Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Sep 2018 22:15



Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 Malmsteen (bis) 
Auteur Message
Soundchaser

Inscription: 15 Jan 2005 6:22
Messages: 266
Répondre en citant le message
Message Malmsteen (bis)
Je veux pas revenir sur la polémique pour ou contre (personnellement j'aime certains trucs mais pas tout), mais ce que je trouve étonnant, c'est que personne n'a semblé choqué de voir qu'il semblait ne pas connaître "Highway To Hell" :fou:


15 Jan 2005 7:03
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2004 19:04
Messages: 510
Localisation: Perpignan
Répondre en citant le message
Message 
Ce que je vais dire n'engage que moi...

S'il ne connait pas Highway to hell, c'est qu'il n'écoute que très peu de musique, a part Bach, deep Purple et je sais plus quoi. C'est à mon avis une des raisons pour lesquelles sont jeu de guitare est très "fermé", il ne respire pas. Si on prend n'importe quel guitariste qui a eu plusieurs années d'expérience, on peut voir de l'évolution dans son jeu de guitare. Malmsteen est techniquement impressionnant, il était l'un des rares à jouer come ça dans les 80's, mais le problème, c'est qu'il joue toujours comme ça, faute de référence et d'écoute d'autres artistes. C'est le coté que je n'aime pas chez ce guitariste qui reste somme toute exceptioinnel.


15 Jan 2005 10:49
Profil
Répondre en citant le message
Message 
En même temps il analyse le truc et cite Chuck Berry. Quels sont les guitaristes ici qui ont écouté du Chuck Berry (à part "Jonhnny B Goode"), analysé son jeu, et peuvent faire un parallèle entre Young et lui à "l'aveugle" ?
Pour quelqu'un de fermé je trouve ça pas mal.

De toutes façons Malmsteen est critiqué parce qu'il est différent.
"Il écoute pas autre chose" c'est mal.
"Il joue tout le temps pareil" c'est mal.
"Il fait rien qu'à dire du mal des autres" c'est mal.

Hey les mecs, il fait ce qu'il veut. Il n'y pas qu'une façon de devenir guitariste. Son parcours est très spécial, je pense qu'aucun gratteux ne peut vraiment le comprendre.
Trimer sur des reprises, télécharger des tablatures et s'intéresser au jazz ou à la bossa nova n'est pas la SEULE manière d'apprendre la guitare.
Son jeu est le produit de son parcours musical aussi bien en tant qu'auditeur qu'en tant que musicien. Et personne ne peut être critiqué pour cela... Personne ne reproche à Angus Young de ne pas écouter du jazz ou de la bossa nova... ça me dépasse tout ça.

Le seul reproche que l'on peut faire à Malmsteen c'est de faire des mauvais disques. Mais ce reproche là on peut le faire à pas mal de gratteux bien plus ouvert au monde : Satriani, Vai, Hendrix, Van Halen, MacLaughlin...


15 Jan 2005 13:56
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 17:04
Messages: 3541
Répondre en citant le message
Message 
Oui REM, mais Malmsteen fait des mauvais disques en restant plus ou moins dans le même style et en ressortant toujours les mêmes plans.
Quand tu analyses le jeu des gratteux que tu viens de citer, tu te rends compte qu'en plus de sortir des albums dans des styles différents (avec plus ou moins de réussite), leur jeu parvient à s'adapter aux styles abordés. Ecoute Satriani faire du jazz, ça sonne jazzy, écoute Mc Laughlin faire de la musique indienne, il va utiliser des modes asiatiques et sonner "oriental", écoute Vai dans son album "Alive in an Ultra World", chaque chanson représente un pays et son jeu s'adapte.
A l'inverse écoute Malmsteen jouer du blues, sitôt passées les 4 premières mesures, il nous ressort des plans de néo-classiques sur la pentatonique et déboule son mineur harmonique à fond les baltringues. C'est ce qui me saoûle avec ce personnage, en plus de son mépris envers les autres musiciens, du son crade qu'il utilise (ça c'est purement subjectif j'en conviens), et de ses poses grotesques (il a le mérite de me faire rire).

_________________
"So the choice is often between a well made master that used less than today's best gear or a very poorly made master that was captured accurately by more modern gear." Barry Diament


15 Jan 2005 14:36
Profil
Répondre en citant le message
Message 
Ne me dis pas que tu trouves Satch crédible quand il fait du blues...
J'ai bien aimé Vai sur le dernier Motörhead mais on sait bien que sa capacité d'adaptation est très limitée (y a qu'à écouter Slip of the tongue de Whitesnake, album que j'aime bien mais on peut pas dire qu'il ait su s'adapter...)
C'est pas parce qu'on connait les modes et les gammes d'une musique que l'on sait la jouer. Vai, Satch et les autres ne SAVENT pas jouer du AC/DC ou du Chuck Berry au sens INTERPRETER (parce qu'évidemment ils savent enchaîner des accords de MI ou de LA :) )


15 Jan 2005 14:41
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 17:04
Messages: 3541
Répondre en citant le message
Message 
Ce n'est pas ce qu'on leur demande en même temps. Mais moi je suis frappé par leur facilité à passer du shred au jazz, en passant par le métal ou le blues. Et Satriani sa musique est quand même fortement influencé par le blues. Si tu ne trouves pas son album éponyme crédible, j'avoue que j'ai du mal à comprendre. Lui-même admet être influencé à 90% par Hendrix quand il écrit. Et même s'il ne se commet jamais à imiter son idole, on ressent une énorme sensibilité blues dans son jeu, ne serait-ce que par la penta qui est souvent utilisée.
Il fait du blues, mais avec sa patte. Contrairement à Malmsteen qui chosit soit d'imiter Hendrix, soit de faire du Malmsteen sur des gammes blues.

_________________
"So the choice is often between a well made master that used less than today's best gear or a very poorly made master that was captured accurately by more modern gear." Barry Diament


15 Jan 2005 21:02
Profil
Répondre en citant le message
Message 
Je pensais effectivement à l'album sans titre. Que Satch soit influencé par le blues et Hendrix, ça me parait évident.
Qu'il soit BON quand il en joue ça par contre, c'est moins sûr. Je suis même persuadé du contraire. Jouer le blues c'est pas faire un truc en mi avec un solo en penta. De mon point de vue Satch est un petit blanc propre sur lui qui joue bien de la gratte. Il est donc très bon quand il fait de la musique de petit blanc propre sur lui : Surfing with the alien (et son petit côté musique d'ascenseur, soyons honnête) est génial, c'est un grand album (tiens faut que je le chronique), j'adore tout un tas de titres sur les disques qui ont suivi mais faut pas lui demander d'être bon partout parce qu'il ne l'est pas même s'il aborde d'autres styles : en blues il vaut rien, qu'il n'aborde jamais un registre hard rock "roots" ou heavy parce qu'il sera mauvais comme une patate (même si ces doigts se baladent super vites sur les bonnes gammes).

Cela dit je trouve Malmsteen tout aussi mauvais hors de son contexte. Ses blues sont nuls à chier. Ce mec est suédois, gras et riche, il est en colère quand une connasse lui renverse son verre dessus dans un avion : comment pourrait-il jouer du blues ou même du rock ?

Vai a fait de la pyrotechnie sur Slip of the tongue parce qu'il n'a pas su écouter les chansons et se mettre au service des compos de Vandenberg, souffrant de tendinite au moment de l'enregistrement du disque. Et le pauvre Adrian a failli chialer quand il a entendu le résultat (il a du sacrément en vouloir à Coverdale, son pote, d'avoir laissé Vai faire ce qu'il voulait).

Quand les jazzeux veulent faire du rock, c'est marrant aussi. Le rock trop bien joué, c'est plus du rock. C'est pareil en prog, les mecs jouent trop bien, maîtrisent trop ce qu'ils font pour qu'un quelconque feeling "urgent" passent dans leurs titres les plus "violents". J'ai déjà vu je sais pas quel trio de jazz réinterpréter des trucs des Beatles : c'est à dire qu'ils prennent une super chanson de trois minutes simplistes et ils en font une merde de dix inécoutables. C'est nul. Pourtant ils sont super musiciens c'est évident.

Je ne remets pas en question la compétence de tous ces mecs et je ne dis pas que bosser son instrument, étudier d'autres styles ne sert à rien, je dis seulement que c'est pas parce qu'on voyage dans tous les pays qu'on est citoyen de chacun d'entre eux. On reste toujours un touriste, éclairé c'est vrai, plus riche intérieurement, peut être plus épanoui (c'est à voir), mais un touriste quand même.


15 Jan 2005 21:50
Minstrel In The Gallery

Inscription: 14 Mar 2004 14:28
Messages: 223
Localisation: Lyon
Répondre en citant le message
Message 
@janet: Ben sonner jnazz c'est pas aussi dure que tu sembles le penser, c'est juste quelques "regles" a avoir dans les doigts, et quelques gammes dans l'oreilles et la tu ponds un jazz basique et je pense que la ou voulait en venir REM c'est que quand Satriani fait du jazz c'est tellement basique (en tant que jazz) et tellement facile qu'on ne peut pas crier au génie vu qu'il y a deux milles gars qui peuvent en faire de même, ecoute Joe Pass faire du jazz, et puis apres un jazz de Satriani...c'est comme ecouter les sweeps de Turilli et juste apres ceux du gratteux de Fairyland :D (vive les exemples pourris :D).
Je suis un grand fan de Satriani, mais pas parce qu'il sait faire des impros sympas sur des rythmiques jazzy en sonnant "jazzy".

_________________
On ne sait jamais les traces qu'on laisse...


15 Jan 2005 22:04
Profil
Soundchaser
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 0:24
Messages: 250
Localisation: Sèvres
Répondre en citant le message
Message 
Le blues c'est pas utiliser des gammes blues, le blues c'est jouer avec ses tripes, faire ressortir toute sa mélancolie, être dans l'instant, bref ce n'est pas théorique, planifié, ça réside dans l'approche que tu as de la musique.
J'adore Satriani mais il est incapable de jouer du blues. Sa musique est trop propre, chiadée, "parfaite". Même l'album éponyme ce n'est pas du blues, c'est du Satriani avec une couleur bluesy (voire même plutôt jazzy). Ecoute cet album, et après écoute du Stevie Ray Vaughan. Ca n'a tout simplement rien à voir.

_________________
I need metal in my life, just like an eagle needs to fly !


16 Jan 2005 1:19
Profil
Soundchaser

Inscription: 15 Jan 2005 6:22
Messages: 266
Répondre en citant le message
Message 
Bilbonotry a écrit:
le blues c'est jouer avec ses tripes, faire ressortir toute sa mélancolie


C'est pas le Metal extrême ça plutôt ? lol


16 Jan 2005 3:57
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 17:04
Messages: 3541
Répondre en citant le message
Message 
Pour moi le blues ce n'est pas écouter Stevie Ray Vaughan tout comme le jazz ne se limite pas àa la complexité et la richesse de Coltrane.
C'est plus que ça. C'est un état d'esprit comme le dit REM, et c'est sûr que pour un suédois riche et gras, c'est difficile d'en saisir la subtilité et surtout la sincérité.
Pour autant tous les bluesmen ne sont pas noirs, Poppa Chubby, Johnny Winter (pour ne pas citer Vaughan) ou autres sont capables de jouer un blues aussi pur que celui des noirs. Je n'aime pas cette disctinction entre musique blanche et noire. Elvis jouait de la musique de noirs. Living Coulour ou Fishbone ont prouvé qu'on piuvait être noir et jouer avec des grosses distos. Tout est question d'habitus, de culture pré-ingérée, mais que l'on peut facilement assimiler, sans pour autant en saisir TOUTE l'étendue.
En ce sens, un Satriani qui a baigné dans le blues et le folk américain depuis s a plus tendre enfance, qui a appris la gratte en jouant Hendrix et qui a donné des cours de guitare jazz me paraît apte à jouer correctement ces deux styles. On ne lui demandera pas la complexité d'un Holdsworth ni la verve d'un Vaughan, mais force est de constater son talent dans ces styles là. Il n'y a pas 50 guitaristes sur terre qui aient les capacités d'aborder tout autant de styles aussi facilement. A l'inverse, même si Bireli Lagrene ou Al Di Meola s'essaient au métal, leur démarche sera intéressante, sincère, pleine de talent et de technique à n'en pas douter, mais on y verra toujours la patte jazz et les puristes décèleront ça et là les quelques petits trucs qui manqueront pour en faire de vrais morceaux métal. Mais rien n'interdit qu'ils en jouent, et rien ne s'oppose à ce que ce soit bien fait.
Vous semblez dire que chaque musicien doit se contenter d'aborder un seul et même style et qu'il n'est de toute manière pas capable de jouer autre chose que son style de prédilection. Ce cloisonnement me paraît absurde. Ecoutez Ron Thal passer tour à tour du néo-classique au be-bop, écoutez Timmons délivrer un slow lancinant et enchaîner avec un jazz débridé ou Loureiro passer de la musique brésilienne au speed métal, et on reparle de tout ça. A l'heure des mélanges stylistiques les gratteux deviennent de plus en plus polyvalents. Et comme jouer du blues ne se résume pas à reprendre du Robert Johnson, je ne vois pas en quoi un Satriani ou un Vai ne seraient pas aptes à reprendre ce style. Le blues et le jazz ne sont pas des musiques cloisonnées, il n'y a qu'à regarder le nombre de sous-courants et de dérivés, donc je ne vois pas ce qui s'oppose à de telles initiatives et à leur succès.

_________________
"So the choice is often between a well made master that used less than today's best gear or a very poorly made master that was captured accurately by more modern gear." Barry Diament


16 Jan 2005 11:46
Profil
Répondre en citant le message
Message 
Janéthefuckinjurist a écrit:
Je n'aime pas cette disctinction entre musique blanche et noire. Elvis jouait de la musique de noirs. Living Coulour ou Fishbone ont prouvé qu'on piuvait être noir et jouer avec des grosses distos. Tout est question d'habitus, de culture pré-ingérée, mais que l'on peut facilement assimiler, sans pour autant en saisir TOUTE l'étendue.


Je trouce cette distinction justement essentielle parce qu'elle permet clairement de classer les musiques populaires. C'est cette distinction qui permet de classer le metal dans la musique "blanche" (globalement) et de le rapprocher de la musique classique. Parce que l'approche de ces deux musiques est avant tout mélodique, le rythme et le groove étant relégué au second plan (c'est aussi pour ça que ce ne sont pas des musiques dansantes) alors que le rock est plus "noir", plus rythmiquie, et permet de donc danser.
Après on peut subidviser. Le jazz, a l'origine est noir et cela sous entend des choses musicalement parlant : chaleur, groove, énergie.
Si tu compares avec les courants jazz que les blancs se sont appropriés on a une musique beaucoup moins organique, plus "intellectuelle mords-moi-le-noeud". Tu trouves que Frank Gambale et toute la scène jazz fusion font une musique "noire" ? Non évidemment, c'est froid, technique, "MIDI" (LOL) et ça groove comme une patate.
C'est la même chose avec le blues. T'écoutes BB King ou John Lee Hooker c'est du blues et tu sens le côté "roots" à mort. T'écoutes Clapton, c'est "blanc" même si ça joue bien (j'aime beaucoup ses solos).
Tu peux faire la même comparaison dans le funk : tu fous un James Brown, ce mec a "le truc", tu sens que c'est le "VRAI truc". T'écoutes Sinclair... heu... c'est pas pareil, c'est du funk de petit blanc.
Je ne cherche pas par là à opposer les musiciens, je dis juste que c'est quelque chose qui existe. Après il existe toujours des exceptions (SRV par exemple...). Pour terminer sur Living Colour ou Fishbone, ce sont clairement des groupes groove, même s'ils utilisent à moment donné de la disto, c'est donc bien de la musique "noire".

Janéthefuckinjurist a écrit:
En ce sens, un Satriani qui a baigné dans le blues et le folk américain depuis sa plus tendre enfance, qui a appris la gratte en jouant Hendrix et qui a donné des cours de guitare jazz me paraît apte à jouer correctement ces deux styles. On ne lui demandera pas la complexité d'un Holdsworth ni la verve d'un Vaughan, mais force est de constater son talent dans ces styles là.


Ben justement, force est de constater que non. Il a autant d'authenticité en blues que Sinclair en funk. Satch joue du blues, c'est à dire qu'il en connait les recettes mais encore une fois il ne suffit pas de tirer les cordes sur une penta pour être blues (je carricature d'autant que l'ami Joe doit en connaître un rayon sur le sujet).

Janéthefuckinjurist a écrit:
Il n'y a pas 50 guitaristes sur terre qui aient les capacités d'aborder tout autant de styles aussi facilement.

Je crois que tu sous estimes les guitaristes de la terre. Nul besoin d'avoir le niveau hallucinant de ces mecs pour jouer du blues ET du jazz ET du rock etc. En tout cas le terme que tu emploies me parait le bon, Joe Satriani ABORDE des styles, mais de là à être convaincant... Par contre, SON jeu est bien la synthèse des tas de choses qu'il a ABORDEES justement, lui donnant plus de richesse que celui d'un mec qui n'a abordé que le death metal par exemple ;)


Janéthefuckinjurist a écrit:
Mais rien n'interdit qu'ils en jouent, et rien ne s'oppose à ce que ce soit bien fait.

Non, rien ne l'interdit, encore heureux. Et effectivement c'est "bien fait" mais ce n'est pas "bon". Je préfère quand Satch fait un bon titre bien mélodique. Et si dans son solo il incorpore des choses jazzy ou bluesy je trouve ça super. Mais quand il essaye de faire un truc "pur" dans un de ces styles, il se prend le mur.

Janéthefuckinjurist a écrit:
Vous semblez dire que chaque musicien doit se contenter d'aborder un seul et même style et qu'il n'est de toute manière pas capable de jouer autre chose que son style de prédilection. Ce cloisonnement me paraît absurde. Ecoutez Ron Thal passer tour à tour du néo-classique au be-bop, écoutez Timmons délivrer un slow lancinant et enchaîner avec un jazz débridé ou Loureiro passer de la musique brésilienne au speed métal, et on reparle de tout ça.


Je n'ai rien contre. Voir plus haut. Et je crois qu'il vaut mieux écouter du "vrai" be-bop ou de la "vraie" musique brésilienne que ces mecs là. Par contre si tu veux écouter du metal avec des influences plus ouvertes que Accept / Motörhead, alors Angra est une bonne solution, mais dans Angra tu n'as pas de titres jazz. Tu as du speed dont certains passages sont colorés jazz. Et ça fait toute la différence non ?

Janéthefuckinjurist a écrit:
...je ne vois pas en quoi un Satriani ou un Vai ne seraient pas aptes à reprendre ce style. Le blues et le jazz ne sont pas des musiques cloisonnées, il n'y a qu'à regarder le nombre de sous-courants et de dérivés, donc je ne vois pas ce qui s'oppose à de telles initiatives et à leur succès.


Ce qui s'oppose à leur succès c'est que même quand on s'appelle Vai ou Satch on n'est pas forcément bon partout. La maîtrise technique et harmonique permet de comprendre et d'aborder des tas de styles, pas forcément de les maîtriser.


16 Jan 2005 12:11
Minstrel In The Gallery

Inscription: 14 Mar 2004 14:28
Messages: 223
Localisation: Lyon
Répondre en citant le message
Message 
Je n'ai jamais dit que les musiciens devraient se limiter à un seul style, si on prend le cas de Malmsteen son style est nait de la fusion de sa passion pour le metal,hard-rock et rock et celle qu'il vouait à la musique classique, les mélanges sont souvent super intéréssants dans la musique, et ils la font avancer en engendrant des sous-styles ou en ouvrant de nouvelles voies, mais cette démarche est parfois tellement superficielle qu'elle en devient insignifiante parce que le risque est de facilement tomber dans la caricature, lorsqu'un trés grand guitariste comme Satriani fait du jazz, ça sonne bien, et parfois les mélodies mise en avant et la composition rendent le morceau super, mais quand le mec se plait a faire une impro avec une approche jazzy sur un 2-5-1 devant une caméra force est de constater que le gars n'est pas un jazzman et est trés loin d'égaler un Bireli Lagrene ou un Sylavain Luc , pour ce qui est du blues c'est autre chose, satriani est profondement enraciné dans le blues, et c'est vrai qu'il y a une touche personelle dans ses blues (fruits de jugement l'influence de nombreux styles différents), c'est également la démarche d'un rubben ford (un des meilleurs bluesman "contemporain") mais avec des influences jazz prédominantes.
Jason Becker sur perspectives sort un blues énorme sobrement intitulé "blue" avec un phrasé qui sonne blues trés personnel (sweeps, bends beckeriens) un grand moment.

_________________
On ne sait jamais les traces qu'on laisse...


16 Jan 2005 12:18
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mar 2004 19:04
Messages: 510
Localisation: Perpignan
Répondre en citant le message
Message 
Bon, je vais essayer de faire bref mais ça va pas étre facile...

Citation:
"En même temps il analyse le truc et cite Chuck Berry. Quels sont les guitaristes ici qui ont écouté du Chuck Berry (à part "Jonhnny B Goode"), analysé son jeu, et peuvent faire un parallèle entre Young et lui à "l'aveugle" ?
Pour quelqu'un de fermé je trouve ça pas mal. "


Faire un parrallèle entre Berry et Young me semble pas une preuve d'ouverture d'esprit. Si il y a une personne qui à dit que Malmsteen n'écoute aucun autre disque que les siens, ceux de Bach et de Deep Purple, c'est lui mème, pas moi. C'est en ce sens que je trouve qu'il est fermé.
Après, qu'il ai analysé le jeu de tel ou tel gratteux c'est bien, mais il aurait pu tout simplement essayé d'en ressortir quelque chose avec sa guitare. Mais, bon, comme tu dis, il fait ce qu'il veut, je voulais simplement donner mon avis.

Citation:
je pense qu'aucun gratteux ne peut vraiment le comprendre.

La dessus, on est d'accord...

Citation:
Trimer sur des reprises, télécharger des tablatures et s'intéresser au jazz ou à la bossa nova n'est pas la SEULE manière d'apprendre la guitare.

C'est vrai, il y a les passionnés de musique, qui s'interessent à tout, qui ont soif de connaissances, qui se régalent aussi bien devant Tom Morello et son jeu de l'espace que devant Paco De Lucia réputé "classique" et ils y en a d'autres qui se complaisent à un style et qui ne cherchent pas à s'enrichir plus. Chacun fait ce qu'il veut je te l'accorde, tout est question de degrès de motivation et de passion envers l'instrument.

Citation:
Son jeu est le produit de son parcours musical aussi bien en tant qu'auditeur qu'en tant que musicien. Et personne ne peut être critiqué pour cela... Personne ne reproche à Angus Young de ne pas écouter du jazz ou de la bossa nova... ça me dépasse tout ça.

Moi ce que je vois, c'est que s'il y a bien quelqu'un qui critique d'autres gratteux, d'autres manières de jouer, d'autres approches de l'instrument, c'est bien le père Malmsteen. S'il ne faut pas blamer un gratteux parcequ'on aime pas sa manière de jouer ou son approche de l'instrument, alors pourquoi t'obstines tu à prendre la défense de Sir Pingwie? Moi c'est ça qui me dépasse... :hmm:

Citation:
Le seul reproche que l'on peut faire à Malmsteen c'est de faire des mauvais disques. Mais ce reproche là on peut le faire à pas mal de gratteux bien plus ouvert au monde : Satriani, Vai, Hendrix, Van Halen, MacLaughlin...

Ben tu vois, c'est le reproche que je ne ferai pas justement parcequ'a mon humble avis, personne n'a le droit de qualifier un disque de pourri. Tu peux ne pas accrocher, ne pas aimer, ne pas tripper et je ne sais quel autre qualificatif plus personnel, mais dire qu'un album est pourri, c'est se placer au dessus de quelqu'un qui a passé des années d'apprentissage et des heures de studio pour te donner ce qu'il a de plus personnel.
Bref, dire que quelqu'un fait un disque pourri, c'est dénué de tout respect envers la personne qui s'est cassé le cul à le faire. Mais chacun fait ce qu'il veut...

Citation:
Ne me dis pas que tu trouves Satch crédible quand il fait du blues...

Ben moi je le trouve bourré de sensibilité cet album, il n'est pas des plus accessibles c'est vrai, mais t'as tout a fait le droit de ne pas aimer.
Après, la notion de "crédibilité" ça me dépasse, je m'estime pas apte à juger un mec qui pratique l'instrument depuis 25 ans.

Citation:
"J'ai bien aimé Vai sur le dernier Motörhead mais on sait bien que sa capacité d'adaptation est très limitée (y a qu'à écouter Slip of the tongue de Whitesnake, album que j'aime bien mais on peut pas dire qu'il ait su s'adapter...) "

"Vai a fait de la pyrotechnie sur Slip of the tongue parce qu'il n'a pas su écouter les chansons et se mettre au service des compos de Vandenberg, souffrant de tendinite au moment de l'enregistrement du disque. Et le pauvre Adrian a failli chialer quand il a entendu le résultat (il a du sacrément en vouloir à Coverdale, son pote, d'avoir laissé Vai faire ce qu'il voulait). "

Quand on demande à un artiste de faire une intervention sur ses albums, c'est en connaissance de cause. Lemmy savait trrès bien ce qu'il voulait en demandant à Vai de faire deux soli sur son dernier album, tout comme Coverdale et co. connaissaient très bien le style et le jeu de Vai qui s'était déjà assez montré avec Zappa ou Alcatrazz. Quand tu fais appel à quelqu'un, c'est pas pour lui dicter "tu vas jouer comme ci ou comme ça" ou alors tu demande à un guitariste de studio sans prétention de compositeur de le faire.
Après, pour la pyrotechnie lol , on disait de Hendrix et consorts qu'ils faisaient de la pyrotechnie à l'époque, qu'il se cachaient derrière leurs effets "Fuzz ou wha-wha". Ces considérations ridicules ont autant de valeurs que ce que tu dis sur Vai ou Satriani avec leur Whammy ou autres effets.

Citation:
Quand les jazzeux veulent faire du rock, c'est marrant aussi. Le rock trop bien joué, c'est plus du rock. C'est pareil en prog, les mecs jouent trop bien, maîtrisent trop ce qu'ils font pour qu'un quelconque feeling "urgent" passent dans leurs titres les plus "violents".


C'est ton droit le plus naturel de ne pas etre receptif au jazz ou au prog. Mais dire que le rock ou le blues sont les seules musiques "vraies", qui "transpirent" qui ont "de l'émotion" c'est un débat sans fin.
Un rappeur te dira la mème chose du rock tout simplement parcequ'il n'en écoute jamais.

Citation:
"Je ne remets pas en question la compétence de tous ces mecs et je ne dis pas que bosser son instrument, étudier d'autres styles ne sert à rien, je dis seulement que c'est pas parce qu'on voyage dans tous les pays qu'on est citoyen de chacun d'entre eux. On reste toujours un touriste, éclairé c'est vrai, plus riche intérieurement, peut être plus épanoui (c'est à voir), mais un touriste quand même. "


Là je partage ton avis. Mc Laughlin ne s'approchera jamais d'un Ravi Shankar pour retranscrire l'émotion qu'il y a dans la musique indou. Satriani ou Page ne joueraont jamais aussi bien qu'un musicien traditionnel "Gnaoui" pour jouer de la musique "orientale". Mais je trouve leur volonté de rapprochement à ces musique très louable et ils parviennent parfois à atteindre des niveaux très sympa dans ces style.
Justement, ce qu'il me fait tripper, c'est qu'un musicien ou un groupe se dise, "putain, j'adore ce style de musique, je m'en inspirerai bien pour écrire quelque chose" Cette démarche d'aborder un monde musical à priori différent est pleine de courage. Parfois ça mène à des chansons que je n'aime pas, mais parfois, ça donne de très beaux albums.




Bon ben j'ai pas réussi à faire bref, dsl.

@ Rem, ne prend pas se post comme une attaque envers ta personne, c'est simplement qu'on écoute et qu'on ne joue pas la musique de la mème manière. Je respecte ton opinion qui mème si je la partage pas, se défend tout autant que la mienne.
J'espère aussi qu'on aura l'occasion d'en parler autour d'une :tchin:

;)


16 Jan 2005 12:40
Profil
Répondre en citant le message
Message 
Mastering a écrit:
Citation:
Trimer sur des reprises, télécharger des tablatures et s'intéresser au jazz ou à la bossa nova n'est pas la SEULE manière d'apprendre la guitare.

C'est vrai, il y a les passionnés de musique, qui s'interessent à tout, qui ont soif de connaissances, qui se régalent aussi bien devant Tom Morello et son jeu de l'espace que devant Paco De Lucia réputé "classique" et ils y en a d'autres qui se complaisent à un style et qui ne cherchent pas à s'enrichir plus. Chacun fait ce qu'il veut je te l'accorde, tout est question de degrès de motivation et de passion envers l'instrument.


Si je suis ton raisonnement, Angus Young n'est pas motivé et pas passionné, simplement parce qu'il est "spécialisé" dans son jeu blues / rock ? C'est n'importe quoi. Si tu prones l'ouverture et la compréhension, ne "catalogue" pas le mec qui ne fait pas come toi comme étant moins motivé ou moins passionné. Je pense que la recherche du riff ultime à la Young, ce travail sur le temps, le silence, le placement avec la batterie est justement l'oeuvre d'un passionné. Tout comme le mec qui va bosser tous les modes et la théorie pour comprendre le truc d'un autre point de vue. L'ouverture d'esprit c'est aussi accepter que des gens ne soient pas plus curieux que ça non ? Et ça ne les rend pas moins intéressants pour autant.

Mastering a écrit:
alors pourquoi t'obstines tu à prendre la défense de Sir Pingwie? Moi c'est ça qui me dépasse... :hmm:


Tout simplement parce qu'il a sorti ses 4 premiers disques et qu'ils sont fondamentaux.

Mastering a écrit:
Citation:
Le seul reproche que l'on peut faire à Malmsteen c'est de faire des mauvais disques. Mais ce reproche là on peut le faire à pas mal de gratteux bien plus ouvert au monde : Satriani, Vai, Hendrix, Van Halen, MacLaughlin...

Ben tu vois, c'est le reproche que je ne ferai pas justement parcequ'a mon humble avis, personne n'a le droit de qualifier un disque de pourri. Tu peux ne pas accrocher, ne pas aimer, ne pas tripper et je ne sais quel autre qualificatif plus personnel, mais dire qu'un album est pourri, c'est se placer au dessus de quelqu'un qui a passé des années d'apprentissage et des heures de studio pour te donner ce qu'il a de plus personnel.
Bref, dire que quelqu'un fait un disque pourri, c'est dénué de tout respect envers la personne qui s'est cassé le cul à le faire. Mais chacun fait ce qu'il veut...


Ne viens pas me raconter que tu penses SINCEREMENT que Malmsteen s'est arraché les tripes sur les disques post-Odyssey ! lol Tu es de mauvaise foi là :) Mais je suis beau joueur, je l'accepte parce que c'est drôle quand on y pense.

Mastering a écrit:
Citation:
Ne me dis pas que tu trouves Satch crédible quand il fait du blues...

Après, la notion de "crédibilité" ça me dépasse, je m'estime pas apte à juger un mec qui pratique l'instrument depuis 25 ans.


S'interdire de juger c'est mentir. Tout le monde juge tout et tout le monde tout le temps. Je ne vais pas m'interdire de le faire sous prétexte que le mec a bossé 25 ans. Quand tu vas dans un restau et que tu dis "putain c'est dégueulasse ici, j'y refoutrai plus les pieds", ben le cuisot a peut être bossé pas mal de temps sur le plat et puet être qu'il cuisine de puis 20 ans... Pourtant tu t'autorises à le juger. Tout comme quand tu sors du ciné et que tu dis "c'était un navet"... etc.

Mastering a écrit:
Quand on demande à un artiste de faire une intervention sur ses albums, c'est en connaissance de cause. Lemmy savait trrès bien ce qu'il voulait en demandant à Vai de faire deux soli sur son dernier album, tout comme Coverdale et co. connaissaient très bien le style et le jeu de Vai qui s'était déjà assez montré avec Zappa ou Alcatrazz. Quand tu fais appel à quelqu'un, c'est pas pour lui dicter "tu vas jouer comme ci ou comme ça" ou alors tu demande à un guitariste de studio sans prétention de compositeur de le faire.


Sauf que Janet sous entendait justement que ces mecs savaient "tout jouer". Si Vai savait jouer hard blues il aurait fait un album de Whitesnake que Vandenberg avait préparé. Sauf que là, ben il a fait du Van Halen sur un fond de Zeppelin... drôle de cocktail et drôle de sens de l'adaptation :) (d'autant qu'en dehors de toute considération artistique on sait bien que Vai n'a fait ce disque que pour tirer la couverture à lui et se faire un nom encore plus gros qu'à l'époque DLR).

Mastering a écrit:
Citation:
Quand les jazzeux veulent faire du rock, c'est marrant aussi. Le rock trop bien joué, c'est plus du rock. C'est pareil en prog, les mecs jouent trop bien, maîtrisent trop ce qu'ils font pour qu'un quelconque feeling "urgent" passent dans leurs titres les plus "violents".


C'est ton droit le plus naturel de ne pas etre receptif au jazz ou au prog. Mais dire que le rock ou le blues sont les seules musiques "vraies", qui "transpirent" qui ont "de l'émotion" c'est un débat sans fin.
Un rappeur te dira la mème chose du rock tout simplement parcequ'il n'en écoute jamais.


Tu m'as mal compris. Je n'ai pas dit qu'il s'agissait des seules vraies musiques ou je sais pas quoi. Je dis juste que ces mecs s'ils jouent rock, ben ça sonnera pas, comme si Motörhead s'essaye au funk. DT ne sera jamais aussi violent ou intense que Metallica, Malmsteen ne sera jamais blues, etc. C'est pas leur truc, voilà tout. Par contre dans leurs styles respectifs ça roule !

Mastering a écrit:
@ Rem, ne prend pas se post comme une attaque envers ta personne,

No problem, on discute, c'est le principe.


16 Jan 2005 13:57
Soundchaser

Inscription: 15 Jan 2005 6:22
Messages: 266
Répondre en citant le message
Message 
Dire que j'avais commencé par :

Devilman a écrit:
Je veux pas revenir sur la polémique pour ou contre


C'est marrant, impossible d'avoir un sujet sur Malmsteen (ou Strato aussi) qui ne tourne pas à la joute verbale lol


17 Jan 2005 0:50
Profil
Ce mec a floodé, je l'ai vu !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 20:49
Messages: 22309
Localisation: Cambrai
Répondre en citant le message
Message 
ben ça debat, c'est ça une joute verbale, pas de dérapages, que des confrontations de point de vues de personnes qui connaissent leur sujet, ça me va très bien

_________________
It's the nexus of the crisis and the origin of storms


17 Jan 2005 1:05
Profil Site Internet
Soundchaser

Inscription: 15 Jan 2005 6:22
Messages: 266
Répondre en citant le message
Message 
Je voulais dire par là que Malmsteen et Strato semblent particulièrement déchaîner les passions par rapport aux autres "sujets" :)


17 Jan 2005 2:12
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 17:04
Messages: 3541
Répondre en citant le message
Message 
C'est normal, ce sont des gens qui ont innové à un moment donné avant de s'auto-parodier et de devenir de véritables caricatures. D'où un phénomène d'adoration ou de rejet total. Moi je suis dans la deuxième situation. Malmsteen CDLM. :D

_________________
"So the choice is often between a well made master that used less than today's best gear or a very poorly made master that was captured accurately by more modern gear." Barry Diament


17 Jan 2005 10:25
Profil
Soundchaser
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 0:24
Messages: 250
Localisation: Sèvres
Répondre en citant le message
Message 
Janéthefuckinjurist a écrit:
Pour moi le blues ce n'est pas écouter Stevie Ray Vaughan tout comme le jazz ne se limite pas àa la complexité et la richesse de Coltrane.
C'est plus que ça. C'est un état d'esprit comme le dit REM, et c'est sûr que pour un suédois riche et gras, c'est difficile d'en saisir la subtilité et surtout la sincérité.
Pour autant tous les bluesmen ne sont pas noirs, Poppa Chubby, Johnny Winter (pour ne pas citer Vaughan) ou autres sont capables de jouer un blues aussi pur que celui des noirs.


J'ai pris Stevie Ray Vaughan comme exemple par rapport à Satriani car il est relativement impressionnant techniquement. Après au niveau des bluesmen blancs il reste pour moi THE exception. Parce que désolé mais Poppa Chubby et Johnny Winter (enfin le peu que j'en ai écouté) ça boxe pas vraiment dans la même catégorie que BB King ou SRV.... Et comme tu le reconnais toi-même le blues c'est un état d'esprit. Et Satriani ne l'a pas. C'est pas grave ça ne l'empêche pas de faire de la très bonne musique (notamment l'album éponyme).

_________________
I need metal in my life, just like an eagle needs to fly !


17 Jan 2005 11:53
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com