Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 16 Oct 2018 0:57



Répondre au sujet  [ 136 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 Jukebox 
Auteur Message
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message Re: Jukebox
@ Eugène : En vrac :

1) Pour moi "Process of Belief" est leur meilleur album. Absolument rien à jeter, chiadé au possible, contextuellement très fort. Le groupe est au sommet de leur art, en pleine possession de leurs moyens.

2) Concernant les RAMONES, outre "Bonzo" que je trouve incroyablement émouvante, je suis assez sensile à "Sheena" et "I wanna Live". Dans un registre plus "dur" je suis assez fan aussi de "Somebody put something".

3) Le "Tomorrow" de PROPAGANDHI est assez terrible dans le genre. Par moments, tu sens presque les postillons dans la gueule quand t'écoutes l'album. Je suis assez fan de ce groupe de toute façon et de ce qu'il véhicule (activisme, anti-tout, envie de buter tout le monde). Par ailleurs, ils sont "exemplaires" dans leur attitude. Connais pas beaucoup de groupes Metal ayant poussé le militantisme aussi loin.

Et voilà.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


08 Mar 2011 11:36
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2007 15:57
Messages: 1911
Répondre en citant le message
Message 
Je connais assez mal Lagwagon, en fait, faut que je m'y mette. Par contre, le premier Bad Astronaut est dans la section "culte" chez moi.

@DS : c'est curieux que l'aspect "émotion qui colle aux dents" te dérange autant ici et pas du tout dans les ballades de Scorpions ou de Gary Moore par exemple. Après, on est pas tous sensibles aux mêmes trucs, ça je peux comprendre. Personnellement, je suis très sensible à la tristesse distanciée, à l'aspect un peu "en demi-teinte", "doux-amer" des ces groupes (on retrouve aussi ce truc chez des groupes comme Leatherface, Samiam ou Alkaline Trio), cette façon d'injecter une pointe de mélancolie dans des chansons entraînantes à l'énergie positive. Le tout sans mièvrerie et sans emphase (contrairement à beaucoup de ballades hard/metal par exemple).


09 Mar 2011 14:08
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8806
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Bah justement. Là l'émotion je ne la perçois pas. Vous parlez de mélancolie, tout ça, et je sens bien que c'est ce qu'essaye de faire passer le chanteur de Lagwagon avec sa voix hésitante. Mais moi ça ne me touche pas du tout, parceque déjà j'ai du mal avec ce genre de mélodie. Quand Klaus Meine chante, c'est de la très grande voix, l'emphase ne me gène pas parceque dérrière ça suit, que les gratteux ont un putain de feeling et de touché. Là ca me parle, là je ressens des choses. J'adore "Temple of the king" de Rainbow : pourtant on peu pas dire qu'ils en font des tonnes sur ce morceau, mais la guitare de Blackmore est hyper expressive et classieuse, et le chant de Dio c'était quelque chose. Moi j'ai besoin que l'on me donne quelque chose, et ce n'est vraiment pas le sentiment que j'ai avec Lagwagon et les groupes de ce genre.

Ce que je ne comprends pas, c'est que ces types ont un son hyper lisse, très propre, beaucoup trop. Totalement innofensif. Rien que pour ça je ne comprends pas que ces groupes se réclament encore de l'étiquette punk. Même des groupes pop sonnent plus cradingues. Je trouve ça clinique, exactement ce que vous reprochez aux groupes de power sympho. Alors certes, il y a de la mélodie c'est indéniable, mais c'est un peu près tout pour moi.

Mais je respecte un groupe comme Bad Religion, j'ai déjà écouté pas mal de titres d'eux, ils ont un style et un sens de la mélodie qui leur est propre. Après c'est vraiment une question de sensibilité (et de goût). Le groupe qui pour moi symbolise le pire du punk à roulette c'est Blink182, je trouve ça vraiment hyper mauvais, je deteste (le timbre de voix, le style des mélodies, les refrains etc etc).

Mais bon bref, on a pas la même vision du punk (moi il faut que ça pête, que le chant soit agressif, qu'on ressent cette envie de destruction). Si je veux de la mélodie, ce n'est pas vers ces groupes là que je me tournerai.


09 Mar 2011 15:09
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2007 15:57
Messages: 1911
Répondre en citant le message
Message 
Tu connais "Today's Empires, Tomorrow's Ashes" de Propagandhi au fait? Dans le genre violent, intense, rugueux qui donne envie de tout péter, cet album se pose là. Et c'est mélodique. Les deux suivants ("Potemkin City Limits" et le dernier) sont très bons aussi, peut-être moins intenses et plus contrôlés.

Je reviens pas sur la question du goût et de la sensibilité. Maintenant, quand tu me parles du feeling et du chant de Dio, je te réponds avec les chanteurs de All (Chad Price) ou de Samiam, qui ont un registre un peu "à la Dio" justement (grave, chaleureux avec ce qu'il faut d'éraillement) et du feeling par mégatonnes.

Pour le côté lisse, je sais pas trop. Faut pas mélanger le hardcore mélo (Bad R, NOFX, Millencollin, Propagandhi etc) et le pop punk (Blink 182 et co), moins speedé et plus soft dans l'approche. Le son de Bad Religion était davantage rugueux au départ, et a eu tendance à se lisser avec le temps (notamment à cause de l'abondance de choeurs et d'harmonies vocales). Je trouve pas que le groupe soit spécialement "trop lisse" pour le genre mais bon. NOFX (par exemple) est moins lisse, plus agressif et riffu, par exemple. Propagandhi, j'en ai déjà parlé. Leatherface n'a rien de lisse non plus (je te conseille également ce groupe si tu veux du punk mélodique avec de l'agressivité, une voix éraillée et un truc qui "brûle"), de même que Samiam (dans une moindre mesure).


09 Mar 2011 15:43
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 13:10
Messages: 4155
Localisation: Rouen
Répondre en citant le message
Message 
theshaman a écrit:
Faut pas mélanger le hardcore mélo (Bad R, Millencollin, Propagandhi etc) et le pop punk (Blink 182, NOFX et co)

Tu suis pas NIME, toi, ça se voit.

_________________
L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même.

Voltaire


09 Mar 2011 15:46
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8806
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Pop-Punk c'est un oxymore, non?

Je note pour Propaghandi et les 2-3 autres trucs. Cela dit, je n'aurais jamais le temps de creuser et d'assimiler tout ça je pense (je ne suis pas LTF). Mais par acquis de conscience je tenterais le coup. Evidémment j'ai mon idée assez préconçue (et donc fermé du punk), quand j'ai envie d'en écouter c'est souvent le même genre de trucs qui reviennent : les 1ers Clash et Pistols, les 1ers Exploited (qui étaient pour le coup assez hardcore) et surtout des trucs français (Béru, OTH, Parabellum etc).


09 Mar 2011 16:13
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2007 15:57
Messages: 1911
Répondre en citant le message
Message 
Propagandhi c'est ça par exemple :






Si t'as pas envie de renverser le gouvernement après avoir écouté ça. Et surtout, n'oublie pas de monter le son.


09 Mar 2011 16:22
Profil Site Internet
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Moi ce qui me fait "fondre" perso dans ces groupes, c'est qu'il y a une certaine pudeur justement. Les mecs déballent pas, ne font pas des grands gestes avec les yeux humides. Il y a une espèce de retenue, quelque chose qui commence avec de l'énergie et le refrain ou le break qui te prend presque en traitre. PEARL JAM fait assez bien cela par exemple (là tout de suite je pense à "Severed Hands" comme exemple).

Je donnerais trois exemples de chansons qui me touchent dans ce registre là et qui ne sont ni BR ni LAGWAGON et qui peut être permettront à un DS de mmieux capter ce que nous/me plait :

NOFX - Falling in Love

Ca commence à fond les ballons, en trombe et la chanson prend une autre direction au bout d'une minute. Si vous lisez les paroles, c'est juste "encore plus fort".

LEATHERFACE - Diego Garcia

Si tu sens pas le désespoir dans ce titre, avec la voix rocailleuse, désabusé. Si tu sens pas cette tristesse profonde et les paroles qui t'envoient au tapis, effectivement pas la peine de "forcer" : c'est juste pas pour toi.

DESCENDENTS - Hope

Dans ce titre outre la mélancolie du titre, il y a un peu de colère contenue, une rage qui reprend de temps en temps le dessus. Puis la tristesse qui repart au galop.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


09 Mar 2011 17:43
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2010 4:14
Messages: 656
Localisation: Metz
Répondre en citant le message
Message 
J'avoue que je ne sais pas vraiment quoi ajouter à ça, Canard, c'est un bon résumé de la situation et de ce qui me séduit dans cette scène. Si tu me permets de faire une petite comparaison, j'ai retrouvé à peu près les mêmes sensations/qualités dans le Hardcore Mélodique que dans le (bon) Speed Mélodique (Helloween quand c'était bien, Gamma Ray, etc...), toutes proportions gardées bien entendu...

Mais outre les qualités musicales, ce qui me plait énormément chez ces mecs (vous l'évoquiez avec Theshaman concernant Propagandhi), c'est leur intégrité (voire intégrisme parfois): pas de pose, de discours de merde, une certaine exemplarité, la relation avec les fans (Bad Religion qui distribue gratuitement son dernier album live, si c'est pas la classe ?). Contrairement à leurs prédécesseurs (et au milieu du Hard), ces gars arrivent à concilier fond et forme, et je trouve ça cool...

J'vais en rajouter deux parmi toutes celles que vous avez choisies parce que ce serait dommage que D.S. passe à côté de ça quand même:


_________________
"Cities full of hatred, fear and lies/Withered hearts and cruel, tormented eyes/Scheming demons dressed in kingly guise/Beating down the multitude and scoffing at the wise..."


09 Mar 2011 19:05
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Dark Schtroumph a écrit:
J'adore "Temple of the king" de Rainbow : pourtant on peu pas dire qu'ils en font des tonnes sur ce morceau, mais la guitare de Blackmore est hyper expressive et classieuse, et le chant de Dio c'était quelque chose. Moi j'ai besoin que l'on me donne quelque chose, et ce n'est vraiment pas le sentiment que j'ai avec Lagwagon et les groupes de ce genre.

Avec le punk, ça me ne fonctionne pas comme ça. Parce que les mecs sur scène sont, par définition, comme toi. Ils ne sont pas meilleurs (dans l'idée en tout cas). Le punk c'est comme l'idée des girl-next-door, ce sont des gens normaux, tes voisins, tes potes de lycée, qui montent un groupe et ça donne ce que ça donne. Pas de virtuosité, pas de "over the top".
Reste ce qui reste. Et ce qui reste, ce sont les chansons. Juste la chanson, sans surjeu. Tu dis que Joey Cape (Lagwagon) cherche l'émotion... Ben... non. Dio interprète, Joey Cape chante juste de la seule manière dont il est capable. Cape chante toujours comme ça depuis ses débuts et n'a pas cherché plus ou moins de chose.

Dark Schtroumph a écrit:
Ce que je ne comprends pas, c'est que ces types ont un son hyper lisse, très propre, beaucoup trop. Totalement innofensif. Rien que pour ça je ne comprends pas que ces groupes se réclament encore de l'étiquette punk. Même des groupes pop sonnent plus cradingues. Je trouve ça clinique, exactement ce que vous reprochez aux groupes de power sympho. Alors certes, il y a de la mélodie c'est indéniable, mais c'est un peu près tout pour moi.


Concernant le son "lisse"... Pour Bad R, oui, c'est leur volonté de "lisser" leur prod. Pour les autres je ne trouve pas que ce soit si lisse que ça. Ce genre est l'un des derniers où tu peux encore entendre une batterie "normale" par exemple. Si tu écoutes les albums (et pas des youtube bien sûr) tu entendras la différence avec les prods vraiment lisse des groupes symphos dont tu parles. Le son punk est beaucoup plus petit, plus naturel souvent. En outre, il y a peu de différence entre le son studio et le son live (en règle générale... si tu prends Blink, forcément, il y en a une énorme pusiqu'ils sont plutôt mauvais musiciens, que trois, et que leurs albums sont surproduits depuis Enema of the state). Si tu écoutes All, il n'y a que très peu d'overdubs. T'écoutes leur live, c'est kif kif. Les mecs remplissent tout sans problème, sans tricher.
Tout ceci est appréciable. Après, si tu n'aimes que l'approche (un peu) savante de la musique, effectivement, ça ne passera jamais. Il n'y a pas d'équivalent de Ritchie Blackmore dans le punk (forcément, le mouvement est fondé sur "l'anti-Deep Purple" et les solos de deux heures).
Punk = chanson, pas "musique".

Dark Schtroumph a écrit:
Pop-Punk c'est un oxymore, non?

Si tu considères que le punk c'est le Clash et les Pistols, oui. Et encore les Clash ont cherché la pop via le côté dance / reggae (ils l'ont pas trouvé mais l'idée était là).
Mais comme le punk c'est les Ramones, qui sont pop 75% du temps, finalement non. Et si tu prends la vague new-yorkaise du CBGB t'as pas mal de pop dedans, à divers degrés bien entendu (Blondie, Television...)

Dark Schtroumph a écrit:
Moi j'ai besoin que l'on me donne quelque chose, et ce n'est vraiment pas le sentiment que j'ai avec Lagwagon et les groupes de ce genre.

Le punk ne donne pas. Faut aller chercher.
Si dans "Long distance" de ALL (cf au dessus) tu ne vas pas chercher, tu passes à côté.
Le plan / thème est un truc très hard US. Couplet "léger". Mais le refrain est dans la demi teinte. C'est une histoire d'amour, mais c'est une rupture. A distance. Par téléphone.

All I know is all the world came between us,
and the love got left behind, no news flash,
no half mast flag on the day that our live died
I'd tell you face to face
If I could look you in the eye
So I just called to say goodbye


C'est un peu lâche, un mélange de démission et de fatalité... C'est ce passage qui est génial. C'est ça qui donne la saveur douce amère de l'ensemble. Un groupe de hard serait resté sur le plan joyeux d'intro. Pas les punks. Mais en même temps, Price n'en fait pas non plus des caisses (ça lui arrive parfois sur cet album, mais c'est rare en général). C'est la vérité nue. On ne s'aime plus, la vie continue, y a pas de violons ou de drapeaux en berne. Salut.

Cette "normalité" est revendiquée en permanence. All la chante souvent. Dans "A million bucks" le narrateur n'échangerait pas un million de dollars contre un million de journées avec elle...

day one we'd go fishing
dollar movies on day two
days three and four we'd spend in bed
just like we used to do
a million days with you
would go by much too fast
but i've got a million ways
to make our friendship last
i've got a million ways




Et si tu aimes la technique, les "musiciens", tu en as quatre de très bon niveau dans ALL. Ecoute la basse dans "A million bucks" par exemple... Souviens toi la dernière fois que tu as pu écouter une basse déjà. Et la dernière fois que tu as entendu ça ? Ça doit remonter à Maiden... Réécoute le morceau et fais gaffe à la gratte maintenant. Tu constateras que ce mec n'arrête jamais, plan sur plan, arpèges, riff, rythmiques, petites phrases... C'est riche. C'est pas du Blackmore mais ça pourrait être une sorte de Van Halen / Vito Bratta punk...



"Falling in love" de NoFX est une des plus belles chansons d'amour que je connaisse (à lire avec la zique évidemment, sinon ça marche moins bien).

Blast oxygen masks, smoke filled cabin
Depressurize, don't be afraid, hold onto me
We're goin down, but not our love

Death don't seem so bad, when I'm with you
My only love, so close your eyes
Kiss me one last time,
We're gonna die, but not our love, not our love


Un jeu de mot, une idée, 7 lignes et une mélodie.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


09 Mar 2011 21:15
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
J'suis tombé sur ça, "She's my ex" de ALL sur un montage de "High fidelity".
Autant dire que c'est culte.


_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


09 Mar 2011 21:36
Profil Site Internet
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Heavy REM a écrit:
"Falling in love" de NoFX est une des plus belles chansons d'amour que je connaisse (à lire avec la zique évidemment, sinon ça marche moins bien).

Blast oxygen masks, smoke filled cabin
Depressurize, don't be afraid, hold onto me
We're goin down, but not our love

Death don't seem so bad, when I'm with you
My only love, so close your eyes
Kiss me one last time,
We're gonna die, but not our love, not our love


Un jeu de mot, une idée, 7 lignes et une mélodie.


Je décrypte un peu :

Fat MIKE évoque le crash en avion d'un couple d'amis (on entend des extraits de messages d'une tour de contrôle en intro). Il imagine ce que dit le mec à sa nana pendant que l'avion tombe. Personnellement je trouve ça juste "parfait" et ça me touche direct en plein foie. Du jeu de mot du titre ("falling in love"), en passant par l'interprétation de Fat MIKE, la concision de la chose, le riff. C'est parfait. Tout simplement.

Et plus largement, on peut voir également dans ce titre, une sorte d'allégorie de la vie, de son basculement rapide. Un coup de volant, une maladie, une erreur d'inattention et badaboum : tout bascule. Le ciel bleu, un départ pour un voyage peut être, un couple qui s'aime. Et crack ! C'est la fin. Sauf que le message de Fat MIKE, c'est que c'est triste bien entendu. Mais ne vaut il pas mieux mourir de cette façon, que de pourrir sur un lit d'hopital, dans une maison de retraite en ayant vu ses proches claquer avant ?

C/c de ma kro d'avril 2010 (on m'accusera pas de "pomper REM" pour le coup) :
http://metal.nightfall.fr/index.php?idchoix=8398

2) Se trouver là où on ne s’y attend pas.

J’avais déjà évoqué cet « art » du contrepied chez NOFX (cf. ma kro du "War On Errorism"). Il est ici magnifié. Le groupe parle de choses sérieuses avec un fun irrévérencieux et arriverait à vous arracher une larme à chaque coin de riff sous amphet’. NOFX veut assassiner le gouvernement avec le sourire, répond aux accusations et se targue de faire du Punk une élite musicale (ah ah). Entre second degré, ironie et blague à deux balles ; "So Long" est à l’image de cette reprise de "Champs Elysées" (oui, la chanson de Joe Dassin) complètement décalée avec un Fat Mike qui massacre les lignes de chant.

Puis, il y a l’autre versant. Un troublant "Desperation’s Gone" joué tambour battant sur des lignes de chant sautillantes. Mieux : "Falling In Love". Ca commence comme une bouffée d’air frais, un ciel bleu gorgé d’espoir qui tourne au cauchemar lorsque l’intro s’efface. NOFX ne se contente pas d’envoyer la purée Hardcore, il injecte ce zeste de talent, d’émotions et d’intelligence qui manque si souvent à tous nos groupes. Je suis présentement en train d’écouter ce morceau-là et je vais être obligé de conclure parce que bon franchement… quoi… ça va pas être possible d’en dire plus.


...

A noter, que la chanson préférée de NOFX figure sur l'album en question et s'intitule "The Desperation's Gone" :



En version live :

[youtube]-KIrF86ttCw&feature=watch_response[/youtube]

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


10 Mar 2011 10:07
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8806
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Allez-y mollo, je suis un peu submergé là.

J'ai écouté tous les morceaux jusqu'au post de REM (j'ai pas youtube au taf).

Avant de parler de ces morceaux, je soulève un point important que vous évoquez : les paroles. Il faut comprendre que chez moi les paroles passent toujours au dernier plan, parceque je suis pas très fortiche en anglais. Je comprend difficilement un texte en anglais rien qu'à l'écoute. Il faut que je me penche donc sur le livret, comme vous le faites là, mais c'est le genre de truc que je ne fais que si la musique me plait. Donc le dernier truc que je fais quand je découvre un groupe. C'est pour ça d'ailleurs que j'aime beaucoup le metal chanté en français, car là le texte m'est tout de suite accessible, c'est un gros plus pour moi.
Donc, je comprends ce que vous dites sur les textes : les paroles du morceau de Nofx sont effectivement super. Rien à dire. Mais quand j'écoute un titre, je vais avoir du mal à faire le lien entre le ton de la voix et le contenu des paroles.

Revenons à la musique.
Je n'ai pas tout aimé, mais il y a vraiment des trucs intéressant. Passons rapidement sur NOFX : je deteste la voix, elle m'est tout simplement insupportable. Ce n'est pas la première fois que j'écoute ce groupe et cette voix de "gamin" m'horripile, je fais un blocage total. Je crois que ça ne passera jamais.

Propaghandi c'est effectivement assez rentre dedans, d'ailleurs ça tire clairement sur le metal vers la fin (évident sur le dernier titre posté par shaman). Ce n'est pas désagrable, mais je ne pense pas que ça m'intéressera plus que ça. Je trouve toujours qu'en terme de "destroy" il manque un truc.

All/descendant j'avais déjà un peu creusé le 1er album. J'aime bien ce que REM dit sur la basse qu'on entend. Si il y'a bien un truc qui me saoule dans les prod metal c'est l'inaudibilité de la basse, je me suis souvent demandé à quoi servait le bassiste dans pas mal de groupe de power et de thrash. Ca m'avais un peu intéressé ce groupe, le morceaux posté par coincoin est sympa (après une écoute rapide), j'essairai un peu de creuser.

Quant au Leatherface, le titre posté par canard est vraiment super, l'autre est également pas mal. Par contre je trouve que c'est vachement travaillé musicalement (pour du punk). Peu importe, va falloir que j'écoute au moins leur dernier album.

Sinon oui, j'ai clairement une approche anglaise du punk. Je reviens sur les Ramones. J'avais écouté le 1er album il y a quelques années. Je l'avais trouvé tout pourri, d'un minimalisme insuportable. J'ai tenté de le réecouter en début de semaine : j'ai coupé à la fin du 2ème morceau. Ca ne me passe du tout. "Blitzkrieg bop" est considéré comme un classique, je le trouve insuportable. Mais bon comme j'ai aimé "pet semetary", je vais tenté des albums plus récent.

La volonté de tout détruire, je ne la ressens pas dans le punk US (sauf à la rigueur chez des précursseurs comme le MC5). Par contre chez les franco/anglais : "white riot" des Clash, "Alternative" des Exploited, "Quelle sacrée revanche" de OTH, "panique" de Metal Urbain etc...ces morceaux ont un truc vraiment incendiaire et destructeur, ça me prend au trippe (contrairement à plein de groupe de metal extrême qui se veulent choquant, blablabla). Je pense que vos propos, où il est plutôt question de mélancolie liée au quotidien, confirment un peu cette vision des choses que j'ai. J'aime bien aussi quand il y a de la Oï dans le punk (Sham 69 par exemple), j'ai l'impression que c'est un truc assez européen.

Par contre, Rastignac (ça fait bizarre d'apeller un forumeur comme ça, bref), le topo sur l'engagement des punks, contrairement au metalleux, heu je m'en fous un peu. Je veux dire que la comparaison avec les metalleux me saoule car ces derniers ont globalement une approche apolitique et se focalisent sur l'aspect musical essentiellement, alors que l'émergence du punk a toujours été intiment lié à un phénomène social. C'est deux façons de faire distincte qui me semble inutile de mettre en comparaison. Comme j'ai déjà du le dire je garde un attachement au punk car quand j'avais 19/20 ans j'ai fais pas mal de concerts punk, dans des festivals (le breizh disorder), dans des squats etc...la proximité des punks je sais ce que c'est, et leurs nombreux paradoxes et incohérence aussi (et là, la plupart des metalleux n'ont pas ce problème).


10 Mar 2011 11:21
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8806
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Heavy REM a écrit:
Dark Schtroumph a écrit:
J'adore "Temple of the king" de Rainbow : pourtant on peu pas dire qu'ils en font des tonnes sur ce morceau, mais la guitare de Blackmore est hyper expressive et classieuse, et le chant de Dio c'était quelque chose. Moi j'ai besoin que l'on me donne quelque chose, et ce n'est vraiment pas le sentiment que j'ai avec Lagwagon et les groupes de ce genre.

Avec le punk, ça me ne fonctionne pas comme ça. Parce que les mecs sur scène sont, par définition, comme toi. Ils ne sont pas meilleurs (dans l'idée en tout cas). Le punk c'est comme l'idée des girl-next-door, ce sont des gens normaux, tes voisins, tes potes de lycée, qui montent un groupe et ça donne ce que ça donne. Pas de virtuosité, pas de "over the top".
Reste ce qui reste. Et ce qui reste, ce sont les chansons. Juste la chanson, sans surjeu. Tu dis que Joey Cape (Lagwagon) cherche l'émotion... Ben... non. Dio interprète, Joey Cape chante juste de la seule manière dont il est capable. Cape chante toujours comme ça depuis ses débuts et n'a pas cherché plus ou moins de chose.


Ca par contre ça me rassure. Faut savoir que je suis du genre à vachement m'apitoyer sur ma propre médiocrité. A un tel point que j'ai souvent des coups de blues, une impression de mener une vie fade, allant nulle part. Je me prends la tête parceque j'ai pas un centième du talent d'un Blackmore. Oui parfois il est bon aussi de faire des choses simples. Ca me déplairait pas d'ailleurs de jouer dans un groupe punk. Bon j'arrête le racontage de life.


10 Mar 2011 11:23
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Les punks n'ont jamais voulu tout casser. C'est les punks anglais qui ont été revendicatifs.
Le punk c'est le malaise de l'ennui, Iggy Pop le chantait déjà… C'est l'ennui de la classe moyenne, celle qui a assez d'argent pour s'acheter des amplis Marshall et crier "Qu'est ce qu'on s'emmerde !". Et c'est aussi une forme de rejet (traditionnel dans le rock'n'roll) de la vie "bourgeoise" (horaires, cheveux peignés, crédit, maison…)
C'est ça la revendication punk. Le "no future" n'a rien de destructeur, c'est un message qui consiste à dire "Tout fout le camp, on peut rien y faire, l'avenir est bouché parce que la décadence est en marche, assistons à cela en tant que spectateur et ricanons". Si on regarde le contexte historique, c'est les crises pétrolières, la guerre froide, la menace nucléaire... Ces années là avaient un parfum de fin du monde.
Après il y a eu des punks plus revendicatifs, plus "politiques", plus "prolos", mais c'est pas du tout politique au départ.

Le vrai point de départ, c'est le "retour aux sources" du rock'n'roll, le retour aux années 50 et 60, au rock de base et aux chansons. Les Ramones sont fans des Stooges et du MC5 mais surtout des Beatles et des Beach Boys, de la Motown, des singles sucrés des années 60. Et les Ramones, comme tous les autres, ont toujours voulu que ça marche, devenir célèbre, etc. L'esprit "do it yourself", l'underground, le rejet des majors et autres, est venu APRES. C'est la deuxième génération de punks qui s'est créée un mythe et des règles là où il n'y en avait pas.

Pour les Ramones, il est évident (enfin, quand on connaît la disco), que le premier album est inécoutable pour commencer. Parce qu'il est mixé guitare à droite, basse à gauche, aucun overdub, mal chanté, etc. Le live est bien meilleur (sans rien rajouter en terme d'arrangements) par exemple. Dans les vieux albums tu peux taper dans Rocket to Russia (un classique) ou Pleasant dreams (déjà plus sophistiqué, vocalement notamment). Dans les plus récents, si tu es sensible à la production, je te conseille Mondo bizarro, le plus "produit", avec du hit, des morceaux plus énervés, une bonne reprise des Doors, etc.
Après, ça restera toujours minimaliste. Même au niveau des paroles (ils peuvent répéter deux phrases pendant deux minutes).

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


10 Mar 2011 12:02
Profil Site Internet
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Dark Schtroumph a écrit:
Passons rapidement sur NOFX : je deteste la voix, elle m'est tout simplement insupportable. Ce n'est pas la première fois que j'écoute ce groupe et cette voix de "gamin" m'horripile, je fais un blocage total. Je crois que ça ne passera jamais.


Ne passe pas "rapidement" sur NOFX. C'est l'erreur que j'ai faite il y a 10 ans.

Je sais que tu vas pas me croire, mais c'était pareil pour moi : la voix m'insupportait. Je me souviens avoir dit à REM un truc du style "ouais c'est pas mal, mais bon le mec qui chante est trop mauvais".

Puis un "jour", tu passes la dessus, je ne saurais l'expliquer. Peut être l'habitude ou le fait de creuser un peu sur la personnalité du groupe, les paroles.... Je sais pas. Personnellement ce sont les morceaux "tristes" qui m'ont permis de m'accrocher aux branches.

Je te mets deux liens, les deux titres qui m'ont permis de "rentrer" dans NOFX via Fat MIKE justement :

She's gone :


Scavenger Type :


Une version Live qui déchire :


Dark Schtroumph a écrit:
Quant au Leatherface, le titre posté par canard est vraiment super, l'autre est également pas mal. Par contre je trouve que c'est vachement travaillé musicalement (pour du punk). Peu importe, va falloir que j'écoute au moins leur dernier album.


LEATHERFACE fait du "Punk" mais pas uniquement. Pas vraiment. Et "Stormy Petrel" est mon album préféré en 2010.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


10 Mar 2011 15:00
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Nov 2010 4:14
Messages: 656
Localisation: Metz
Répondre en citant le message
Message 
"She's Gone", où le morceau qui m'a fait découvrir NOFX; rien que de le réécouter, je me revois dans la cour du collège (fin de 5ème) en train de chambrer mon pote "et ses groupes de Punk de tafiolle" (qu'est-ce que j'étais con à l'époque quand j'y repense): 3min plus tard, j'étais fan du groupe à vie... Merci Canard, pour cette séquence nostalgie.

Hormis ces quelques considérations, pas grand chose à ajouter au post long comme un jour sans pain de REM: précis, avec moult réferences et force explications; j'ai même envie de ressortir "Mondo Bizarro", dont je me rends compte que je ne l'ai pas suffisamment écouté...

Sinon, la raison pour laquelle les gens (à mon sens) passent à côté du Punk, c'est parce qu'ils limitent le genre au Pistols et aux Clash, et c'est bien dommage: comme ces mecs sont mauvais (en plus, d'être des vendus), ils gardent une image faussée et biaisée du genre; normal qu'ils soient tout ébaubis de constater que le Punk a plus (et mieux) à offrir que "Sandinista" et "Nevermind..." (fans des Clash et des Pistols, déchainez-vous !)

_________________
"Cities full of hatred, fear and lies/Withered hearts and cruel, tormented eyes/Scheming demons dressed in kingly guise/Beating down the multitude and scoffing at the wise..."


10 Mar 2011 20:25
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message 
Bon, vos messages sont super intéressants. Parce que c'est un genre que j'ai commencé à approcher y'a un petit moment, mais sans creuser ; j'écoutais d'autres trucs à l'époque. Mais depuis un moment, je n'écoute plus trop de metal mis à part quelques sorties qui me bottent (en pagan / folk surtout), et du coup j'ai pas mal écouté BR, j'ai commencé à écouter les RAMONES (mais bon, le It's Alive c'était peut-être pas la meilleure approche), et je me retrouve bien là dedans. Ca accompagne mieux ma vie actuelle que RHAPSODY qui était très bien quand j'avais 17 ans. De façon assez amusante, avant de découvrir le metal, j'écoutais beaucoup BLINK et SUM 41. Du coup ça me donne un peu l'impression de "boucler la boucle".

Enfin bref. Je vois plein de noms de groupes que je ne connaissais pas du tout. Et je crois que je devrais aller lire le blog de REM côté punk, chose que je n'ai pas vraiment faite jusqu'ici (ou trop peu). D'autant qu'il y a une liste d'albums toute faite dans la rubrique Dikozik et que ça devrait être un bon point de départ.

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


10 Mar 2011 20:55
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Sep 2008 18:53
Messages: 2866
Répondre en citant le message
Message 
Au risque d'être lourd, tu peux commencer par lire la chro du disque des Vandals et écouter le disque. Tu ne peux qu'aimer (c'est pas compliqué).

_________________
His hope was to remind the world that fairness, justice, and freedom are more than words, they are perspectives.


10 Mar 2011 22:46
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message 
Hé, oh, j'suis pas un garçon facile.

Mais ouais, j'vais faire ça.

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


11 Mar 2011 1:21
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 136 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com