Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 16 Juil 2018 21:23



Répondre au sujet  [ 12 messages ] 
 King Diamond : "The Eye" (1990) 

Votre note (sur 10) :
1 0%  0%  [ 0 ]
2 0%  0%  [ 0 ]
3 0%  0%  [ 0 ]
4 0%  0%  [ 0 ]
5 0%  0%  [ 0 ]
6 0%  0%  [ 0 ]
7 40%  40%  [ 4 ]
8 40%  40%  [ 4 ]
9 20%  20%  [ 2 ]
10 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 10

 King Diamond : "The Eye" (1990) 
Auteur Message
Soundchaser

Inscription: 15 Jan 2005 6:22
Messages: 266
Répondre en citant le message
Message King Diamond : "The Eye" (1990)
Image

Line-up :

King Diamond : vocaux et claviers (avec le producteur Roberto Falcao pour les claviers additionnels)

Andy La Rocque : guitares

Pete Blakk : guitares

Hal Patino : basse

Snowy Shaw : batterie



Après un premier album convaincant et trois autres que beaucoup considèrent comme des chefs-d'oeuvre, King Diamond remet le couvert avec "The Eye", qui reste à ce jour l'album le plus "accessible" de sa carrière, le moins "rentre-dedans" avec ses morceaux plutôt courts et pour la plupart ultra-mélodiques, incontestablement l'album qu'il vous faudra si vous désirez initier quelqu'un au Metal en douceur tout en commençant par du KD :)

Sur 11 morceaux, seuls 4 franchissent la barre des 4 minutes, le tout est donc très "digeste", sans aucune longueur superflue, cet album est l'un des plus équilibrés de KD avec "Abigail" :)

Comme toujours avec KD, nous sommes en présence d'un concept album, sauf que cette fois, il ne raconte pas une, mais deux histoires distinctes, et, pour la première fois, deux histoires vraies et qui prennent place dans notre glorieuse patrie lol

La première histoire est le procès de Jeanne Dibasson (dont je n'ai pas réussi à trouvé de trace de l'existence, mais on peut sans peine considèrer qu'il y a eu bien des femmes ayant connu le même sort), supposée sorcière qui sera condamnée (d'avance) au bûcher par Nicolas De La Reynie, le premier lieutenant de l'histoire de la police française...

La seconde histoire est celle de Madeleine Bavent, une none qui entra à 18 ans au couvent de Louviers (en 1625), le Père en fonction, David, mourra peu après et sera remplacé par le Père Mathurin Picard qui droguera (voire plus si affinité lol) les nones et se livrera à des rites sataniques tous plus horribles les uns que les autres... Madeleine réussira à dénoncer le Père Picard, qui finira sur un bûcher, ainsi que son complice Thomas Boullé (il est sûrement l'un des prêtre évoqués dans l'album, mais son nom n'y apparaît pas), quant à Madeleine, devenue complètement folle, elle sera condamnée à la prison à perpétuité, elle y mourra en 1647 d'après KD, mais j'ai aussi trouvé la date de 1653...

King Diamond inclut dans ces histoires un pendentif en forme d'oeil, qui ne joue pas vraiment de rôle, mais qui se trouve mystérieusement sur les lieux des différents drames.

Voilà en gros pour le "background" de l'album :)

Musicalement, cet album est le moins Heavy du groupe, le plus "FM" (attention, ça reste quand-même très largement du KD), avec (de mémoire) plus de claviers que la moyenne...

Les morceaux :

- Eye Of The Witch : un mid-tempo Heavy "à la Mercyful Fate", avec en plus un "riff" de clavier entêtant qui s'incruste dans notre tête et nous fait partir dans une atmosphère particulière, KD y raconte comment l'Oeil (et le vin lol) le font petit à petit sombrer dans ses visions, de même que l'artefact fait partir le narrateur dans ces funestes visions, ce morceau nous place dans une sorte d'état hypnotique pour mieux nous faire vivre l'histoire, comme d'habitude avec KD (et MF), le morceau alternera passages Heavy et accélérations pour en revenir au rythme initial, un bon morceau d'ouverture qui nous plonge directement dans l'atmosphère de l'album, on notera que les passages aigus du chant de KD s'annoncent plus lyriques, plus emplis d'émotion qu'à l'accoutumée (ce qui sera définitivement confirmé dans "Behind These Wall"), moins criards, moins stridents ;

- The Trial (Chambre Ardente) : le procès de Jeanne Dibasson, KD y incarne tour à tour le juge (voix grave, ton solennel et accusateur) et l'accusée (voix aigüe), le tout donnant un côté grotesque à ce procès qui l'est tout autant, c'est un mid-tempo Heavy de chez Heavy avec un riff bien tranchant et divers changements de rythmes et de voix, un excellent morceau plutôt théâtral, ce morceau pourrait servir de bonne réponse à la question "ça ressemble à koi du King Diamond ?" lol ;

- Burn : un des trois morceaux speed de l'album, il raconte évidemment la triste fin de Jeanne sur le bûcher, comme dans "Eye Of The Witch", le fil rouge musical de ce morceau est un "riff" de clavier (qui sur ce morceau simule un violon) répétitif et entêtant, rien de bien particulier à dire, on passe en mid-tempo sur un passage pour revenir ensuite au rythme initial, c'est à mon goût le morceau faible et anécdotique l'album, pas mauvais, mais pas transcendant ;

- Two Little Girls : court interlude de moins de 3 minutes qui ressemble à une contine macabre avec pour seul fond sonore des claviers, mettant en scène deux petites filles qui trouvent l'Oeil dans les cendres du bûcher où Jeanne a brûlé, ne se doutant ni d'où elles se trouvent, ni de la nature de l'objet qu'elle viennent de ramasser, un morceau doux et joli, mais qui met mal à l'aise ;

- Into The Convent : ce morceau introduit la seconde histoire de l'album, racontant l'arrivée de Madeleine au couvent de Louviers où elle est accueillie à bras ouvert par le Père David, qui mourra peu de temps après, le lendemain d'une nuit où Madeleine se réveilla pour trouver l'Oeil sur le sol, et le mit à son coup, sans même savoir pourquoi, un mid-tempo plutôt intense qui réussit à nous faire ressentir la tension des évènements, un très bon morceau ;

- Father Picard : encore un mid-tempo, probablement l'un des morceaux les plus mélodiques de l'album, avec un refrain plutôt lyrique, presque planant, probablement le meilleur de l'album, cette chanson raconte l'arrivée du Père Picard, et comment, très vite il drogue les nones, le morceau retranscrit parfaitement la dualité de ce personnages, avec des couplets plutôts tendus, et un refrain presque magique, exactement comme un homme inquiètant qui sait très bien nous rassurer à son sujet... pour mieux nous tromper lol

- Behind These Walls : je le dis sans détour, ce morceau est pour moi le chef-d'oeuvre de cet album, et une de mes chansons préfèrées du King, c'est un morceau plutôt rapide basé encore une fois sur un riff de clavier (du clavecin cette fois) répétitf et obsessionnel, les couplets sont emplis de désespoir, les passages aigus du chant sont poignants d'émotion, c'est la descente aux Enfers de Madeleine, elle se détache petit à petit de la réalité sous l'influence des drogues, le solo final est magnifique, ultra mélodique et plein d'émotion (avec une basse qui suit admirablement), une très grande chanson ;

- The Meetings : encore un mid-tempo plein de tension lors des couplets, et très mélodique en ce qui concerne le refrain et les solos, avec une accélération pour le solo final, le morceau raconte une des sombres cérémonies auxquelles s'adonnent les prêtres fous et les nones droguées, un morceau assez sombre ;

- Insanity : morceau instrumental composé par le guitarise Andy La Rocque, pièce maîtresse du groupe avec le King, et, aussi étonnant que celà puisse paraître, surtout venant de KD, ce titre n'a absolument rien de Metal, c'est un morceau plutôt doux, mêlant guitare accoustique et électrique, l'ambiance est plutôt onirique et mélancolique, presque "New Age", il me fait un peu penser à l'instrumental de Pink Floyd "Terminal Frost", sur l'album "A Momentary Lapse Of Reason" (1987), me demandez pas pourquoi, j'en sais fichtre rien lol, un très bon instru tout de même :)

- 1642, Imprisonment : le dernier morceau rapide de l'album, qui raconte le dénouement de l'histoire, le Père Picard et sa clique sont démasqués et Madeleine enfermée pour le restant de ses jours, un morceau bien dynamique, peut-être pas transcendant, mais ça bouge bien, ça fait bien headbanger lol

- The Curse : l'épilogue, King se tape un délire sur le pouvoir qu'il a maintenant entre les mains avec l'Oeil lol, le morceau alterne mid-tempo bien Heavy pour les couplets, avec un timbre de voix dérangé (et dérangeant lol), un peu genre "savant fou", et des accélérations pour les refrains avec chant suraigu et désespéré, je dirais que c'est le meilleur morceau de l'album avec "The Trial" et "Behind These Walls" :)

Pour terminer, je dirais que je me trompe peut-être, mais il me semble que c'est un peu l'album "oublié" de KD, j'en entends rarement parler et il me semble plutôt sous-estimé, en tout cas, je prends plus de plaisir à l'écouter que certains classiques, comme "Them" ou "Conspiracy", qui certes ont un grain de folie unique, mais qui peuvent facilement gaver sur la longueur, "The Eye" est beaucoup moins "gavant", on peut y revenir à n'importe quel moment avec toujours le même plaisir, en tout cas, c'est mon album préfèré de KD avec "The Puppet Master", "The Graveyard" et "Abigail".

Ma note : 7/10


Dernière édition par Devilman le 21 Fév 2005 9:59, édité 6 fois.



21 Fév 2005 5:38
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2004 11:50
Messages: 3348
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
J'ai mis 7 aussi.
J'aime beaucoup cet album qui est, il est vrai assez accessible. Je peux le mettre dans ma voiture sans que ma femme y trouve quoi que ce soit à redire... :D

A écouter ne serait-ce que pour l'entètant "Eye of the which" qui ouvre l'album.


21 Fév 2005 9:26
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Mai 2004 12:35
Messages: 643
Localisation: 07
Répondre en citant le message
Message 
Moi, j'ai mis 8. C'est vrai que c'est un album plus accessible que les autres, apparemment plus facile. On pourrait dire le plus "commercial"; pourtant il a beaucoup moins bien marché que les précédents à cause de l'évolution du "metal" au début des années 90.


21 Fév 2005 19:34
Profil
Répondre en citant le message
Message 
C'est le seul KD que j'ai apprécié (je n'ai pas écouté les plus récents cela dit). Mais à l'époque, c'est le seul que j'ai bien aimé dans son ensemble.


21 Fév 2005 22:00
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Mai 2004 22:27
Messages: 4420
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Putain sacrilège ! Burn la moins bonne de l'album :'(
C'est ma préférée.
Enfin sinon cet album est vraiment terrible.
Je lui mets 8.

_________________
Ma page Last.fm
Ma page RYM


21 Fév 2005 22:46
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Avr 2004 10:27
Messages: 3529
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Suite à un plantage du topic, j'ai tenté de diviser le sujet en enlevant le dernier message, et apparament le topic est réapparu, sans son dernier message donc...

Je recopie celui-ci:


Devilman a écrit:
Ben y a toujours un morceau plus faible que les autres dans un album, en l'occurrence, c'est "Burn", qui n'est pas mauvais dans l'absolu, mais y a pas moins bien dans l'album lol

C'est un bon morceau, mais en dessous des autres, il me semble difficile de retenir ce morceau une fois l'album fini :)

@ Heavy REM : si tu as aimé cet album, je pense que tu pourrais apprécier le dernier album, "The Puppet Master", en gros, cet album, c'est les qualités de tous les albums, sans les défauts :

- la "mélodicité" de Fatal Portrait, Abigail et The Eye, avec un meilleur son et une meilleure prod' ;

- la théâtralité de Them, Conspiracy, The Graveyard et Voodoo, les passages "creux" en moins ;

- la puissance de Spider's Lullabye, House Of God et Abigail II, sans leur monotonie...

Bref, "The Puppet Master" est probablement l'album le plus solide de la discographie de KD, mais "The Eye" reste le plus facile à appréhender :)


22 Fév 2005 13:49
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 15:58
Messages: 7231
Localisation: près de Chartres
Répondre en citant le message
Message 
J'adore cet album, alors voici ma modeste chronique!

Pour l'écriture de son 5ème album studio, KING DIAMOND a délaissé les histoires de fantômes telles que l'on pouvait en trouver sur "Abigail" ou bien "Them".
"The Eye" rapporte des faits et évènements qui ont réellement existé et qui se sont déroulés pendant l'inquisition française (1450-1670 - dates relatées dans le livret du disque), période peu glorieuse de la chétienté, puisque l'inquisition était une institution judiciaire écclésiastique créée justement par le pape afin de rechercher, juger et condamner les personnes coupables d'hérésie (à cette époque ces personnes étaient tout simplement considérées comme des ennemis de l'état) afin de maintenir l'ordre moral. Inutile de vous dire, que les personnes suspectées de sorcellerie n'avait que très peu de chances de s'en sortir et terminaient bien souvent sur le bûcher.

Pour en revenir à l'album, petite présentation de l'histoire tout d'abord :

Jeanne Dibasson, jugée coupable de sorcellerie devant la chambre ardente (présidée par Nicolas de la Reynie, premier lieutenant général de police de Paris) est brûlée vive sur la place publique. Deux petites filles vont trouver dans les cendres de cette hérétique, "The eye" qui est en fait une amulette aux pouvoirs étranges et mystiques. A travers cette amulette, elles vont voir d'horribles choses dont les évènements qui ont touché quelques années plus tôt le couvent de LOUVIERS:
Madeleine Bavent, jeune fille naîve entre au couvent de Louviers à l'âge de 18 ans après avoir été séduite par le Père Pierre David (pas vraiment un saint donc!) qui mourut quelques temps après (1628). Il fut remplacé par le Père Mathurin Picard. Le père Mathurin Picard va vite la harceler physiquement, la soumettre à ses charmes et l'entrainer avec d'autre soeurs dans des sabbats: rituels sexuels, danses lascives, orgies avec les démons, sacrifices d'enfants. Madelaine dénonce le Père Picard. Il sera déclaré coupable de sorcellerie et finira par mourir en 1642 avant son exécution. Après enquête, Madelaine Bavent sera jugée "possédée" et sera condamnée à la prison à vie où elle mourra en 1647.
Une histoire bien réelle (avec donc des personnages on ne peut plus vrais) et exploitée à merveille par Monsieur KING DIAMOND (alias Kim Bendix Petersen). Les évènements de Louviers auront je cite "marqué tout à la fois l'apogée de la chasse aux sorcières en France au XVIIe siècle et l'amorce d'une réaction des élites intellectuelles contre les abus qu'elle entraînait".

Contenu de l'album maintenant :

Pour commencer, "The eye" est un disque doté d'un climat particulièrement impressionnant, puissant et empreint d'un certain mysticisme (la production de l'album y est d'ailleurs très enlevée et soignée). Pour cela, KING DIAMOND n'a pas hésité à utiliser plus que de coutume des claviers qui sévissent et gouvernent littéralement sur la majorité des morceaux. Bien évidemment, le titre d'ouverture "The eye", plutôt mid-tempo d'ailleurs, en est la meilleure illustration puisque ce titre a été composé à partir de la ligne de claviers. Ce morceau ouvre magistralement les hostilités. La ligne de claviers est imparable et nous plonge directement dans l'univers sombre de l'inquisition française avec cette ambiance quasi médiévale. Vous rajoutez à cela des riffs particulièrement simples mais efficaces, la voix de King Diamond (qui n'a d'ailleurs jamais aussi bien chanté que sur ce disque), des effets de voix absolument impressionnants, des soli de très haute qualité et de plein pied, "The eye" vous colle au mur comme cela sans coup férir. Ni une, ni deux, vous voilà plongés en plein coeur de l'inquisition française.

Outre l'utilisation omniprésente de claviers (orgue hammond sur "The trial (chambre ardente", "Burn", "Behind the walls"...), "The eye" marque également une nette différence avec son prédécesseur de par des titres très directs ("Burn", "The trial (chambre ardente)", "Behind the walls", "The curse"), dans l'ensemble assez rapides, sans fioriture et beaucoup moins alambiqués que sur "Conspiracy". Ici, les morceaux vont droit au but. L'album gagne d'ailleurs en vivacité, en fluidité (gros point fort du skeud d'ailleurs), et un effort tout particulier a été déployé sur les guitares que ce soit en lead ou en solo.
Les guitares se montrent d'ailleurs particulièrement agressives ou virulentes que ce soit sur l'excellent "Burn" aux multiples breaks et aux interminables soli de la paire La Rocque/Blakk ou sur l'effrayant "The trial (Chambre ardente)" qui est d'ailleurs pour moi le meilleur titre du skeud. "The trial" qui se déroule sous forme de dialogue (entre Nicolas de la Reynie et Jeanne Dibasson - KING DIAMOND à la voix polymorphe et maléfique y représente bien évidemment les 2 personnages - Effets garantis!), affiche une section rythmique particulièrement véloce (accélérations de rythmes époustouflantes, riffs particulièrement lourds et agressifs) juxtaposée à des soli étincelants (à tour de rôle La Rocque et Blakk s'en donnent d'ailleurs à coeur joie). Ce titre est d'une efficacité rare et nous délivre d'ailleurs un final somptueux.

Pour en revenir à la paire Andy La Rocque / Pete Blakk, je dirais qu'elle est tout bonnement exceptionnelle et ce tout au long de l'album. Leur travail de sape est phénoménal et cadre comme jamais avec l'ambiance de l'album. Les soli sont tout bonnement incroyables (3-4 par morceau) et font preuve d'une limpidité et d'une folie comme rarement j'ai entendues. Vivacité, fluidité, virevolte et feeling sont les maîtres-mots de leur association explosive. En bref, leur boulot sur "The eye", c'est...DU PUR BONHEUR! Saluons également le travail de la section rythmique composée de Hal Patino / Snowy Shaw (qui remplace pour le coup l'inusable Mikkey Dee) laquelle soutient largement la comparaison avec notre paire de gratteux.

Enfin, comme de coutume chez KING DIAMOND, on pourra noter que "The eye" n'échappe pas à la règle et nous délivre deux mini morceaux de qualité; "Two little girls", genre d'interlude angoissant, exempt de guitares mais doté d'effets instaurant une ambiance plutôt malsaine (KING DIAMOND et son chant récitatif y est d'ailleurs excellent), et "Insanity", instrumental électro-acoustique empreint d'une certaine tristesse composé par Andy La Rocque.

Pas la peine de touner autour du pot donc, "The eye" est pour ma part le meilleur album de KING DIAMOND. Voilà c'est dit. Aucun des albums suivants n'égalera ce petit chef d'oeuvre de heavy metal "dark" mélodique (malgré ses qualités, "Spider's lullabye" qui sortira en 1995 avec la reformation du groupe - (eh oui, peu de temps après "The eye", KING DIAMOND splittera) - paraitra bien fade à coté). "The eye" est génial tout simplement, doté de compositions ultra-efficaces et surtout, surtout agrémentées de breaks époustouflants et de soli de haute voltige jamais égalés chez KING DIAMOND. Fluidité, limpidité, efficacité, voici ce qui caractérise "The eye", album sur lequel on a l'impression de surfer littéralement tant le contenu s'enchaine avec une facilité déconcertante.
Certainement l'album le plus abouti de KING DIAMOND que ce soit au niveau des compositions ou au niveau des arrangements.

CHEF D'OEUVRE!


14 Mai 2007 19:44
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2005 22:39
Messages: 1360
Localisation: Far beyond the west
Répondre en citant le message
Message 
La période faste du King c'est clair, de Abigail à The eye, ses albums sont top classe (mon préféré restant Conspiracy)

_________________
http://malmsteen-france.com/


Dernière édition par Tonton Mick le 27 Mai 2007 12:18, édité 1 fois.



24 Mai 2007 15:39
Profil YIM Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
C'est le seul King Diamond que j'ai eu et que j'ai pu écouter. Faudrait que je remette la main dessus d'ailleurs. Cela dit je n'ai pas écouté les disques "récemment" sortis. Peut-être que d'autres sont aussi mélodiques que celui-ci ?

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


24 Mai 2007 20:49
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 15:58
Messages: 7231
Localisation: près de Chartres
Répondre en citant le message
Message 
tu peux essayer the puppet master! il est très bon!


24 Mai 2007 20:50
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Juil 2005 22:39
Messages: 1360
Localisation: Far beyond the west
Répondre en citant le message
Message 
Je suis un gros fan du King moi aussi. Tout un univers ce mec...

Pour donner un avis, les albums post The eye sont mi-figue mi-raisin, y'a des bons trucs, des trucs plus communs.

Mes deux préférés:
- The Spider lullaby est très bien, le plus mélodique et accessible de tous ses albums, toutes périodes confondues. La chanson éponyme est complètement déjantée au niveau du chant. Dans les textes y'a des allusions à ces anciens albums.
- The Graveyard est assez speed thrash, beaucoup plus vilain que son prédécesseur ci-dessus, il me fait penser à Justice de Metallica dans le style par moment
Les autres sont assez inégaux, y'a de bons moments

_________________
http://malmsteen-france.com/


27 Mai 2007 12:16
Profil YIM Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 15:58
Messages: 7231
Localisation: près de Chartres
Répondre en citant le message
Message 
The Graveyard sur sa longueur est moins rapide que "The eye" quand même. Mais effectivement, c'est un album excellent.

Par contre "the spider lullaby" n'est pas transcendant pour ma part, même si il possède des morceaux de premier choix.

enfin, je suis un grand fan du roi Diamant!


27 Mai 2007 12:45
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 12 messages ] 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com