Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 21 Oct 2018 0:19



Répondre au sujet  [ 34 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
 Pascal Negre et le petit commerce 
Auteur Message
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2004 13:10
Messages: 4155
Localisation: Rouen
Répondre en citant le message
Message Re: Pascal Negre et le petit commerce
- Êtes vous d'accord avec Pascal Nègre ? Que reste t il du commerce "directe" de la musique à l'age d'amazon et du téléchargement (légal ou non) ?
Pascal Nègre a la délicatesse d'un panzer et en rajoute dans la provoc', mais sur le fond, je ne lui donne pas tort, même si ce n'est pas spécifique aux indépendants à mon goût.
J'ai l'impression que tout le monde est plus ou moins d'accord là-dessus, mais que personne n'est d'accord sur les causes, du coup je donne ma version des faits : les concurrents contre lesquels les boutiques ne peuvent pas lutter, ce n'est pas les versions pirates, pas tant que ça le téléchargement légal, mais l'importation, qui s'est démocratisée avec internet et qui bénéficie de :
- les tarifs des pays où les CDs coûtent le moins cher, alors qu'ils sont particulièrement chers de base en France (il y a pire aussi, certes, ce n'est pas le Japon)
- un euro particulièrement fort
- des fraudes à la douane assez fréquentes parce que faciles à faire (les colis sont rarement vérifiés en dessous de 22€, donc pour les CDs, c'est quasiment tout le temps en dessous), alors que la TVA française sur les disques est de 19.6
- une variété d'offre sans comparaison (même si on peut à l'occasion trouver un disque dans une boutique et pas sur internet, dans 99% des cas, la balance est en faveur d'internet)

Les vynils se trouvent relativement épargnés parce que livrer un vynil coûte un bras.
Les bouquins s'en sortent en partie avec la loi Lang, et en grande partie parce qu'importer un bouquin ça implique de ne pas l'avoir en français.
Les DVD ont leur zonage (même si techniquement ça n'est pas difficile à contourner, ça permet de décourager une grosse majorité des acheteurs potentiels), et des langues pas toujours disponibles.
Et les jeux vidéo vont de plus en plus vers le dématérialisé, et le dématérialisé est zoné au niveau des prix, sur Steam, les prix en dollars et en euros sont indépendant, et on ne paye pas moins cher si le cours du dollar est faible. Par contre pour les boîtes, on trouve quasiment tout à 50% moins cher en importation anglaise.


- Quel est votre rapport aux disquaires indépendant ? Comment les fréquentez vous, lesquels connaissez vous, les soutenez vous, leur sort vous est il indiffèrent, appréciez vous leur travail, etc ?

J'ai beau être sur le principe contre cette libéralisation des marchés internationaux, en pratique, je suis lâche et faible, j'achète là où c'est le moins cher, et j'achète rarement un CD d'occasion quand je peux l'avoir à moins cher en neuf.

_________________
L'art de la citation est l'art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même.

Voltaire


06 Sep 2010 20:09
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 9:38
Messages: 610
Localisation: Right next door to hell
Répondre en citant le message
Message 
Fix a écrit:
Daffy Duck a écrit:
il est hypocrite de s'ériger en défenseur du petit disquaire français


??????????????

Rabbitman a écrit:

J'ai beau être sur le principe contre cette libéralisation des marchés internationaux, en pratique, je suis lâche et faible, j'achète là où c'est le moins cher, et j'achète rarement un CD d'occasion quand je peux l'avoir à moins cher en neuf.

Merci d'avoir su trouver les mots justes pour expliquer ce que j'ai exprimé de façon un peu maladroite.

_________________
On peut rire de tout, mais (hélas) pas avec tout le monde.

Image


06 Sep 2010 20:53
Profil Site Internet
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2008 13:57
Messages: 993
Répondre en citant le message
Message 
Je ne vois toujours pas en quoi je suis hypocrite.

J'achète d'abord chez le disquaire avec qui je peux échanger, qui est un passionné comme moi. Et je prends ailleurs ce qu'il a choisi de ne pas avoir.

Sur les derniers mois, en moyenne, je claque autant de fric chez lui qu'ailleurs, parce que j'aime les CD et des trucs plus grand public que ce qu'il vend. Mais c'est grâce à cette boutique que je me suis plus plongé dans le rock allemand des années 70.
Il a fallu que je me remette à ce que je faisais à Rennes Musique, à ce que nous faisons au marché avec le maraicher : c'est pas "qu'est-ce que je veux", c'est "qu'est-ce qu'il y a".


07 Sep 2010 7:46
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Sep 2008 18:53
Messages: 2866
Répondre en citant le message
Message 
Je réponds aux deux questions en une fois. Comme Rabbit, je pense qu'il exprime mal quelque chose de vrai. Comme je n'ai pas connu franchement autre chose que l'ère internet, je vais parler de ce que je connais:
- Je fonce chez les disquaire indépendants dès que j'en vois (y'en a pas des masses). De manière générale, je me fais toujours la reflexion: "comment peuvent-ils survivre ?". Ils ont souvent de l'occaz', des versions qui sont pas les dernières, peu de choix (une fois passé l'excitation de ne pas reconnaitre les schémas figés de la FNAC ou Virgin, faut reconnaitre que c'est plus une recherche à l'aveugle - il serait impossible d'arriver avec sa liste de course, les trois quarts manqueraient), et souvent, pas d'organisation (ce qui rejoint le point précédent: tu ne trouves pas ce que tu veux, mais tu t'arranges pour vouloir ce que tu trouves).
- Pas contre il faut reconnaitre que certains disques/certaines réducs ne se trouvent que chez les disquaires indépendants. Mais on ne sais pas, on suppose. Cette probabilité d'avoir tel truc à 5€ alors qu'il stagne à 22€ à la Fnac est ma principale motivation pour aller chez un indépendant. C'est suffisant pour que je rentre dans la boutique quand je la vois. Mais uniquement si j'ai du temps.
- À noter que je n'échange que rarement avec les disquaires: à la FNAC/Virgin je suis plus calé que 5/6ème d'entre eux (quand je tombe sur le 1/6ème restant, on discute). Chez les indépendants, j'ai souvent essayé d'engager la convers', mais ils semblent souvent blasés (j'ai peut-être pas de bol) et surtout pas très enclins à discuter avec des jeunes (c'est une impression récurrente).
- Du coup je pense qu'il est illusoire de sauver les disquaires indépendants. Ils fonctionnent sur un système qui demande du temps et de l'implication, à une époque où le zapping prime, et où tout doit être fait et optimisé rapidement. Internet a permis ça, avec une énorme offre à portée de clic, un comparateur de prix en ligne, la livraison gratuite (pour parler d'amazon). Au final, des milliers d'heures de gagnées. Je vois pas comment un disquaire peut lutter à part avec le vinyle pour toutes les raisons citées plus haut par d'autre (pas pratique à livrer, support à la mode - et le look retro de certains disquaire comme Crocodisc à Paris va dans le sens de ce snobisme -, à quoi j'ajouterais la nécessité plus importante de constater l'état par soi même avant l'achat).
- À titre personnel, ma consommation de disque est dictée par: trouver le disque neuf, dans une version récente, le moins cher possible. Si je peux l'avoir direct, c'est mieux. Mais en général le gouffre de prix entre le net et les revendeurs physiques ne me permet pas de faire jouer ce critère.
- Le sort des disquaires m'attriste dans le sens où j'aime fouiller les disques sans savoir ce que je vais trouver (je connais les prix FNAC/Virgin, plus de surprise de ce coté là). Mais sinon, je pense que leur fin arrivera. On vit dans une société où la course au progrès fait des laissés pour comptes, dans tout les domaines (marche ou crève). Je trouve pas cohérent de s'indigner pour les disquaire et pas pour les autres. Si on trouve ça dégueulasse, il faut se bouger le cul pour remettre le système en cause, et pas jeter la pierre à Fnac/Virgin. Pour rester compétitif (et donc en vie) il faut innover et aller de l'avant, s'adapter au marché. Comme le dit je sais plus qui, certains l'ont bien fait (en se spécialisant dans les vinyles ou les raretés, en baissant les prix).

_________________
His hope was to remind the world that fairness, justice, and freedom are more than words, they are perspectives.


07 Sep 2010 8:09
Profil
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2008 13:57
Messages: 993
Répondre en citant le message
Message 
où l'on reparle des prix

je préfère mettre 20 € dans un disque chez Blind Spot (y a personne d'autres dans l'ouest qui connait ?) que deux fois 10 chez les autres. Je préfère manger bio en consommant moins de viande, moins de produits transformés.
Je vois bien qu'une majorité de gens ne s'y prend pas de la même manière. Jusqu'ici, il semble que nous soyons assez nombreux pour que cette boutique continue. Pour avoir des chances d'acheter toujours des disques chez eux dans ... deux ans, j'en parle autours de moi.

Sur le format vinyle, il a fallu que je me pousse au cul, je n'étais pas prêt à y retourner. Les gars qui tiennent Blind Spot ne justifient pas ce choix par défaut mais parce que c'est un objet qu'ils préfèrent (ils sont plutôt quadra j'ai l'impression). La dernière fois j'ai pris un disque de La Corda (production locale), j'étais content de voir qu'il y avait le vinyle et le CD dans le même emballage.


07 Sep 2010 8:33
Profil
Creature de la Nuit
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 9:38
Messages: 610
Localisation: Right next door to hell
Répondre en citant le message
Message 
Fix a écrit:
Je ne vois toujours pas en quoi je suis hypocrite.
Je n'ai jamais dit que TU es hypocrite (je n'avais pas le sentiment que ce topic parlait de toi en particulier).
Si j'ai employé ce mot, c'est parce que la quasi-totalité des gens (sauf toi) sont "idéologiquement" pour la défense et la survie de ce genre de commerce, mais achètent leur musique là où ils sont surs de trouver ce qu'ils cherchent et surtout au tarif le plus bas (voire gratuitement mais c'est un autre débat).

Dans mon premier post sur ce sujet j'ai évoqué la Loi Lang sur le prix du livre. En dépit du coté "liberticide" que lui trouvent certains (pourquoi limiter vers le bas le prix du livre?), elle a réellement sauvé le petit libraire de proximité et tout l'aspect conseil/service/contact humain qui va avec.
Un tel dispositif est malheureusement inapplicable au marché de la musique, rien ne pourra donc stopper son évolution vers la concentration, l'uniformisation et la dématérialisation.
C'est dommage mais c'est ainsi.

_________________
On peut rire de tout, mais (hélas) pas avec tout le monde.

Image


07 Sep 2010 8:40
Profil Site Internet
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 23:51
Messages: 5369
Localisation: Saint Ganton
Répondre en citant le message
Message 
Oui, le commerce alternatif est aussi nourri par les labels indé qui dépendent de lui, et ce sont des gens qui se posent beaucoup la question des formats. Je vois donc qu'on trouve souvent le LP, parce que c'est l'objet qui prime pour eux, ou le forma pour lequel le groupe a conçu son disque, mais avec le cd en bonus, ou un code pour télécharger l'album, histoire de satisfaire tout le monde. Pas mal de ces petits labels / groupes travaillent aussi l'esthétique de la chose, pour justifier que les gens crachent la monnaie, un effort appréciable (d'ailleurs la rubrique "import" de R&F qui devient "vinyles", pour parler de l'objet autant que du contenu : ça reste la page "David contre Goliath"). Et derrière, ça suppose un réseau de disquaire qui propose ce genre de choses, qu'on ne trouve pas ailleurs...

Bon il y a plein d'autres choses auxquelles j'aimerai répondre, mais je n'ai pas trop le temps d'y réfléchir, j'essayerai de faire un gros mail point par point ce soir ou demain...

_________________
Je veux bien laisser Ziggy partir en envolées lyriques sur du black-métal norvégien en spandex léopard, mais Pet Sounds faut pas déconner.

En fait ton metal est à mon metal ce que mon café est à ton café.


07 Sep 2010 8:42
Profil Site Internet
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2005 18:11
Messages: 2590
Répondre en citant le message
Message 
Il y a aussi un aspect purement terre à terre : le loyer. Il augmente tout les ans et le CA suit pas forcément ,dans un autre domaine les bars subissent également ce problème.

A lille il n'y a plus de disquaire indépendant depuis 3 ans, mais il y a dans la grande libraire de la région, le furet du nord, un des plus beau rayon métal que je connaisse avec toujours une flopée de petits prix,5 à 9 €, les nouveautés à moins de 17 € et toujours des trucs sortis de nulle part. Faut dire que le gars du rayon à un label, great dane record, et fait à peu prés ce qu'il veut parce que son rayon cartonne !

C'est un peu la solution du milieu.

_________________
J'ai compris qu'un amour platonique peut exister entre 2 hommes adultes et responsables.
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables


07 Sep 2010 11:19
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Fix a écrit:
je préfère mettre 20 € dans un disque chez Blind Spot (y a personne d'autres dans l'ouest qui connait ?) que deux fois 10 chez les autres. Je préfère manger bio en consommant moins de viande, moins de produits transformés.
Je vois bien qu'une majorité de gens ne s'y prend pas de la même manière.

Ça n'a rien à voir : le "produit" CD reste le même quel que soit le fournisseur, d'où concurrence directe. Ta viande bio ne vient pas du même fournisseur que celle des Big Mac. Et ce n'est pas le même produit.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


07 Sep 2010 12:22
Profil Site Internet
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2008 13:57
Messages: 993
Répondre en citant le message
Message 
Quand j'achète bio, y a pas que le produit qui m'intéresse. Il y a ceux qui le produisent et ceux qui le vendent, d'où l'idée de payer un certain prix pour qu'ils gagnent leur vie.
Je ne bouffe pas bio que pour une question de santé mais autant pour une question d'organisation de la vie économique.


07 Sep 2010 14:48
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mar 2004 11:13
Messages: 4602
Répondre en citant le message
Message 
Moralité, le "manger bio" de l'industrie du disque, ça serait pas de payer l'album directement au musicien??

Ok, le bio a besoin d'un distributeur, mais dans la démarche, y a une espèce de conviction qui me plait bien.

J'ai la vague impression que les groupes vont etre plus ou moins obligés de devenir leur propre maison de disque, leur propre promoteur, et leur propre distributeur.
C'est déjà le cas pour quelques têtes brulées mais on va probablement par là sur le long terme.

A moins d'un systeme viable de distribution numérique rémunérée.

_________________
Chromatique.net, le webzine des musiques progressives, innovantes et inclassables

https://fr-fr.facebook.com/chromatique.net


07 Sep 2010 15:27
Profil Site Internet
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Nov 2008 13:57
Messages: 993
Répondre en citant le message
Message 
Metalorgie a écrit:
On le sait le vinyle revient à la mode (le support devenant "in" grâce à la défection des ventes de CD, et de la qualité que certains trouvent "meilleur" ou plus chaude), et les chiffres de ventes le prouve, aux USA voici les chiffres des ventes vinyles :
2006 : 858 000
2007 : 990 000
2008 : 1 880 000
2009 : 2 500 000 (Radiohead en tête avec 45 700 vinyls vendus).
2/3 des vinyls sont d'ailleurs achetés dans des magasins indépendants.


28 Sep 2010 8:20
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Sep 2008 18:53
Messages: 2866
Répondre en citant le message
Message 
Y'a un concept potentiel là, en dépoussiérant l'image du vieux disquaire et en vendant du vinyle à la populace.

_________________
His hope was to remind the world that fairness, justice, and freedom are more than words, they are perspectives.


28 Sep 2010 9:57
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2005 18:11
Messages: 2590
Répondre en citant le message
Message 
J'ai longtemps pensé que le vinyle avait une meilleure qualité sonore du fait qu'il est un support analogique. A la lecture de ce comparatif ce n'est si évident...

http://forum.hardware.fr/hfr/VideoSon/H ... 7812_1.htm

En tout cas l'avantage indéniable c'est d'avoir des versions pré remix et/ou mastering comme les pink floyd par exemple.

_________________
J'ai compris qu'un amour platonique peut exister entre 2 hommes adultes et responsables.
Les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables


28 Sep 2010 10:16
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 34 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com