Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 23 Sep 2018 19:47



Répondre au sujet  [ 1 message ] 
 MANOWAR - Into Glory Ride (1983) 
Auteur Message
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message MANOWAR - Into Glory Ride (1983)
MANOWAR – Into Glory Ride (1983)

Image

Tout ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort. Le ridicule encore plus.

« MANOWAR c’est les mecs ils posent en slip en cuir avec des peaux de bêtes sur le dos et c’est la classe quand même. Tout le monde a l’air con en moule-burnes en sky, bah pas eux. Puis après quand ils commencent à jouer c’est céleste mon pote. Y a tellement de fraîcheur et de naïveté que t’as un truc tout bizarre dans la gorge qui se noue. Tu fais écouter ce groupe à 100 personnes, t’as 99 qui rigolent et une qui a la larme à l’oeil. Moi je sais dans quel camp je suis.... Et toi ? ».


Into Glory Ride (IGR) est de cette race d’album dit de transition. Les traits artistiques du groupe sont posés dans les grandes lignes, mais le résultat reste encore grossier. Evidemment cette esquisse colle avec une certaine réalité, mais comme tout ce qui est intrinsèquement « adolescent » les maladresses et imperfections coupables sont visibles comme l’acné au milieu du visage.

On peut bien entendu être touché par sa fraîcheur maladroite, ou préféré se tourner vers les albums plus aboutis du groupe. La réponse à cette interrogation est davantage une question de sensibilité que de gouts.

Pourtant MANOWAR a voulu éviter d’afficher aussi fortement son évolution. Avec son coté « Rock », IGR débute avec un « Warlords » dans la continuité du précédent : une intro énergique, pas prise de tète et rudimentaire. L’intro du titre donne le ton (« She’s only sixteen » lol) : on aimerait tous être un peu comme les mecs de MANOWAR. Virils et préhistoriques. La pochette de l’album (qui portera plus préjudice au groupe qu’autre chose) envoie deux messages ambivalents :

- MANOWAR fait dans le Heavy Néandertalien basique, primaire aux frontières du grotesque. Option « Epées en carton » et regards menacants.

- Par delà le ridicule inhérent, il y a cette force – cette fierté – de se présenter « authentiquement ». Cette volonté (avec le peu de second degré qui va avec) porte les prémices de la TRUE attitude, qui deviendra un véritable fonds de commerce pour le groupe.

Si le message du groupe est assez clair, sa musique reste quant à elle « adolescente ». Ce qui rend sans doute IGR moins convaincant.

Les morceaux sont longs – trop longs – et dangereusement répétitifs. MANOWAR s’étale dans la durée avec une certaine complaisance. On fait durer son riff et le refrain comme pour vouloir « figer le temps ». Et même si ADAMS interprète intensément son répertoire, chaque titre est sur la corde raide et peut de ce fait basculer à tout moment de « plutôt réussi » (SOS, Revelation, March for Revenge) à « plutôt ennuyeux » (Gates of Vahala, Hatred). Reste bien évidemment des compos magiques – un peu secrètes – qui demandent une certaine persévérance pour être « percés ».

Bien évidemment, ce n’est pas la force de la conviction qui manque, mais bel et bien cette dilution du talent qui donne par instant l’impression que MANOWAR doute en pleine recherche de son identité. Ils en ont même oublié de nous coller une instrumentale.


IGR est donc un album bourré de défauts. Le fait que MANOWAR ait voulu se placer dans la continuité des paroles de « Battle Hymns » n’est pas anodin. Le fait que MANOWAR ait repris quasi à l’identique la structure de « Batlle Hymns » (le morceau hein) sur « Maaarch for Revenge » n’est pas anodin. Le groupe a voulu s’envoler définitivement vers un nouveau genre de Heavy. Si le résultat est mitigé, IGR véhicule une part importante de l’identité du groupe. L’ignorer nuit considérablement à la compréhension du groupe.


Note : 3/5 (en tirant sur les draps)


Tracklist:
1. Warlord
2. Secret Of Steel
3. Gloves Of Metal
4. Gates Of Valhalla
5. Hatred
6. Revelation (Death’s Angel)
7. March For Revenge (By The Soldiers Of Death)



...

Focus Canardien : Revelation.

Le rythme assez « enlevé » donne de suite une coloration au morceau. Et quand ADAMS commence à chanter, c’est confirmé. Les émotions perlent d’entrée de jeu, entre rage vindicative et emphase ("What was written foretold in dreams, in visions apocalypse now seen. And all self-righteous fools who lived and blasphemed Drink the wine of his anger Die with the beast"). Riff tagada et batterie saccadée : Revelation est un galop Heavy Metal. Il est question d’une vision apocalyptique (le refrain est un modèle du genre : "By the morning star he four horsemen ride Revelation, the chosen saved Earth be cleansed in a blaze Armageddon, the first trumpet blows Hail, fire and blood fall on Satan's throne") que les guitares redondantes ne manquent pas d’appuyer. Il s’agit de la vision de St Jean contenu dans le dernier livre de la Bible : la fin du monde. La destruction complète et définitive. Le solo à mi-parcours apporte une brise délicieuse au milieu de cette avalanche metallique. Cette légèreté qui virevolte tranche avec la lourdeur inhérente au Heavy Metal. Paradoxe Manowarien. Le groupe se nourrit de cette opposition entre riff implacable et basique et cette musique à la fois cristalline et touchante. Pour permettre qu’un Heavy Metal à la fois puissant, épique, frais et naïf puisse exploser.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


21 Juin 2007 9:08
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 1 message ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com