génétique humain est aussi "extraordinaire" que les canyons de Mars.

Une parenthèse sur la "vision" du monde de Manathan. Il perçoit la matière de toutes choses au niveau moléculaire. Face à un être humain, il le voit vieillir, seconde par seconde.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


09 Mar 2009 13:35
Profil Site Internet
Soundchaser
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Sep 2008 21:42
Messages: 472
Répondre en citant le message
Message 
J'avais lu ton post et le passage sur le masque, mais j'étais justement surprise qu'il n'y en ait pas la moindre explication dans le film, donc je le soulignais.

Quant à la révélation de Laurie sur Mars, c'est Manathan qui le lui dit tout à la fin, avant de décider de... bref, je vais pas spoiler, mais il lui dit textuellement "Tu l'as compris sur Mars", et je n'avais justement pas vraiment capté cette "illumination" chez elle.

_________________
Tout a une fin sauf la saucisse qui en a deux.


09 Mar 2009 13:42
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mar 2004 19:32
Messages: 610
Répondre en citant le message
Message 
J'en suis ressorti un peu avec la même impression que Chimera. J'ai passé un bon moment mais j'ai aussi l'impression d'être passé à côté de certaines choses en ne connaissant rien de l'univers original. J"aimerai bien le revoir après avoir lu la BD.


09 Mar 2009 13:57
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Aoû 2008 23:09
Messages: 1492
Localisation: Avignon ou Massy
Répondre en citant le message
Message 
Bonne question ça. Il me tente, mais est-ce que ça vaut le coup de le voir sans rien connaître du "graphic novel" original ? Est-ce que je risque de passer à côté de 75% des trucs ?

_________________
We live only to discover beauty. All else is a form of waiting.
Khalil Gibran


09 Mar 2009 22:54
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Pas 75%. Difficile d'évaluer la "perte". Pas tant que ça non plus.
Je pense qu'il manque aux spectateurs qui semblent éprouver un manque, un peu de recul aussi. Tout ingurgiter en 2h30, c'est pas facile... Vu le nombre d'infos un deuxième visionnage ou un temps de réflexion sur ce que l'on a vu me semble(nt) nécessaire(s) (rien que le générique est un concentré de 30 ans d'histoire "revue et corrigée"). La BD permet de digérer plus longuement tout ça. Je n'ai remarqué ou fait le joint entre certains éléments qu'après plusieurs lectures.
Ex de détail à la noix : qui a remarqué Rorschach sans masque avec sa pancarte ? .

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


09 Mar 2009 23:03
Profil Site Internet
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Avr 2004 12:19
Messages: 938
Localisation: Le Mans
Répondre en citant le message
Message 
quelqu'un l'aurait vu en VF pour me dire si le doublage est potable? je suis bien avancé dans la bd donc je devrais pouvoir le voir tant qu'il reste à l'affiche, mais il passe dans deux ciné au Mans (c à dire dans 2/3 des cinés de la ville, quoi^^et encore y'en a un qui est ds une commune de banlieue), et bien sûr pas en VO...


09 Mar 2009 23:10
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Pour moi la VF est plus que potable.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


09 Mar 2009 23:32
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2004 11:13
Messages: 4602
Répondre en citant le message
Message 
@Rem : je l'ai vu. Et quel spectateur lambda a compris la totalité du générique? Le passage avec Rorschach enfant y est incompréhensible pour le non initié.


Bon, j'en sors, et pas de doutes, Snyder est un imposteur, une grosse feignasse.
La meilleure scène est incontestablement le générique, seul passage où le réal pose un peu sa patte, interprète un peu son sujet.

Pour le reste, il a dégrossi l'histoire, en a conservé plus ou moins la substantifique moelle, a mis l'accent sur les scènes d'action (en grande minorité dans le bouquin), a zappé la psychologie de plusieurs persos (Rorschach est très mal cerné, le Hibou est transparent, bcp trop beau pour être crédible dans le rôle, s'en sortent bien le Doc et évidemment le Comédien).

Sincèrement, plus je réfléchis aux apports du film par rapport au comic, plus la démarche du "live" me parait vaine. Une stylisation de la violence à l'opposé de l'original (le gore, WTF? les ralentis qui foutent la gerbe), une grande perte dans la profondeur des métaphores, le développement des persos, des scènes franchement gênantes (la scène de sexe absolument risible, traitée sur le ton de la parodie), un choix de musique rarement judicieux, une réalisation d'une platitude confondante (aucune ambition particulière mis à part la restitution des vignettes à l'identique)...

Il s en sort en conservant les moments clefs de l histoire intactes (merci aux scénaristes) faisant inévitablement émerger légèrement la thématique principale, charnière de l'oeuvre.

Au final, ma plus grande déception à été le manque de portée émotionnelle de scènes absolument bluffante dans la BD : le guet apens de Rorschach manque cruellement d'efficacité, la genèse de Doc Manhattan est plate (aucun sentiment de danger ou d'urgence lors de l'incident), la fuite de la prison n'a pas un centième de l'intensité de l'originale (même les mutineries de Prison Break ou Oz sont plus prenantes) etc etc

J'ai apprécié : l'intro, le générique, rorschach et le "tueur", le final qui fonctionne étonnamment plutot bien. Le reste du temps je me suis globalement ennuyé.

_________________
Chromatique.net, le webzine des musiques progressives, innovantes et inclassables

https://fr-fr.facebook.com/chromatique.net


09 Mar 2009 23:55
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Tu sembles avoir plus de recul que moi. Tout ce que tu dis est dur mais vrai.
J'en étais à me dire "Est ce que le film est bien parce que la BD est géniale" ou "Est ce que le film est bien parce qu'il est bon". Tu m'aides à trouver ma réponse...
En tout cas c'est la première fois que je n'arrive pas à avoir d'avis sur ce genre de trucs. Trop la tête dans le guidon.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


10 Mar 2009 18:23
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2004 11:13
Messages: 4602
Répondre en citant le message
Message 
Bah oui, en fait j'ai quasi l'impression d'avoir eu trop de recul.

Mis à part la claque de départ, le film ne m'a jamais choppé par les tripes, tant et si bien que j'avais l'impression de survoler les pages du bouquin à la va vite. "Ah, là c'est la scène de machin" mouai bof "ohh, la va y avoir ça" pas terrible. A aucun moment je n'ai été surpris par les choix artistiques, probablement du fait de la décision de "non adaptation" de l'oeuvre.

De toutes façons, ce bouquin, soit tu le transposes en série TV à gros budget, un épisode par tome (tant qu'à être fidèle), soit tu retapes l'ouvrage de A à Z et tu y mets ton âme, que l'on sente bien que c'est TA vision.

Globalement, adapter un comic déjà existant, c'est ultra casse gueule.
Les seuls qui s'en sortent sont ceux qui développent une histoire originale, sans ça l'intérêt est au ras des paquerettes.
Le bouquin possède les images ainsi qu'une histoire plus complète. Comment l'adaptation pourra lutter contre le putain de chef d'oeuvre que je me suis projeté dans la caboche?

Autant une adaptation littéraire a une plus grande marge de manoeuvre (au pire des cas, le simple fait de le mettre en image confère à l'adaptation, au choix artistique, puisqu'on a aucun point de comparaison ne serait ce qu'en terme d'angle de vue ou de photo), autant l'adaptation de comic est ultra vérouillée.

Perso, j'attends de pied ferme le prochain remake des Watchmen, en 2019, par Alfonso Cuaron :D

_________________
Chromatique.net, le webzine des musiques progressives, innovantes et inclassables

https://fr-fr.facebook.com/chromatique.net


11 Mar 2009 22:21
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mai 2004 22:27
Messages: 4420
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Attention, y'aura du spoiler.
Vous êtes prévenus.
(écrire en noir n'empêchant pas de lire, j'le ferai pas)

Je connais pas du tout la BD, j'ai vu le film ce week-end, et j'ai beaucoup aimé.
Je pense pas que ça soit vraiment le film que j'aie aimé en fait, c'est surtout l'histoire et les personnages.
Ça tranche pas mal avec les trucs de super héros classiques.
On a là des super héros qui sont avant tout humains (si on excepte Manhattan), avec tous les défauts que ça implique, chacun avec sa part de noirceur.
C'est plus violent que ce que j'imaginais (genre la scène dans la prison).
La fin m'a particulièrement surpris aussi.
On est bien loin du happy end habituel.

En tout cas j'ai pas l'impression d'avoir raté grand chose niveau compréhension.
Par exemple Chimera parle du masque de Rorschach en se demandant ce que ça peut représenter. Pourtant rien que le pseudo du perso explique ça, c'est les tâches du test éponymes quoi. Et le test auquel il a droit après s'être fait arrêter explique un peu tout ça. Après, effectivement ils expliquent pas ce qu'a pu ajouter REM (tissu provenant d'une robe) mais ça gêne pas la compréhension globale a priori.
Ce perso étant tellement décalé par rapport aux autres, il vit dans son monde, ça m'étonnait pas spécialement que son apparence aussi soit à part.
(et j'me doutais que c'était lui avec la pancarte ! Enfin pas la 1ère fois qu'on le voit mais la 2ème)

Par contre, tout le monde dit que le générique de début est génial.
J'ai trouvé ça vraiment bon, avec la chanson de Dylan ça rendait vraiment bien, mais par contre j'ai pas forcément tout compris.
Faudrait que je revoie le film pour bien tout comprendre à cette scène je pense.
Je connais pas les Minutemen (à part le groupe de punk :p) par exemple, donc voilà.
Je regrette donc qu'ils aient pas plus développé le background des persos.
C'est pas assez approfondi quoi, mais bon en même temps ça dure déjà 2h30.

Mais globalement j'ai vraiment bien accroché, et là j'vais m'intéresser au comic pour en savoir plus.

_________________
Ma page Last.fm
Ma page RYM


16 Mar 2009 11:39
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Les "Minute men" c'est le nom du groupe de justiciers des années 40, tout simplement.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


16 Mar 2009 13:26
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mai 2004 22:27
Messages: 4420
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Ouais ça j'ai compris, ils ont leur bannière quand ils prennent leur photo.
Mais toute cette période là est pas super développée.
Qu'est-ce qui les a poussés à se réunir ? C'est quoi la génèse du truc ?

_________________
Ma page Last.fm
Ma page RYM


16 Mar 2009 15:49
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Hollis, le premier hibou le raconte au début du film : un gang se déguisait pour aller braquer les banques. Du coup, un jour, un mec s'est masqué pour les attraper. Il me semble (à vérifier) que le premier justicier masqué est le Bourreau (ou le Juge, j'ai un doute) que l'on voit un peu dans le film (c'est lui qui surprend le Comédien en train de violer Sally Jupiter. Il lui met trois pains et le Comédien lui dit "ça te plaît hein, c'est ton truc ça hein ?". Dans la BD le fait que le Bourreau soit probablement sado est évoquée.

Le générique montre que les Minutemen ne font pas de vieux os (la femme lesbienne est retrouvée morte avec son amante, l'homme insecte devient fou, le Bourreau disparaît de la circulation sans que jamais son identité ne soit révélée, etc.) d'autant que la "naissance" du Dr Manhattan les rend complètement obsolète. Quel est leur véritable champ d'action quand un type peut démoléculariser 60 missiles intercontinentaux en un clin d'oeil ? Seuls le Comédien et Sally Jupiter "s'en sortent". Le Comédien est récupéré par le gouvernement comme "agent très spécial", et Sally Jupiter se maque avec son manager et arrête sa carrière.

Plus tard, quand les "Watchmen" apparaissent (la nouvelle génération, même si personne ne les appelle comme ça... le terme apparaît seulement dans les graffitis sur les murs... on en voit un dans le générique "Who watches the watchmen ?") , c'est Ozymandias qui a l'idée de les regrouper. Il pense que grâce à eux le monde peut changer. Et c'est le Comédien qui lui montre le ridicule de son idée (il crame la carte sur le tableau). On voit à cet instant précis Ozy plongé dans une grande réflexion... C'est LA qu'il décide de faire AUTREMENT.

L'autre point évoqué dans le générique c'est la loi Keene qui interdit les "masques". Suite à la loi, Laurie, maquée avec Manathan cesse toute activité, comme le hibou. Le Comédien continue de bosser pour le gouvernement, Ozymandias révèle son identité et continue d'entretenir son personnage et son image (via les jouets, les BD, etc.). Seul Rorschach refuse d'enlever le masque, et pour cause, le masque est devenu son "vrai visage" (comme expliqué dans l'épisode avec les chiens et au moment de sa capture, quand on lui prend son masque et qu'il hurle en pleurant "mon visage, rendez-moi mon visage". Donc, disais, Rorschach est le seul "masque" en activité au moment où le film débute. Il est traqué aussi bien par la police que par des malfrats.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


16 Mar 2009 23:13
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mai 2004 22:27
Messages: 4420
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Ah ben merci bien pour ces explications, j'y vois plus clair.

_________________
Ma page Last.fm
Ma page RYM


17 Mar 2009 9:09
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message 
Bon, ça y est je l'ai vu. Histoire de me mettre dans le bain, je me suis envoyé l'intégrale de la BD ces deux derniers jours (en scan, c'est pas le top, mais c'est rapide, économique, et presque aussi efficace).

Bref. Bilan, pas si mal. Le truc c'est qu'en connaissant la BD ça tue toute surprise, et le film étant fait pour un public ne l'ayant pas lue, il est censé faire monter un certain suspense dans l'intrigue que je n'ai pas du tout retrouvé, évidemment. Donc je fais abstraction de ça pour juger évidemment.

Niveau réal, je l'ai trouvé bien fait. Outre les effets spéciaux qui sont efficaces sans en faire trop, j'aime beaucoup le traitement graphique fait par Snyder, très esthétique à mon goût (le combat du Comédien dans son appart au début, vu par la baie vitrée de l'extérieur, ce genre de chose. Y'a un petit côté "patiné" également qu'on retrouvait déjà dans 300 et que j'aime bien). Comme Behe par contre, je trouve ses ralentis carrément casse-burnes. En fait la différence avec d'autres réals les utilisant, il me semble, est sa tendance à caler à la suite du ralenti une accélération, un peu comme une bulle de savon temporelle qui enfle et éclate. Sur le papier c'est pas forcément idiot comme concept, mais visuellement j'aime pas du tout, ça donne une impression de saccade très déplaisante. Niveau musique, avis contraire, mis à part celle du générique de fin (The Chemical Romance, quel rapport avec le film?) je l'ai trouvée très bien choisie, notamment d'après des références qui apparaissent dans la BD (Unforgettable de Nat King Cole quand le Comédien mate la télé au début qui renvoie à la petite conversation entre Laurie et Dan dans la BD juste avant qu'ils fassent l'amour pour la première fois, You're My Thrill de Billie Holiday également citée à 2 reprises par Dan), et les morceaux originaux sont relativement bien choisis (excepté Hallelujah de Cohen pendant la scène de sexe dans le vaisseau, qui est par ailleurs assez minable et mal amenée - en comparaison avec la BD encore une fois), et pour conclure sur la forme, la musique utilisée pendant que Dr. Manhattan construit son Horloge sur Mars et le flash-back qui va avec, bien adaptée - j'avais d'ailleurs écouté la BO avant le film et je me doutais que ce morceau allait coller à ce passage.

Niveau fond maintenant, un petit mot sur les acteurs. Les seuls que j'ai trouvés vraiment judicieux, c'était Manhattan lui-même, bien rendu globalement, Dan avec son côté timoré (sauf sur la fin ou son pétage de plombs rend assez mal, alors que dans la BD on le voit capable d'être simplement "dur" lorsqu'il apprend la mort d'Hollis) et évidemment Rorschach et le Comédien, très convaincants. Coin bleu (euh non rouge du coup Manhattan est de l'autre côté), carton rouge (oui c'était bien ça comme couleur donc) pour Laurie, beaucoup trop gentille fille (ils ont même retiré ses manies de fumeuse qui sont largement évoquées dans la BD... en tant que fumeur, je m'insurge, c'est du politiquement correct de mes couilles, et en plus de ça, lors de l'incident avec le lance-flammes, alors que c'était sympa dans la BD, là elle a juste l'air conne) et manque de caractère. Et évidemment Veidt / Ozymandias, très très mal traité (au-dela de sa sale gueule) : ils en ont fait un méchant avec un air de fou, je trouve ça très nul, dans la BD il a une intelligence implacable certes, mais qui a une logique très nette. La on a une explication à la va-vite sur le sacrifice de millions pour sauver des milliards, bla-bla, délivré par un mec qui a l'air complètement illuminé (du coup ses "regrets" de la fin sonnent complètement creux).

Et du coup, j'arrive à la principale critique, la fin elle-même : en faisant sauter des détails pour le bien du format film (les disparitions de célébrités, chercheurs et de l'écrivain de BD Max Shea), ils ont fait carrément une daube de la fin. Outre le fait que Veidt du coup est non seulement un tueur maniaque (si on en croit le film), en plus de ça il a manipulé Manhattan pour lui voler son énergie etc... Alors que la BD rendait un personnage quand même plus "loyal" que ça. D'ailleurs dans la BD, c'est uniquement New York, uniquement les gens et non les biens, ce qui renforce encore une fois l'aspect destructeur maniaque de Veidt dans le film, ce qui est immensément dommage.

Cela étant, pour le reste du film, l'adaptation est plutôt bonne et les éléments laissés en dehors plutôt judicieux (l'absence de l'explication du masque de Rorschach par exemple, ne fait à mon avis pas défaut, dans la mesure où même dans la BD c'est pas ultra-clair - au-delà de la couleur, l'importance que ce soit une robe pour femme, ou le fait qu'elle ait été assassinée par la suite, est sujet à interprétation ; REM a l'air de s'attacher à la robe, moi je trouve que le fait qu'il cite le meurtre par la suite intéressant, il aurait très bien pu passer à côté, mais bref).

Voilà, en résumé j'ai trouvé que c'était malgré tout, indépendamment de la BD, un assez bon film. Ayant vraiment adoré la BD (et finalement, c'est à mettre au crédit du film que je m'y sois intéressé), la perte de profondeur de l'ensemble est décevante, et particulièrement la fin.

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


25 Mar 2009 20:29
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message 
Apparemment les messages trop longs font planter le forum. Donc bon, up manuel.

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


25 Mar 2009 20:30
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Akron a écrit:
Bon, ça y est je l'ai vu. Histoire de me mettre dans le bain, je me suis envoyé l'intégrale de la BD ces deux derniers jours (en scan, c'est pas le top, mais c'est rapide, économique, et presque aussi efficace).

Si tu le penses, tu ne comprends rien à la BD (le média). Lire une BD sur un écran c'est comme mater un film en screener. DLM.
Je pense d'ailleurs que tu ne penses pas vraiment ce que tu as écris.

Akron a écrit:
(l'absence de l'explication du masque de Rorschach par exemple, [...] REM a l'air de s'attacher à la robe, moi je trouve que le fait qu'il cite le meurtre par la suite intéressant, il aurait très bien pu passer à côté, mais bref).

Je m'attache à son commentaire quand il découvre le tissu. Rorschach sans la notion de "Noir blanc, magnifique, jamais de gris" c'est pas Rorschach.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


25 Mar 2009 22:10
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 109 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com