Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 24 Avr 2018 17:17



Répondre au sujet  [ 1 message ] 
 SONATA ARCTICA ~ The Days Of Grays (2009) 
Auteur Message
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message SONATA ARCTICA ~ The Days Of Grays (2009)
Ces derniers temps, j’ai assez peu d’attentes en termes de metal. Voire de musique en général. Je sais pas si c’est de la sagesse ou de la connerie, mais j’ai un peu l’impression d’avoir trouvé l’essentiel de ce que je cherche quand j’écoute un disque avec ceux que je possède déjà. Cela dit, de temps en temps, le jeune chien fou et enthousiaste que j’étais il y a encore quelques années secoue sa vieille carcasse rhumatisante et fait le tour d’une ou deux « actus ». Mais là encore, c’est surtout pour de nouveaux disques de « vieux » groupes. En l’occurrence, SONATA était une de mes premières découvertes métalliques, et d’ailleurs le seul de mes groupes de « débutant » auquel je m’accroche encore (mais bon, les autres étaient COB, NIGHTWISH et RHAPSO alors forcément…).

J’ai donc attendu la sortie de The Days Of Grays avec une certaine fébrilité. Et il m’a fallu un moment pour le digérer. Je vais pas faire genre « ouais mais la complexité toussa, multiples écoutes bla bla » parce qu’on sait tous que c’est un tas de conneries. Pour situer le truc, je rappelle que j’avais adhéré à Unia (que j’apprécie toujours) et que globalement je suis un fan du travail du groupe. Et Unia, passée la surprise, j’avais accroché de suite. Ouais, Kakko visait une certaine complexité qui flirtait avec le bordélique. Non, tout n’était pas parfait, mais on sentait la prise de risque et l’envie d’aller au bout du concept, quitte à pondre un truc relativement indigeste.

Le problème, et en un sens, la déception du nouvel album, c’est que le chanteur chevelu n’a pas osé remettre ses couilles sur la table, ou du moins pas les taper bien fort dessus. En tous cas c’est l’impression que ça me laisse. Il a voulu taper un peu dans le consensus, il a même ressorti une vieille démo (Flag In The Ground) pour placer un titre speed à l’ancienne-mais-avec-plus-d’arrangements histoire de. Sauf que le morceau tombe comme un poil de cul dans le porridge au milieu du disque. Ca colle pas. De même, les « nouveautés » introduites sur divers morceaux pour pousser l’audace plus loin qu’Unia n’en sont pas. Une gonzesse, un orchestre à la Elfman, ça rend bien, mais ça reste de la poudre aux yeux, puisque tous les groupes dans le genre touchent un peu à ça. Du coup ça donne une impression de fausse innovation un peu hypocrite. Et histoire de conclure dans les trucs qui m’ont gonflés, je vais citer Deathaura qui tape dans le créneau du morceau à tiroirs, c’est gentillet mais mal monté, et du coup, encore une fois, ça tombe un peu à plat.

Voilà. Tout n’est pas à jeter non plus. Le second single, mid-tempo sans prétention, est plutôt dénué d’artifices (comparé au reste, j’entends), mais fonctionne efficacement sans tromperie sur la marchandise. Il communique bien les émotions évoquées par le texte, un peu de nostalgie avec une pointe d’optimisme, en alternant ses passages softs et des montées en puissance, principalement par le biais de la ligne de chant, par ailleurs grande gagnante de l’album pendant que les guitares font de la figuration (mais c’était déjà le cas sur Unia, perso je m’en branle et j’irais jusqu’à dire que ça me va très bien).
A côté de ça, Kakko se sort un peu les doigts sur le cœur du disque, en poussant dans la veine d’Unia, avec une certaine recherche de nouveauté, à partir de Zeroes, avec son groove bienvenu et accrocheur et jusqu’à The Trust Is Out There et ses ambiances un peu Sci-Fi efficaces. A noter d’ailleurs sur ces titres un parti pris sonore pas con au niveau des filtres et des sons de clavier.

Et du bon et du pas bandant, je vous apprends rien, ça fait du moyen. SONATA reste relativement fidèle à lui-même avec un album pas mal foutu et globalement pas désagréable, mais s’est, à mon avis, un peu perdu sur le chemin du consensuel et de fait, n’est pas complètement à la hauteur de ce que j’attendais.

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


29 Oct 2009 17:37
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1 message ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com