Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 16 Juil 2018 21:05



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 Disco commentée JUDAS PRIEST 
Auteur Message
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message Disco commentée JUDAS PRIEST
1974 – 2004 : 30 ans de Heavy
Disco de JUDAS, le plus grand groupe de Heavy de tous les temps around the world.

Bon alors je précise d’emblée : j’ai pas mis la forme. J’ai quasiment plaqué ce que je pensais de chaque album à la volée. C’est comme si qu’on était accoudé au comptoir d’un bar en train de boire de la DUVEL, la meilleure bière du monde. Je me suis limité à 10 lignes par album (du moins j’ai essayé). J’essaierais de mettre les pochettes des skeuds au fur et à mesure, mais je suis assez nul pour ça (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai fractionné un peu la disco).

Et c’est parti. Enjoy !


Remarque :
Pour être tout à fait « exhaustif », il me manque les « Tribute » à commenter ce que j’avais fait en « track by track » siouplé ... mais je retrouve plus mes notes ! Il manque aussi l’album « Twos » que je n’ai écouté qu’une fois (j’ai pas du tout aimé) et « Crucible » d’HALFORD (pas encore écouté). Ah oui, et sinon je remercie JOC, parce qu’en ce moment je suis en train de m’écouter « War of Words » de FIGHT (1994) avec Rob et c’est une tuerie bestiale. Merci pour cette découverte. J’essaierais d’intégrer mon commentaire de cet album dans ma disco mais a posteriori.



Rocka Rolla (1974)
Image

Pour être tout à fait franc, c’est un album que j’ai quasiment pas écouté. Je me le suis passé récemment pour les besoins de cette disco, mais bon il aurait tout aussi pu rester sur un coin de mon disque dur pendant plusieurs années sans que j’y retouche. Non pas que ce soit un mauvais album, c’est juste que « Rocka Rolla » n’est pas un véritable album du PRIEST. Du moins pas du PRIEST qu’on connait. Sur ce premier album on est davantage proche du Hard Rock psyché (Pink Floyd n’est pas loin), et à des années lumières du Heavy agressif qu’on leur sait. Pour un premier essai, c’est très bon attention. Ca vole haut même – je vous renvoie à la magnifique « Winter Retreat ». Mais voilà, je ne l’écoute pas, pas ma tasse de thé. Pas facile d’être l’ainé, pas facile de vieillir, pas facile d’être à la marge.

Morceau préféré du Canard : Winter Retreat.


SWOD marque le début de ce que j’appelle « La Sainte Trinité Judéene ». De 76 à 78, c’est que du bonheur. La triplette « Sad – Sin – Stained » est ce qu’il y a de plus jouissif en Heavy 70. A ma connaissance, y a pas mieux. En tout cas, je ne vois pas comment donner de bases plus solides aux années 80.


Sad Wings of Destiny (1976)
Image

Attention chef d’oeuvre. Tout fan de Metal se doit de connaître cet album. Une merveille, un album d’initié ciselé dans les brumes émergentes du Heavy Metal. Par où commencer ? Pfff. Ah si l’équilibre. « SWOD » est équilibré : 3 titres accrocheurs (« Tyrant », « Ripper » et « Genocide »), 2 morceaux épiques et quelques interludes biens trouvées. Rien que pour les deux titres épiques, la galette vaut le coup d’oreille. Je vous les détaille parce que vous le valez bien :

• d’un coté « Dreamer Deceiver » : indescriptible, belle à pleurer et tellement plein de feeling que n’importe quel autre groupe serait écoeurant. C’est la facette « émotion » du groupe qui parle, ROB est touchant au possible, les guitares pleurent et s’envolent. C’est mélancolique et mélodique au possible. Un grand moment. J’en ai une boule dans la gorge rien qu’en y repensant ;

• de l’autre coté, un poids lourd authentique « Victims of Change ». C’est le morceau qui m’a fait adhérer défintivement à JUDAS. Plus progressive, plus sombre, très Ledzeppelinien dans l’approche. Cette chanson, c’est la totale : la montée en puissance, le passage atmosphérique qui laisse percer l’orage, et ce cri de Rob qui vient transpercer la chanson (avec les grattes en relais). Putain mais ça c’est la classe. Y a que ROB pour donner autant d’intensité à un tel morceau.

Vous devez l’écouter. Des expériences uniques qu’on vous dit. Le contraste avec « Rocka Rolla » est violent quand on y repense.

Perle cachée : Dreamer Deceiver
Perle tout court : Victims of Change
Tubes : Tyrant ; Ripper.



Sin after Sin (1977)
Image

2ème chef d’oeuvre de la période 70. La première fois que je l’ai écouté, les semaines qui ont suivi, il a tourné en boucle sur mon lecteur MP3. Je l’ai presque trop écouté, j’en ai frolé l’indigestion.

Par rapport à SWOD, c’est moins épique, moins mélodique, ça sonne davantage Hard 80 (pour ne pas dire Heavy)... mais c’est terriblement accrocheur. Et des tubes en pagaille sur cet album. Pas un seul morceau moyen, c’est de l’homogénéité en béton armé. Indestructible comme album.

Le tracklisting laisse rêveur : Sinner / Diamonds & Rust / Last Rose of Summer / Here comes the Tears / Dissident Agressor... Et j’en passe. La version Digipack vient rajouter
“Jawbreaker” en live (miam) : un vrai régal (pourtant je ne suis pas friand des bonus). Les standarts du groupe (comme SINNER) cotoient des morceaux cultes plus Heavy comme le fameux « Dissident Agressor » et les curiosités (« Let us prey »).

En plus, la production pour l’époque est superbe avec un son qui dépote. Non franchement, je ne vois pas comment on peut ne pas aimer cet album. C’est zéro défaut, aucun reproche : JUDAS est grand.

Il y a bien quelques personnes qui vont vous dire que certains morceaux sont un peu moyens (« Race with the Devil »). Ce sont les mêmes culs serrés qui disent préférer Joan BAEZ à Rob sur « Diamonds & Rust ». Ah ah ah. Sérieusement je leur pisse dessus. Rob met une telle intensité, il y croit si fort, ça se sent dans sa voix. C’était tellement casse-gueule comme reprise... et c’est si réussie au final.

Allez hop dans ma trinité Judéene.

Morceau préféré : Diamonds & Rust
Titre mythique : Sinner
Perles : Here comes the tears, Dissident
Pas de morceaux bof.



Stained Class (1978)
Image

Ou comment clore un trio d’albums parfaits. C’est mon JUDAS préféré. Après « Stained », le groupe va muter progressivement. Vu que c’est mon préféré, c’est dur de pas être dithyrambique.

La question est plutôt : qu’est ce qui pourrait ne pas aller ? Il y a toutes les facettes du groupe dans cet album. L’entraînant (Exciter), cotoie l’accrocheur (Stained Class), le surprenant (Better by you) et le purement jouissif (Saints in Hell). C’est l’album de JUDAS que je trouve le plus riche et qui nécessite réellement une oreille approfondie et attentive. « Stained » marche en deux temps : 1er temps « ouais pas mal » / 2ème temps « putain mais c’est trop bon ». En oenologie, on appelle ça la finale. Et « Stained Class » à une putain de finale. Interminable, on ne s’en lasse pas : ça reste collé au palet avec persistance (enfin non aux oreilles), c’est entêtant et fin.

Un album de Heavy Metal tout simplement sous estimé. On s’exctasie devant la basse tagada (voilà les Dalton) de Steve HARRIS, mais c’est bel et bien sur cet album qu’on l’entend aussi disctinctement pour la première fois. Et on est en 1978.

Morceau préféré : Saints in Hell
Le tube : Exciter
La perle : Stained Class
Pas de morceaux moyens au passage sur cet album. Que du bonheur.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


Dernière édition par Canard WC the Slayer le 24 Oct 2006 13:04, édité 1 fois.



24 Oct 2006 12:04
Profil
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
KILLING MACHINE (1978)
Image

Pendant longtemps j’ai cru que cet album s’intitulait « Hell Bent for Leather » à cause de la version limitée que j’avais écouté et qui portait ce nom. REM s’est bien foutu de ma gueule à l’époque. Sacré REM. Paix à son âme.

« KILLING » est l’album virage de JUDAS. On quitte les divins sentiers du Heavy LedZepien pour filer vers un Heavy / Hard plus « classique » et qui au fil des années deviendra de plus en plus burné. Voilà je l’avoue : j’adore aussi cet album. C’est affreux parce que c’est loin d’être le meilleur et pourtant il est proprement irrésistible.

Enfin non, irrésistible c’est pas le mot. Non, « KILLING » est avenant, terriblement agréable. On l’écoute du début à la fin sans passer aucune chanson. Au bout d’une quarantaine de minutes (qui filent à la vitesse de la lumière), l’album se stoppe presque prématurément. C’est bizarre cette impression de « manque » qu’il laisse. Ca groove (Delivering the Goods), ça riffe (The Green Manalishi), ça serre le poing rageusement (Running Wild j’adore), ça émotionne (Before the Dawn) et ça secoue la tète frénétiquement (Hell Bent). Pourtant, tout n’est pas génial – certains morceaux sont moyens / juste plaisants – mais pourtant j’adhère à 200 %.

« KILLING » est ma petite faiblesse à moi.

Morceau préféré : Hell Bent for Leather & Running Wild (évidemment)
Morceau que j’adore inexplicablement : Take on the World
Morceau culte : The Green Manalishi
Morceau moins bon : Evil Fantaisies



Unleashed in the East (1979) - LIVE
Image

Je ne sais pas si ce Live est mythique.
Je ne sais pas si ce Live est juste très bon.
Je ne sais pas si tout ce cirque autour n’est pas un peu surfait.
Mais je le trouve au Top et tellement à mon goût. Le son n’est peut être pas ce qui ce fait de mieux en la matière, mais il me décolle les oreilles à chaque fois.

Le Tracklisting est unique. Les tubes et les perles s’enchaînent sans broncher – presque naturellement. C’est le bonheur intégral. Et Rob putain. Mais quel chanteur ! Quelle conviction dans sa voix. Il emmène à lui seul les pépites de JUDAS un peu plus haut. Je suis convaincu qu’on peut lui trouver des tas de défauts, mais c’est aussi parce qu’il est si perfectible que je l’adore.

Prenez « Diamonds & Rust ». L’interprétation m’arrache quasiment à chaque fois une larmiche. Rob y met un tel coeur : transfiguré. Je ne vous parle même pas de la version de « Victims of Change » qui va vous transpercer le coeur avec ce cri de Rob qui jaillit ce soir là tel un geai de lumière au milieu du désarroi général. A pleurer.

« UNLEASHED » est le premier Live de JUDAS et tout simplement le premier VRAI Live de Heavy Metal. Historique à mon sens.

Moments forts : SINNER, DIAMONDS & RUST et VICTIMS OF CHANGE.


British Steel (1980)
Image

Le virage amorcé par JUDAS avec KILLING est ici confirmé. Le son est plus « Metal », les guitares plus tranchantes, le tempo se veut élevé et ROB plus agressif.

Et il y a « Breaking the Law ». Tout est dit. Pas la peine d’écrire 10 pages sur JUDAS pour comprendre et savoir si on aime ou pas. Il suffit d’écouter « Breaking the Law ». Vous avez les poils du bras qui bougent, ou pas. C’est pas plus compliqué. L’archétype de la chanson Heavy à la Judas : le riff qui tue, ce petit rien mélodique, les choeurs, les grattes qui vombrissent, le refrain menacant et le couplet jouissif... et ROB putain. Combien de chanteurs se seraient casser la gueule avec ce morceau ? Pas lui en tout cas. Personne ne pouvait vous y faire croire plus, donner envie de désobéir autant juste en répétant tout connement « Breakinggg the lawwww ». L’espace d’une chanson je veux bien les suivre et commettre n’importe quel délit. Et quel final putain.

J’arrete ma fixette avec « Breaking the Law ». BRITISH est un album énorme mais qui demande un investissement et un apprivoisement. Il faut le laisser pénétrer votre âme, en un sens il n’est pas « instantané ». Après quelques écoutes, il est alors impossible d’oublier les standarts qui composent cet album : « Rapid Fire » (merde quoi), mais aussi l’incontournable « Metal Gods », Grinder, United... Je vais citer tout l’album. Pas possible autrement. Non, parce que rien que « The Rage » et vous êtes ailleurs, rien qu’avec « You don’t have to be old to » et vous revivez.

En un mot : CULTE.

Morceaux préférés du Canard : Breaking the Law & The Rage (ROB est un Dieu)
Tube : Living after Midnight
La baffe : Grinder
La surprise : You don’t have to old to (si AC/Dcien dans l’approche)



Point of Entry (1981)
Image

Un album moyen de JUDAS, donc un très bon album de Heavy 80’. Je comprends les critiques qui l’affublent. Et c’est vrai qu’au regard du reste de la disco cet album fait un peu tâche. La faut à quoi ? Certains morceaux qui sentent le remplissage, des compos un peu moyennes… peut être une petite perte d’inspiration. Cela dit quand on voit la cadence du groupe jusque là, on peut comprendre que JUDAS accuse un peu le coup. C’est déjà un miracle que le groupe ait pu enchaîner de si belle manière. Il n’empêche que sur l’un des plus mauvais JUDAS on a quand même quatre putains de titres : « Heading out to the Highway », « Hot Rockin » « Desert Plains » et « Solar Angels ». Je mettrais bien dans le lot « Troubleshooter ». Ce qui nous fait quand même la moitié des titres de ce skeud qui arrachent. Le reste alterne le moyen, voire le pas terrible. Au final, c’est un album plutot honorable. Et vous savez quoi ? J’aime bien les titres nuls de cet album comme « You say Yes », c’est frais, je chantonne ça sans réfléchir. Combien de groupes actuels font des titres mauvais aussi bons ? Les titres les plus pourris de « Point of Entry » valent bien l’ensemble de la discographie de tout un tas de groupes actuels.

Morceau préféré : Solar Angels
Le classique de l’album : Heading Out the Highway »



Screaming for Vengeance (1982)
Image

Quand vous vous levez le matin à l’aube et que vous êtes tellement exténué, tellement crevé, tellement envie de se recoucher ; que vous en êtes à vous demander comment vous allez survivre une journée de plus. Seuls quelques albums ont l’aura, comme une alchimie un peu spéciale, de vous redonner la pêche. Et « Screaming » est une ligne de Coke. Cet album de JUDAS a cette particularité (et pas des moindres) de pouvoir réveiller un mort. Il dégage une telle envie, tant d’énergie. Impossible de l’écouter stoïquement, tout bon Hardos tape frénétiquement du pied ou dodeline légèrement de la tète. Les compos énergiques (Electric Eye) laissent place à un déchaînement proprement électrique (Riding on the Wind), quand ce n’est pas simplement l’émotion qui nous submerge (Take these Chains, Fever) ou un appel au meurtre pur et simple (Screaming for Vengeance). Un très grand album du PRIEST qui relève (un peu) la barre après « Point of Entry » et qui pour le coup vient rassurer les fans de la formation.

Morceau préféré du Canard : l’intro « Hellion » + « Electric Eye »
La perle : You’ve got another thing coming (veritable ovni, simplement genial)

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


Dernière édition par Canard WC the Slayer le 24 Oct 2006 13:10, édité 2 fois.



24 Oct 2006 12:05
Profil
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Defenders of the Faith (1984)
Image

Rares sont les albums qui m’ont autant foutu les boules que ce “DOTF”. La charge émotionnelle que j’ai ressenti en écoutant les premières fois « Jawbreaker » ou la terrible « The Sentinel » sont sans précédent en ce qui me concerne. Jamais les guitares ne m’ont autant touché que sur cet album. Rien que l’intro de « Rock Hard ride Free » est instantanément jouissive. Le reste de la galette est à l’avenant. Je vous en aurais bien causé encore une dizaine de lignes (parce qu’il y en a des trucs à dire ne serait ce que sur « Love Bites » ou « Eat me Alive »), mais un valeureux internaute l’a déjà fait et d’une bien belle façon et comme je ne voudrais pas lui faire ombrage :

http://www.ainsiparlait.com/5-categorie-527924.html

Morceau préféré du Canard : The Sentinel
Morceau à pleurer : Jawbreaker
Tubes : Love Bites, Eat me Alive
La ballade : Night Comes Down.



Live Defenders (1984)
Image
(j'ai pas de photo de la Cover mais pour compenser je mets une belle photo de Rob)

J’ai jamais su si c’était un Live officiel ou non. Enfin, vu le « son » et les ratés (Cf. solo sur « Jawbreaker »), ça ne m’étonnerait pas. En tout cas c’est un Unofficial qui vaut largement le « Priest... Live ». Si on met de coté l’aspect « production » ce Live reste en effet énorme. Le Tracklisting est intéressant et propose tout un tas de petites originalités. C’est mon deuxième Live préféré du Priest après le fameux « Unleashed » parce que sur cette perfomance non seulement le groupe est à la plénitude de ses moyens et se donne VRAIMENT à fond. En outre, cerise sur le gateau, ce live contient ma version préférée de « Victims of Change ». Et rien que pour ça...


Turbo (1986)
Image

C’est l’un de mes albums du Priest que j’aime le moins. Paraitrait qu’ils ont souhaité s’attaquer au marché ricain avec cet album. Pas gagné en tout cas, m’est avis qu’il y avait mieux à faire. Enfin bon... Il en ressort des sonorités FM, des compos tubesques qui font un peu flop. D’un point de vue général, l’album se veut davantage Hard que Heavy, plus entraînant que violent (« Wild nights, hot & crazy days »). L’ensemble fait très Hard Rock 80, une sorte de Bon Jovi musclé. Ce coté « mou du genou » ne doit pas vous détourner des qualités intrinsèques de l’oeuvre. « Turbo » témoigne de cette fantastique capacité d’adaptation du groupe capable de nous pondre des putains de morceaux dans des registres plus nuancés. A noter la surprenante « Out in the Cold » avec les synthés qui pleurent et les grattes qui surenchérissent. Pas le meilleur cru, mais il y a fort à parier que cet album aura su trouver écho d’un nouveau public et a encore ses partisans de nos jours. Je n’en fais pas partie, mais je mets un genou à terre et je dis « respect au PRIEST » car même dans ces moments là, la qualité est au rendez-vous.

Morceau préféré : Out in the Cold
The Tube : Turbo Lover



Priest… Live (1987)
Image


Et hop deuxième Live. Un deuxième Live qui fait la part belle aux albums 80 à 86 et en particulier à Turbo. Ce qui explique son petit coté faiblard. Son plus gros point faible étant son absence de tubes, ou disons du choix des morceaux. Ca reste quand même bien solide, avec un son assez net et un groupe en pleine possession de ses moyens. Il n’empêche que la tracklisting est trop « légère », ça manque un chouia d’agressivité. A ce titre, je préfère très largement leur premier « Unleashed » plus pugnace qui dévastait tout pour l’époque. Disons pour faire vite que si vous deviez n’écouter qu’un seul Live du Priest, ce n’est pas vers celui-là qu’il faudrait écouter en premier. Pas ma tasse de thé quoi.


Ram It Down (1988)
Image

Cet album marque la volonté du PRIEST de renouer avec une certaine agressivité, tout en conservant les acquis mélodiques des dernières productions. Un peu d’attention et « Painkiller » n’est plus très loin (Hard as Iron). Il y a comme du compromis dans l’air. Et ce n’est pas la reprise de « Johnny B. Goode » qui me fera dire le contraire. Pourtant le cul entre deux chaises, le groupe semble à l’aise : les solos n’ont jamais été aussi flamboyants, les compos aussi inspirés (aucune fausse note) et les titres si différents les uns des autres. Puis il y a LA merveille des merveilles : « Blood Red Skies ». Le titre qui à lui seul impose l’achat. Sur cette pièce, ROB y apparaît comme transfiguré (une de ses plus belles perfomances) : il emmène le morceau carrément ailleur le tout accompagné de synthés 80’.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


Dernière édition par Canard WC the Slayer le 24 Oct 2006 13:21, édité 2 fois.



24 Oct 2006 12:06
Profil
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Painkiller (1990)
Image

Que dire sur cet album qui n’ait pas déjà été dit ? PAINKILLER est juste un paroxysme, dire qu’il est culte une banalité. La frontière d’un genre à lui tout seul. Un album Best Of qui confine au miracle. C’est bien simple, tout est bon dans le PAINKILLER : les solos déments, les refrains géniaux, les titres à pleurer de plaisir... Tout dans la nuance qui plus est : entre émotion et agressivité, sens de la mélodie et de la compos. Les titres péchus cotoient les tubes. La violence du groupe est à ce titre surprenante : elle vous saute à la gorge pour ne vous lacher qu’au bout des 12 brulots qui composent la galette. Il est tellement bon cet album que je lui en veux presque : faut dire que ça était mon premier JUDAS. Et franchement je ne vous conseille pas d’aborder le groupe avec cet album. Parce que PAINKILLER n’est non seulement pas représentatif mais il fait passer le reste de la disco du groupe pour de la gentille Pop Rock. Je dois dire qu’après PAINKILLER j’ai eu over du mal à me mettre VRAIMENT à JUDAS. Quelque part je vous dis, je lui en veux d’être aussi bon.


Metal Works (1993)
Image

Alors soyons clair : c’est un super Best Of mais qui n’est franchement pas à mettre entre toutes les mains. C’est LE Best Of de JUDAS pour fans, car il y a tout dedans et en 2 CDs ! Autant vous dire que les tubes, les tueries et les ovnis se succèdent à la chaîne. Il est donc à la fois complet et complètement mal foutu. Il est « trop ». Comme la sensation d’un génie trop à l’étroit mais qu’on aurait quand même voulu compacter dans un espace riquiqui. Après mes premières écoutes « enthousiastes » du PAINKILLER, RG dans un souci de bien faire me prêta ce Best Of. Or, quand on ne connaît pas le groupe, toutes ces pépites qui vous tombent au coin de l’oreille sont difficiles à dissocier. Ca revient à filer de la confiture à des cochons. Donc oui ce Best Of est énorme, il est même ultime – presque parfait dans l’absolu. La seule condition pour l’apprécier à sa juste valeur : maîtriser au préalable un minimum le groupe, sous peine de ne pas pouvoir distinguer les pièces entre elles. Ce qui serait foutrement dommage.


Jugulator (1997) et Demolition (2001)
Image
Image

Je mets ces deux albums du Priest ensemble pour deux raisons :

1/ dedans y a plus Rob qui chante
2/ c’est plus du tout le même groupe

PAINKILLER étant un summum, ROB ayant foutu le camp... JUDAS décide de changer son fusil d’épaule. La stratégie est assez finaude quand on y pense. Ces deux albums marquent avant tout la tentative du groupe de se « moderniser » en se mettant un peu au goût du jour. D’un certain point de vue, c’est réussi. Concrètement, on passe d’un Heavy nerveux à une sorte de Power Metal US (assez lourd et mid tempo). Certains y trouveront leur compte. Pas moi. Il faut dire que le groupe n’a pas tout perdu et quelques titres frappent là ou ça fait mal (Blood Stained, Machine Man, One on One...). Cependant, en ce qui me concerne, c’est la déception et l’ennui relatif qui me submergent. La preuve : je ne les écoute jamais. Pas envie. Une page s’est tournée, le problème c’est que le roman est depuis longtemps terminé.


Live MELTDOWN (1998)
Image

C’est la seule relique de la période RIPPER que j’écoute régulièrement. Un très bon Live avec un Tracklisting énorme. Le « petit nouveau qui rêve de nous faire oublier le petit rasé » assure vraiment, c’en est presque bluffant. Témoin son interprétation de « The Sentinel » et de « Touch of Evil » (sa voix suraigue rend vraiment bien pour certains titres). Pendant quelques minutes, l’élève dépasse le maître, mais seulement pendant quelques minutes. On ne pourra pas en dire autant sur « Diamond & Rust », « Victims of Change » ou encore « Breaking the Law » (flagrant à mon sens), où l’ombre de Rob se fait pesante. Un très bon Live au final que je recommande vivement. A noter la production détonnante qui décape. Le meilleur « son » Live du PRIEST selon moi.


Halford – Resurrection (2000)
Image

J’ai jamais vraiment compris pourquoi cet album suscitait soit un enthousiasme acharné, soit des critiques incendiaires. Peut être parce que les morceaux proposés sont assez différents. Tout le monde peut donc y trouver son compte à défaut de faire l’unanimité. En tout cas, ça riffe dur (Made in Hell !!!), et quelle production ! Putain il décoiffe cet album. L’énergie et l’agressivité qui s’en dégagent semblent davantage se situer dans la continuité du terrible Painkiller que les albums avec Ripper. Je dirais même plus : Resurection est l’album que le PRIEST aurait dû faire sans ROB (plutôt que de s’embourber dans une espèce de purée Power US). Au final, cet album force un peu le respect et nous prouve que sans ROB le PRIEST n’est plus du tout le PRIEST. Quand je vous dis que c’est ROB qu’a la plus longue...

Morceau préféré : Resurrection, Made in Hell


Angel of Retribution (2004)
Image

Parler de cette reformation comme d’une « resurrection » serait un brin désobligeant pour HALFORD, lui qui a tant bien que mal tenté de porté l’esprit du PRIEST durant la période 94 – 02. J’ai pas trop compris d’ailleurs les critiques qui ont affublé cet album en son temps. Pour moi, il s’agit d’un bon album du PRIEST. Il est intéressant à deux niveaux : il est homogène en terme de qualité tout en proposant des morceaux assez différents (Lochness et Wheels of Fire pour n’en citer que deux), tout en nous présentant le groupe sous un autre angle. Certes, Angel of Retribution ne contient pas de « perles » ultimes, mais on sent que le groupe est arrivé à une certaine maturité artistique. Comme un vin un peu passé mais toujours vénérable et aux qualités indéniables. On pressent les acquis de la période « Ripper » redistribué avec Rob. Pas d’esbrouffe ni de zigouigouis, c’est un album de Heavy honnète, de bonne facture... en un mot : maîtrisé. Après 30 ans de carrière, sortir de tels titres aussi « efficaces » et toujours dans le ton ça force le respect. Si si je vous assure.

Morceau préféré du Canard : Revolution & Worth Fighting For (cette petite touche à la AC/DC est irrésistible).

...

Voilà voilà.
Il manque une conclusion à cette disco. J’avais commencé à l’écrire, mais je trouve ça dommage de « fermer » moi même le Topic de la sorte. Je vous propose donc d’y réfléchir ensemble ici :

http://www.heavenandhell-fr.com/viewtop ... 6545#76545

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


Dernière édition par Canard WC the Slayer le 24 Oct 2006 13:38, édité 2 fois.



24 Oct 2006 12:07
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2005 19:47
Messages: 3975
Localisation: Toloose
Répondre en citant le message
Message 
Je comptais la faire, mais tu as été plus rapide (pas difficile, ça fait longtemps que j'y pense) alors je vais m'abstenir de la faire, même si en fait à la fin je voulais faire toute la carrière de Rob Halford (donc tous ses albums avec Priest et les solo). Je lirai plus tard ta prose.

_________________
Image


24 Oct 2006 12:48
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8803
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Excellent!

Oui tu as raison, ROB est un dieu!! 8-)


Bon évidémment on peut chipotter, je te rouve un poil sévère avec Point of entry (je l'aime autant que British steel, par contre j'aime pas Solar angel) et Turbo qui est super album de heavy US FMisé, il a d'ailleurs cartonné au US (Cf le vidéo à Dallas tout en démesure!!).

Y'a du culte dans ce que tu dis, ça par exemple :

Citation:
Combien de groupes actuels font des titres mauvais aussi bons ?


J'ai toujours trouvé qu'a l'époque Halford transcendait tout, même les compos faiblarde, ce qui n'est pas le cas de Owen! Si aujourd'hui Owen chante mieux Painkiller que Halford, niveau émotion il n'arrivera jamais à égaler le maitre!!


Enfin bref, Priest rules!!!

On ne peut pas aimer le heavy metal sans aimer Judas Priest, c'est impossible!!


24 Oct 2006 12:59
Profil Site Internet
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 19:25
Messages: 2420
Localisation: Quiche Land
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:
Defenders of the Faith (1984)

..

Morceau préféré du Canard : The Sentinel


C'est le mien aussi mais c'est bizarre j'avais l'impression en lisant les différents posts et topics passés d'un peu tout le monde sur DOTF que The Sentinel était sousestimé mais en fait non : c'ets ton titre préféré et REM l'aime beaucoup aussi.

Faudra vraiment que j'écoute les permiers albums... :oops:

_________________
Moi aussi je te schtroumpfe.


24 Oct 2006 13:02
Profil
Ce mec a floodé, je l'ai vu !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 20:49
Messages: 22265
Localisation: Cambrai
Répondre en citant le message
Message 
Superbe travail pour un groupe un peu trop ignoré je trouve, j’ai lu que la première partie, ça se déguste un topic comme ça, mais il est clair que les années 70 du groupe sont indispensables dès Sad Wings, c’est vraiment indispensable à tout fan de heavy qui se respecte

_________________
It's the nexus of the crisis and the origin of storms


24 Oct 2006 13:07
Profil Site Internet
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Je suis en train de galérer à foutre les pochettes.
Sinon merci.
Mon idée entre le Topic et le sondage imbriqué c'est de faire une sorte de semaine JUDAS sur H&H. On va voir ce que ça va donner.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


24 Oct 2006 13:18
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2004 12:35
Messages: 643
Localisation: 07
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:
Mon idée c'est de faire une sorte de semaine JUDAS sur H&H.


Excellente idée.

Et passionnante analyse de l'Oeuvre priestienne.


24 Oct 2006 13:26
Profil
Ce mec a floodé, je l'ai vu !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 8:23
Messages: 10318
Localisation: Val d'Oise (95)
Répondre en citant le message
Message 
Vu les commentaires je demande à changer de pseudo... lol Non, sans rire, The Ancestor Of Prog aurait été mieux choisi finalement.

Puis je ne connais pas PRIEST en fait. Je lirais ça à tête reposée, merci Canardo.

_________________
Its' been a long long time... Hasn't it ?


Dernière édition par The Ancestor Of Metal le 24 Oct 2006 16:45, édité 1 fois.



24 Oct 2006 14:27
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2006 11:38
Messages: 2094
Localisation: Sud Landes
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:
Je suis en train de galérer à foutre les pochettes.
Sinon merci.
Mon idée entre le Topic et le sondage imbriqué c'est de faire une sorte de semaine JUDAS sur H&H. On va voir ce que ça va donner.


C'est une bonne idée, faudrait même voir à la généraliser tiens. Sauf pour MAIDEN, vu que c'est déjà toute l'année :siffle:

_________________
I live my life free of compromise, and step into the shadows without complaint or regret.


24 Oct 2006 14:44
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2004 11:50
Messages: 3348
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:
Ce sont les mêmes culs serrés qui disent préférer Joan BAEZ à Rob sur « Diamonds & Rust ». Ah ah ah. Sérieusement je leur pisse dessus. Rob met une telle intensité, il y croit si fort, ça se sent dans sa voix. C’était tellement casse-gueule comme reprise... et c’est si réussie au final.


Diantre, il me semble que c'était moi le cul serré qui avait osé dire préférer Joan Baez sur ce morceau.... Entre 2 pintes de Carlsberg avant (ou après) le concert de BG.

En tous cas, même si Rob fait mieux que se défendre sur cette reprise oh combien casse gueule, je persiste à préférer l'interprétation de Joan Baez.

Pour le reste de la disco de Priest, j'ai un avis tellement peu académique, je risque de me faire lyncher sur place par les Ayatollahs pro-JP :D

Pour faire simple, j'adore toute la partie des années 70. Jusqu'à British Steel en gros, qui est de loin mon album préféré du groupe. Après pour la partie des années 80, j'ai un avis plus mitigé dans le sens où les albums me paraissent tous avoir un ventre mou (à part Defenders Of The Faith et Turbo que curieusement j'adore).

Bon, en même temps, JP doit être le seul groupe de cette importance dont je n'ai pas toute la discographie en CD (mais en K7 enregistré y'a plus de 15 ans) et que je n'écoute pratiquement jamais (hormis British Steel et Painkiller).

Puisque Canard a déclaré que cette semaine serait une semaine JP, je vais me pencher consciencieusement sur la disco du groupe.


24 Oct 2006 15:45
Profil
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Joc a écrit:
Diantre, il me semble que c'était moi le cul serré qui avait osé dire préférer Joan Baez sur ce morceau.... Entre 2 pintes de Carlsberg avant (ou après) le concert de BG.


Ah ah ah.
Je m'en rappelle maintenant. Et c'était avant.
Pour te rassurer, je ne pensais pas du tout à toi quand j'ai écrit cela. Et puis, tu sais très bien que t'es mon chouchou et que je peux pas dire du mal de toi. Du moins publiquement.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


24 Oct 2006 16:06
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 15:50
Messages: 2034
Localisation: The disenchanted forest
Répondre en citant le message
Message 
J'ai plussoyé Joc ce soir-là. S'agit-il donc de moi ? Serais-je l'infâme ? Et j'm'en fous, Joan, elle est plus true de Rob.

_________________
"Pour passer de 100 à 83, nous n'utilisons pas, nous, scientifiques, la règle civile de 3 parce que bon voilà. On utilise une règle un petit peu à nous qui est la règle de : 3 [(3^1 x 1) / 3]. On obtient des résultat sensiblement équivalents."


24 Oct 2006 16:18
Profil
Angel of Death
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2004 14:53
Messages: 3647
Répondre en citant le message
Message 
Il va falloir que je donne des noms à la fin ????
Et non raté c'était pas toi non plus. De toute façon venant d'un False à tendance True, préférer BAEZ à ROB ne m'étonne guère.

_________________
"Moi je croyais que cette cassette ç'allait être un sujet de conversation, tu vois. J'allais te demander ton palmarès des disques pour les lundis matins quand il pleut, tout ça. Et toi t'as tout gâché"


24 Oct 2006 16:29
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8803
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:

Il y a bien quelques personnes qui vont vous dire que certains morceaux sont un peu moyens (« Race with the Devil »)



Il sort d'où ce morceau? C'est un bonus track.


Ah et au fait, ton live defender c'est un bootleg, si il est si bon que ça faudrait que je le chope.


24 Oct 2006 17:26
Profil Site Internet
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 13:10
Messages: 4151
Localisation: Rouen
Répondre en citant le message
Message 
Une reprise d'un morceau de 1969 par un groupe nommé Gun, Girlschool l'a également reprise (sur Demolition je pense).

_________________
L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même.

Voltaire


24 Oct 2006 17:39
Profil
Heavy Metal Lawyer

Inscription: 21 Juin 2005 0:55
Messages: 1830
Localisation: Saint-Denis
Répondre en citant le message
Message 
Canard WC the Slayer a écrit:
Vous devez l’écouter. Des expériences uniques qu’on vous dit. Le contraste avec « Rocka Rolla » est violent quand on y repense.


Je trouve pas le fossé si énorme que ça entre Rocka Rolla et Sad Wings Of Destiny.
Rocka Rolla a quand même des titres bien heavy (One for the road, Never satisfied), très influencés Black Sabbath par moments (Cheater, Dying to meet you).
Je m'attendais à écouter un album psychédélique avant de le prendre, on en est quand même loin, hormis Run of the mill.
Enfin je l'aime bien ce skeud même si il n'a pas très bien vieilli.

Mais Sad Wings a le même son vieillot lui aussi, le même défaut. Suffit de comparer les versions live sur Unleashed de Ripper, Victim of changes, Genocide et Tyrant avec les versions studio, y'a pas photo !
D'ailleurs, l'album repose sur ces 4 gros classiques, c'est du lourd... mais le reste franchement, c'est quand même loin d'être le meilleur du Priest :oops:
Même Dreamer Deceiver ne me fait pas grand chose. Ca reste trop typé début 70's (Epitath lol ).

Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi il y avait 4 titres de cet album sur Unleashed in the east, et pas assez des autres albums. Sans compter les 2 reprises. La set-list n'est pas assez représentative du Priest de l'époque sur ce live, il manque trop de choses !
Après, vrai ou faux live, j'en sais rien. Mais le fameux passage au milieu de Victim of changes avant le solo :
"You bin foolin with some hot guy
I want to know why is it why"
Les bruits du public sont bizarres derrière à ce moment précis, ça fait un peu "collage", je me suis toujours demandé si c'était pas des bruits de public rajoutés.
Après, sur les bootlegs de l'époque, la performance du groupe est identique à ce live, aucune différence donc bon.


24 Oct 2006 19:06
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 23:12
Messages: 8803
Localisation: Savigny sur orge (91)
Répondre en citant le message
Message 
Ouais le bruit du public a été bidouillé (et bien foiré) sur ce live, et si il y a des retouche niveau musique c'est uniquement au niveau du chant, pour ce qui est des grattes c'est pas overdubbé.

En plus on s'en fout vu que les bootleg prouvent que le PRIEST était aussi fort que ça en live!


24 Oct 2006 22:32
Profil Site Internet
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com