Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 22 Juil 2018 21:32



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 Disco commentée JUDAS PRIEST 
Auteur Message
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2004 12:35
Messages: 643
Localisation: 07
Répondre en citant le message
Message 
Dark Schtroumph a écrit:
j'en sais rien en fait, faudrait éplucher tous les mags de cette époque! Ou alors que Feelgood vienne nous éclairer!




Je serais bien en peine d'éclairer qui que ce soit ce matin, j'ai vraiment du mal à me réveiller. :D

Je n'échafauderai donc pas de grande théorie mais rappellerai quelques faits:
-un groupe comme Kiss, pas forcément "evil" était décrit comme jouant un "hard rock extrêmement violent" dans un guide paru au début des années 80!
-Grand Funk Railroad était censé être le groupe le plus bruyant du début des années 70. Leurs albums sont maintenant rangés dans la rubrique "variété internationale" avec ceux de Led Zep, Steppenwolf et du BÖC.

L'analyse de Fishbowlman me semble assez juste.


31 Oct 2006 11:11
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Juin 2007 15:57
Messages: 1911
Répondre en citant le message
Message 
Excellente cette disco commentée, Canard.
J'avais moi-même écrit une disco commentée pour un autre forum, je vais la poster ici pour ceux que ça pourrait intéresser. Ca fait peut-être un peu doublon, mais bon, ça permet d'avoir un autre avis.

Judas Priest est un groupe immense de heavy metal, tout aussi important qu'Iron Maiden si ce n'est plus... Un super chanteur et une super paire de guitaristes, au service de chansons mélodiques, puissantes, avec un travail hallucinant sur les guitares, et bien plus raffinées que leur image de "bikers" pourrait laisser croire. Un groupe qui a traversé les époques des années 1970 à nos jours, en adaptant toujours sa musique de façon à coller à son époque, mais sans jamais se renier, et avec toujours le souci de produire de la qualité. Une discographie très riche et variée, et peu d'albums réellement faibles, puisque même les albums mineurs du groupe sont intéressants.

Rocka Rolla - 1974
Premier album du groupe, je ne l'ai pas écouté.

Sad Wings of Destiny - 1976
Deuxième album du groupe. A ses débuts, Judas Priest est encore très ancré dans la musique de son époque, en particulier dans le hard rock de Led Zep et Black Sabbath, ainsi que dans le rock progressif et le psychédélisme de l'époque. D'où une musique assez différente de ce que le groupe fera dans les années 80, moin carrée, plus "progressive", plus libre. L'album s'ouvre sur le premier classique du groupe, Victim of Changes, un excellent morceau long et complexe, avec des changements de rythme et d'ambiance. Encore aujourd'hui c'est un morceau indispensable des playlists live. Parmi les autres temps forts, le sombre the Ripper (encore un classique), l'accorcheur Tyrant, et la perle de l'album, la superbe ballade méconnue Dreamer Deceiver, une chanson absolument magnifique. An noter de petites curiosités comme l'instrumental prélude et la ballade piano-voix Epitaph, qui fait penser à du Queen (un peu kitch quand même ce morceau). Bref, un album qui reste hautement recommandable, en particulier pour Victim of Changes, Ripper, Dreamer Deceiver et Tyrant, même si le reste à un peu mal vieilli.

Sin After Sin - 1977
Le groupe continue dans son style "progressif" avec ce Sin After sin plein d'ambiances et de parties instrumentales. On commence avec Sinner, qui, tout comme Victim of Changes, est un classique du groupe et un morceau assez élaboré, plein de changements d'ambiances et de parties instrumentales. On continue avec Diamonds and Rust, reprise de la chanteuse folk Joan Baez, excellent morceau et indispensable des concerts. Sur cet album, cette chanson est jouée dans une version heavy et énergique, alors que sur les dernières tournées, elle est plutôt interprétée sour forme de ballade acoustique. On continue avec le heavy et accrocheur Starbreaker, un des premiers vrais morceaux heavy et cartons du groupe, qui servira de modèle à de nombreuses chansons du groupe par la suite. A noter deux ballades, Last Rose of Summer (moyenne) et Here Come the Tears (superbe, commençant calmement et montant en puissance, la perle de l'album). Encore une fois un album très recommandable, bien que différent de ce que le groupe fera par la suite.

Stained Class - 1978
Judas Priest entame son évolution vers le heavy metal carré et martial qui fera son succès dans les années 80. Le groupe durcit le ton, les morceaux deviennent plus courts, plus simples. Un grand classique, Exciter (j'aime pas trop perso), d'excellents morceaux comme Better by You Better By Me ou Stained Class, et surtout, la superbe ballade Beyond the Realms of Death, alternant couplets doux et refrains surpuissants, un des meilleurs morceaux du groupe.

Killing Machine - 1979
Le groupe continue à simplifier ses morceaux, qui sont tous très courts sur cet album. Un album qui, sans être transcendant, est très agréable à écouter, assez varié entre morceaux heavy, rock, voire pop (Evening Star). A noter l'hymne "Stadium" Take on the World, les classiques Hell Bent for Leather et Running Wild, et la repise de Fletwood Mac, the Green Manalishi.

British Steel - 1980
Un grand classique du groupe, et certainement son album le plus emblématique. En effet, cet album nous montre Judas Priest dans ce qu'il a de plus heavy, carré, implacable. De grands classiques comme l'immense Breaking the Law, Rapid Fire, Metal Gods, Living After Midnight. Par contre, j'avour ne pas l'écouter souvent, trop basique, trop froid...

Point of Entry - 1981
Après British Stell, Judas Priest cherche à revenir à quelque chose de moins heavy, plus varié, plus rock. Un album mineur dans la discographie du groupe, mais sympathique, avec quelques excellents morceaux comme Heading out to the Highway et Desert Plains.

Screaming For Vengeance - 1982
Un excellent album. Tout aussi heavy, mais nettement plus mélodique et varué que British Steel. On commence par la fantastique into the Hellion enchainée sur la tuerie heavy electric Eye. Autres classiques : le heavy Riding on the Wind, le speed Screaming for Vengeance, le plus rock You got Another Thing Coming, la ACDCesque Devil Child (quelle poussée vocale de Rob Halford), le plus calme Fever. Un de mes préférés du groupe avec Defenders of the Faith et Painkiller.

Defenders of the Faith - 1984
Attention, chef d'oeuvre. Judas Priest continue dans son heavy metal puissant et implacable, tout en étant mélodique, élaboré, plein de magnifiques parties de guitare, des mélodies excellentes... Les cinq premiers morceaux tuent tout (Freewheel Burning, Jawbreaker, Rock Herd Ride Free, the Sentinel, Love bites). Quant à the Sentinel, quel chef d'ouevre, avec son riff superbe, son refrain génial, la superbe voix de Rob, son passage calme et arpégé... A noter la belle ballade Night Comes Down.

Turbo - 1986
Un album un peu à part dans la discographie du groupe. Judas Priest, cherchant à percer le marché américain, ajoute des synthés en masse, pour un album surproduit proche du Hard FM. Très bon album néanmoins, avec les excellents Turbo Lover et Out in the Cold.

Ram it Down - 1988
Encore un album un peu à part, assez "cul entre deux chaises", puisque d'un côté, cet album conserve les arrangements et sonorités synthétiques de Turbo, et de l'autre, il contient certains des morceaux les plus violents et agressifs du groupe à l'époque, préfigurant le futur Painkiller. Un album mineur, à noter le morceau titre, le superbe morceau lent et épique Blood Red Skies, la repise Johnny Be Good de Chuck Berry, et le lourd Monsters of Rock, un morceau méconnu que j'affectionne, surpuissant et dont j'adore le refrain et l'ambiance.

Painkiller - 1990
Attention, re-chef d'oeuvre. Le groupe veut montrer à la jeune garde des Metallica, Slayer et Pantera qu'il n'est pas encore mort, d'où l'album le puis jusqu'au-boutiste, puissant, agressif du groupe. Certainement l'album de heavy metal le plus puissant jamais sorti. Quand on écoute le morceau titre, on a du mal à se dire que le groupe à commencé dans le hard rock progressif/psyché : riffs surpuissants et quasi thrash, double pédale, hurlements suraigus de Rob Halford. Le reste de l'album est contitué de tueries heavy comme Hell Patrol, Leather Rebel, Nightcrawler, Metal Meltdown, avev toujours ce sens mélodique et ces magnifiques parties de guitare. L'album n'offre guère de répit hormis le superbe morceau A touch of Evil, puissant, atmosphérique et émouvant.

Jugulator - 1997

Demolition - 2001

Deux albums très à part, puisque le chanteur a changé (Ripper Owens à la place de Tob Halford), tout comme le style du groupe. N'ayant écouté que quelques extraits, je ne peux pas dire grand chose dessus, si ce n'et que le groupe délaisse son heavy metal traditionnel pour une sorte de Power Thrash bourrin que n'auraient pas renié Pantera ou Machine Head. Pas trop mon truc, à priori.

Angel of Retribution - 2005

Rob Halford de retour, pour un album sympa sans plus. Une sorte de synthèse de tout ce que le groupe a fait depuis ses débuts : morceaux bourrins à la Jugulator, morceaux heavy, un tube FM à la Turbo (Worth Fighting For), quelques ballades dans l'esprit de Sad Wings of Destiny...


13 Juin 2007 19:31
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com