Voir les messages sans réponses | Voir les sujets actifs Nous sommes le 18 Juil 2018 15:04



Répondre au sujet  [ 68 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante
 Idées et textes douteux & appréciation 
Auteur Message
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Aoû 2008 23:09
Messages: 1492
Localisation: Avignon ou Massy
Répondre en citant le message
Message Idées et textes douteux & appréciation
Bien, depuis le temps que je devais préparer ce truc je suppose (enfin j'espère) que tout le monde l'avait oublié (remercions Ziggy : quoi de mieux pour tuer dans l’œuf un sondage/débat médiocre que de l'annoncer à l'avance ? je vous le demande.)

Il y a quelques mois, à je ne sais plus quelle occasion (certainement une discussion du forum, mais laquelle...) Ziggy et moi avons été amenés à remettre sur le tapis le premier Stray Cats. Super disque de rockab', comme on dit. Alors que je m'étendais en banalités sur IRC ("j'adore cet album" gnagnagna), il me fait le plus nonchalamment du monde la remarque comme quoi le 5e titre du disque, "Storm the Embassy", était franchement déplaisant.
- Pourquoi ?
- Les paroles.

Je n'avais jamais eu l'idée de les lire. Le titre de la chanson aurait dû me mettre la puce à l'oreille, mais jusque là j'appréciais ce morceau autant que les autres.
Effectivement, il y a de quoi réagir (euphémisme). Setzer a l'air s'assumer sa connerie et qualifie ça "d'erreur de jeunesse". Bon.

Il s'agit donc, oui, de reparler de la place qu'occupent les idées voire l'idéologie d'un artiste dans son œuvre, et de se demander comment y réagir en tant qu'auditeurs. Certains ont sûrement déjà leur réponse gravée en eux... moi pas. Donc même s'il y a immédiatement unanimité, ça servira au moins à une personne !
Précisons les choses. Il ne s'agit pas d'enfoncer une fois de plus le NSBM. Je m'intéresse à certains "cas limites" qui pourraient faire débat et qui nous touchent certainement plus.

En plus de mon introduction, j'ai pensé à Angel of Death. Pas forcément le meilleur exemple mais au moins tout le monde connaît.
Oui, ce titre est de la pure provoc. Oui Slayer ne fait que décrire, sans prendre parti. Mais quand même. Je me trompe peut-être, mais la sphère metal nous a certainement habitués à un certain niveau de provocation "permanente" (ne serait-ce que le "son" metal), ce qui nous fait accepter ce titre sans trop de problèmes. Mais je suppose que d'autres personnes ont des raisons (bonnes ou pas, personnelles ou pas) de penser qu'il est inacceptable que Slayer fasse plus ou moins de la Shoah son fond de commerce, en s'en servant comme thème afin de développer son image.

Comment "vivre" ça, étant métalleux ? Est-ce qu'il faut garder son sourire taquin et se dire que c'est encore de la provoc dans la gueule au monde, ou bien est-ce qu'il est temps de se regarder dans la glace et d'éventuellement renier certaines choses ?

J'ai arrêté d'écouter "Storm the Embassy". Le reste du disque est toujours super. Je n'ai rien contre cette chanson d'un point de vue purement musical, mais son écoute est devenue très désagréable. Cependant, sans la conversation qui m'a fait ouvrir les yeux sur son texte, je l'écouterais certainement aujourd'hui encore avec plaisir...

Je vais jouer l'avocat du diable, mais d'un autre côté, est-ce qu'on ne passe pas à côté de quelque chose en bannissant impitoyablement les œuvres qui ont mauvais fond (qui véhiculent des idées plus ou moins choquantes, voire inacceptables, j'entends) mais bonne forme (qualités musicales...) ? Est-ce qu'en appréciant "Storm the Embassy" tout en ayant conscience de qu'elle signifie, je deviendrais moi-même le méchant Setzer qui a écrit ses paroles ?

Comment vais-je pouvoir dormir pendant le reste de la nuit, dans cette chaleur étouffante ?

_________________
We live only to discover beauty. All else is a form of waiting.
Khalil Gibran


30 Juin 2010 3:10
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2004 11:50
Messages: 3348
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Globalement, une idée vraiment nauséabonde va me rebuter, forcément.
Mais soyons clair. La musique que j'écoute est relativement mainstream par rapport (au hasard) au NSBM. Du coup, je n'ai que rarement vu des paroles suffisamment choquante pour rejeter un artiste ou une chanson...
Angel Of Death, comme tu le dis est une grosse provoc dans laquelle les membres du groupe ne prennent pas partie. Et je trouve absurde de leur reprocher de se faire du blé sur le thème de la Shoah. Parce que dans ce cas, faudrait penser pareil de tous les films, livres etc qui traitent du sujet...

Enfin, la chanson des Stray Cats, que je ne connaissais pas ne me choque pas vraiment. Ca ressemble à un hymne politique naïf et enfantin, d'ailleurs assumé comme tel d'après ce que tu dis. Si on le replace dans le contexte fin de guerre froide, avec toute les dérives d'information en vigueur aux USA à cette époque, je ne trouve pas étonnant qu'un groupe américain sorte ce genre de chanson à l'époque. Et donc je ne vois rien de choquant. Ou alors, j'ai loupé un truc.


30 Juin 2010 10:27
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Mar 2004 19:22
Messages: 3529
Localisation: Toulouse
Répondre en citant le message
Message 
Aeronth, tu parles de Storm the embrassy, comme si c'était évident que tout le monde connait cette chanson. Tu peux résumer ses idées, et dire ce que tu en penses. Non, google, n'est pas mon ami, et encore moins avec proxy@taff.


30 Juin 2010 12:20
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Bon bon bon… J'ai beau réfléchir je ne me souviens pas qu'une chanson m'ait vraiment choquée ou gênée.

J'ai longtemps été énervé par "Mesrine" de Trust ("Ta police l'a exécutée, l'Etat choisit ses cibles, éclaircis ses rangs, l'ordre peut régner, de la mort, du silence") mais j'ai continué d'écouter la chanson. Depuis mon avis s'est également nuancé.

Récemment "Légalisez l'héroïne" des Vulgaires Machins m'a fait m'interroger.
J'ai également découvert que "Fuck the middle east" de S.O.D qui m'avait fait tant rire dans les années 80 (j'étais pas tout seul) était peut être du premier degré. Ceci étant, même si Milano a des pensées impures sur le sujet, ça me fait quand même rire. Parce que dire "niquer le Moyen-Orient" c'est quand même dire quelque chose qui brise un tabou, choque etc. Et que cette idée me plaît bien (choquer les gens qui vont pas voir plus loin). Et que certains états du Moyen-Orient mériteraient bien qu'on les nique mais on peut pas ils ont du pétrole) alors que d'autres mériteraient surtout qu'on les aide. Bref, "Fuck the Middle-east" me faisait rire quand j'avais 18 ans et me fait davantage réfléchir à 38. Donc premier degré ou pas, dans ce cas là, ça ne me gêne pas.

Encore plus récemment j'ai été gêné par une chanson du dernier Sabaton qui parle de la Shoah.
Rien de provocateur, voici le refrain :

"When freedom burns, the final solution
Dreams fade away and all hope turns to dust
When millions burn the curtain has fallen
Lost to the world as they perish in flames"


Ce qui me gêne c'est de chanter la Shoah avec la finesse de Sabaton. C'est pas un sujet de chanson. Pas comme ça en tout cas. L'angle descriptif est à chier. Les rêves ne se fanent pas et l'espoir ne devient pas poussière parce qu'on brûle des juifs... L'image est faible, mièvre. CDLM. Et en concert ils vont faire chanter tout le monde sur ça ? C'est pas respectueux, c'est pas artistiquement réussi et c'est pas non plus provocateur.
"Angel of death" est un portrait macabre et dérangeant, horrible et écœurant, et si la chanson est idéologiquement neutre (enfin, il parle quand même d'un "infamous butcher"… on peut y voir une condamnation) elle décrit des faits : un homme et ses victimes. Ça ne va pas plus loin : Mengele est un boucher comme les autres serial killers dont se délecte le groupe dans les autres textes.
Question Shoah un exemple réussi c'est Goldman et "Comme toi").
Mais je m'égare (du nord).

Si je synthétise, à moins que l'idée véhiculée soit littéralement insupportable, qu'elle ne s'inscrit pas dans une narration logique ou un contexte précis, ça ne ne gêne pas d'écouter des choses "dérangeantes". Parce qu'au final, ça n'est qu'un avis qui est exprimé. Et seulement un avis. MIlano n'a pas tabassé des arabes (enfin, que je sache), Slayer ne pratique pas d'expériences contre natures sur des déportés, etc.
Reste à définir ce qui est "insupportable" : probablement une opinion politique réelle (une apologie du capitalisme conquérant par exemple… histoire de pas encore prendre l'exemple extrême du BMNS) ou un appel au meurtre (genre "tuer un flic"…). Mais c'est un curseur personnel.

@ Caza : en gros l'Iran fait chier, cramons son ambassade avant qu'ils ne nous crament, ils feront moins les malins.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


30 Juin 2010 12:32
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Aoû 2008 23:09
Messages: 1492
Localisation: Avignon ou Massy
Répondre en citant le message
Message 
@Joc : Je ne pense pas qu'on puisse mettre dans le même panier Angel of Death et les autres médias qui traitent de la Shoah. Dans 99% des cas une fiction ou même un documentaire mettra l'accent sur l'aspect tragique de l'événement, le traumatisme, etc. Alors que Slayer s'en sert juste pour parler de massacre.

Pour "Storm the Embassy" j'appelle ça de la xénophobie. Ni plus ni moins.

@Caza : Remis dans son contexte c'est une réaction à la crise des otages en Iran, en 1979-1980.
C'est intelligent de verser de l'huile sur le feu... Comme je l'ai dit à Joc, c'est de la xénophobie.

Storm the Iranian embassy
Before they start shootin' down you and me

_________________
We live only to discover beauty. All else is a form of waiting.
Khalil Gibran


30 Juin 2010 12:44
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2004 11:50
Messages: 3348
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
Je ne vois pas de xénophobie mais du conditionnement. C'est pour ça que la période (fin de la guerre froide) est importante.
Je pense qu'ils se faisaient naïvement portes-parole d'une majorité d'américains à l'époque qui n'attendaient qu'une riposte américaine pour libérer les otages. Qui a d'ailleurs eu lieu il me semble, sans succès....

Enfin bon, si en plus on considère que c'est probablement leur seule chanson politisée, que le chanteur parle d'erreur de jeunesse, je ne vois pas de raison de boycotter la chanson si on l'aime. Ce n'est pas mon cas cela dit.

M'enfin, je passe peut-être complètement à côté du message...


30 Juin 2010 13:07
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2004 10:57
Messages: 2682
Localisation: France
Répondre en citant le message
Message 
Heavy REM a écrit:
Encore plus récemment j'ai été gêné par une chanson du dernier Sabaton qui parle de la Shoah.


Et encore, là, ça te gêne surtout parce que le groupe n'est pas à la hauteur du sujet, c'est pas vraiment la même problématique.

Perso j'ai eu suffisamment de bol parce qu'en général quand j'aime pas les idées j'aime pas la musique non plus. Et généralement je pars du principe qu'un texte à la première personne relève plus de l'incarnation d'un personnage que d'un accord inconditionnel avec ce qui est dit.

Ceci dit, j'ai eu parfois des doutes, sur certaines chansons de Laibach par exemple, mais après vérification il s'est avéré que ça ne reposait pas sur grand chose.

_________________
zut, qu'esse j'ai foutu avec les balises encore ?


30 Juin 2010 13:32
Profil
Long Distance Runner
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Mai 2004 11:50
Messages: 3348
Localisation: Paris
Répondre en citant le message
Message 
He he...
En fait, j'avais effectivement mal capté.
"Storming the Embassy" je croyais qu'il parlait de l'ambassade US à Téhéran pour libérer les otages. Alors qu'en fait, il parle apparemment de l'ambassade iranienne aux States, par vengeance.

Du coup, ouais, c'est moyen...

Cela dit, je reste persuadé que c'est stupide avant d'être xénophobe. Et surtout, vu qu'il ne semble pas coutumier du fait et reconnait même une erreur de jeunesse, il mérite peut-être le bénéfice du doute?


30 Juin 2010 19:17
Profil
Ce mec a floodé, je l'ai vu !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 8:23
Messages: 10318
Localisation: Val d'Oise (95)
Répondre en citant le message
Message 
En ce qui me concerne je ne comprends pas les paroles dans 99% des cas (et je ne fais d'ailleurs aucun réel effort pour les comprendre). Ou alors de vagues phrases décousues. Et j'aime ça, parce que j'ai l'impression que si je comprenais je n'aimerais pas dans 99% des cas, que ça me gâcherait totalement le plaisir. Quand je vois l'effet que me font 99% des paroles en français... Brrr, j'en tremble d'avance. Alors, évidemment, cela peut difficilement me poser problème, excepté bien sûr si on attire spécialement mon attention dessus, car je serai sans doute sensible à bien des travers idéologiques.

_________________
Its' been a long long time... Hasn't it ?


30 Juin 2010 21:32
Profil
Crimson Idol
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Sep 2008 18:53
Messages: 2866
Répondre en citant le message
Message 
Je reviens sur une idée, mise en avant avec l'exemple de Sabaton, c'est la réussite ou pas du truc. J'écoute la musique avant tout pour des raisons artistiques et si des paroles me déplaisent, c'est généralement pour des raisons artistiques, à savoir que c'est tellement naze ou mal amené que ça plombe mon appréciation esthétique de la chose. Deux exemples:

Angel of Death: Sujet tendancieux, auquel je suis assez sensible (je blague pas trop dessus, etc...). La première fois, la chanson m'a dérangé. J'aimais bien mais en même temps, headbanguer sur '...to achieve the holocaust', ça m'a fait spécial. Du coup j'ai lu des interviews de Hanneman, et j'ai compris l'angle du morceau. Depuis je l'apprécie énormément, car l'ambiance est glauque, elle colle parfaitement, la chanson déchire. Bref, ça passe car c'est une réussite.

The Best of Times: le morceau écrit par Portnoy pour son père, décédé pendant l'enregistrement. Franchement, difficile de faire plus clean et sincère comme thème. Sauf que je trouve ça à chier. Les paroles sont niaise, y'a pas de travail sur la fluidité des phrases et la sonorité des mots, et c'est complètement moche à l'arrivée. Et du coup j'aime pas Best of Times. Elle m'énerve, et ça m'énerve d'autant plus que pour pas mal de fans, critiquer les paroles alors qu'elles découlent d'un truc tragique, ça se fait pas (tout le monde m'est tombé dessus pour ça sur YourMajesty).

Parallèlement à ça, si le sujet est tellement engagé que l'écoute vaut presque cautionnement, ou que ça pue vraiment trop (NSBM) je cherche même pas à creuser, ça m'intéresse pas.

Dans un sens plus large, je pense que les paroles doivent être appréhendées différemment selon deux cas:
- soit il s'agit d'une thématique récurrente du groupe, et alors il me semble important de ne pas se sentir en décalage avec ce qu'ils véhiculent (exemple: j'ai écouté un split de Tagada Jones, et je me suis pas senti à l'aise avec leur discours) sans pour autant forcément adhérer à fond.
- soit il s'agit d'un thème plus ponctuel, d'une envie comme ça, de parler d'un truc, et là c'est à mon avis beaucoup plus ouvert et il est plus facile de supporter un discours auquel on adhère pas, sous réserve qu'il soit traité intelligemment.


Sinon, je pense aux groupes dont les paroles me plaisent particulièrement, et je pense que le must c'est Marillion période Fish. Y'a un vrai travail sur comment s'enchainent les sonorités, certaines phrases devenant très obscures mais toujours phonétiquement percutantes (sur Fugazi, le saccadé "Pandora's box of holocausts, gracefully cruising satellites infested heavens...").

_________________
His hope was to remind the world that fairness, justice, and freedom are more than words, they are perspectives.


30 Juin 2010 22:05
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 23:51
Messages: 5368
Localisation: Saint Ganton
Répondre en citant le message
Message 
Bon, j'ai du mal à trouver des exemples de rejet hormis mon problème avec Storm the Embassy qu'Aeronth a bien résumé, mais pour moi le texte a une importance majeure. Bien sur pour certains groupes, ou genres, le texte est con, cul-cul, bateau, et je ne vais pas critiquer les chansons en leur reprochant de ne pas être digne du prix Dylan, mais je perçois tout de même ces chansons à travers leurs paroles. Un peu comme la pochette, dont l'esthétique peut influencer l'impression que nous donne un album (pousser le côté sombre, par exemple), les paroles et leurs thèmes teintent les chansons. Un même riff, un même groove, une même structure, avec dessus une histoire de cul ou un plaidoyer politique, ce n'est pas la même chose. Hors metal, ça s'illustre bien dans le blues chicagoan, où beaucoup de mecs enregistraient 36 fois les mêmes 12 mesures mais où le sujet change radicalement l'impression que donne la chanson. Ou plus loin encore, Strange Fruit aurait elle le même impacte sur son public s'il s'agissait d'une simple histoire d'amour tragique (la chanson pourraient être interprétée de la même manière) ?

Du coup, évidement, si le sujet me déplait ou me choque, si le texte me pose problème, toute la chanson, composition et interprétation comprises, sont entachées de cette impression. C'est pourquoi je n'écoute jamais Storm the Embassy, et c'est peut être pourquoi Brian Setzer lui même renie le texte et n'interprète plus le morceau en concert depuis bien longtemps. Dans ce cas là, il s'agit d'un cas isolé, je n'ai aucun problème avec le groupe, j'évite juste de me fader un texte qui me révolte. Si un sujet me semble juste con, sans aller jusqu'au même degré d'énervement, ça ne va pas m'empêcher d'écouter la chanson, même avec plaisir si elle est bien gaulée, mais elle grimpera bien sûr moins dans mon petit barème cérébral qu'elle n'aurait pu sans le problème du texte. Exemple, certains textes "too much" de Manowar, même si je reconnais la part de second degré qu'ils contiennent, m'agacent parfois un peu, même si pour l'essentiel je les prends pour ce qu'ils sont, fun. Sauf que Pleasure Slave, c'est juste grave, la chanson "you're either with or against us" de Warrior of the world (me souviens plus du titre), pareil.

Reste le cas de l'orientation politique et des idées générales des artistes. C'est important pour moi. Si certaines odeurs se retrouvent dans les textes, avant même de me poser des questions sur d'autres qualités possibles de la musique, je ne vais tout simplement pas écouter. C'est le verdict pour le genre qui vient forcément à l'esprit dans ce débat, le NSBM : quelqu'un peut essayer me causer des heures de musique à propos de ça, je l'interromprai rapidement pour lui éviter de perdre son temps. Et j'éviterai tout autre débat avec cette personne pour éviter de perdre le mien.
Plus ambiguë est le problème d'un engagement idéologique qu'on ne retrouve pas dans les textes (Yoda inside). A partir du moment où je me trouve au courant du fait que des artistes aient certaines idées auxquelles je m'oppose violemment, je n'ai pas envie de cautionner ça. Mais la musique peut tout de même être détachée de ce problème plus facilement. Je pense par exemple à Dissection, il y a des chansons dont les paroles sont juste nazes, sans "i", et que je trouve super bien foutues. Par contre, ça fait longtemps que je connais le groupe, il m'arrive périodiquement de l'écouter, mais je n'ai jamais acheté, et n'achèterai jamais aucun de leurs albums (leader décédé ou pas). C'est ça, la différence entre apprécier une chose et en cautionner une autre. Et si on me dit que tant que le problème n'est pas directement présent dans l'œuvre, il n'y a rien à "cautionner", je répondrait qu'à quelque degré que ce soit, c'est tout l'artiste qui se retrouve dans l'œuvre... C'est comme ça qu'on définit et protège les droits d'auteurs, en fonction de la reconnaissance de la personnalité de l'artiste dans son œuvre. Pour moi, si ce principe fonctionne dans le sens œuvre > artiste, c'est aussi le cas dans le sens artiste > œuvre.

_________________
Je veux bien laisser Ziggy partir en envolées lyriques sur du black-métal norvégien en spandex léopard, mais Pet Sounds faut pas déconner.

En fait ton metal est à mon metal ce que mon café est à ton café.


04 Juil 2010 19:19
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Aoû 2008 23:09
Messages: 1492
Localisation: Avignon ou Massy
Répondre en citant le message
Message 
ZiGGy est le seul à avoir donné toutes les réponses que j'attendais mais j'ai un problème avec le dernier paragraphe... Au final, est-ce que tu ne peux pas apprécier une œuvre dont tu désapprouves les idées, ou est-ce que la musique fait exception ?

C'est dans ce sens que je voulais aller. Je devrais peut-être reformuler ma question (qui a dû être un peu noyée dans le reste de mon intro) :
Jusqu'où pouvez-vous fermer les yeux sur un "fond" (texte, idées) que vous désapprouvez pour profiter de la "forme" (musique) d'une chanson/d'un album intéressant (à défaut d'être super, génial...) ? Où est la "limite" ?
Que pensez-vous de ceux qui franchiraient cette limite ? (On peut penser aux fans de NSBM, mais aussi de genres moins extrêmes... sont-ils aussi pourris que les groupes qu'ils écoutent ?)

L'idée étant qu'en gros, il y a une majorité d'artistes qui ne posent problème à personne, une minorité qui dégoûte presque tout le monde (NSBM par exemple... décidément ce genre ne sert qu'à illustrer ce type de débat) et il y a le reste. Et c'est ce qui m'intéresse.
Il est peut-être risqué de tout mettre sur une échelle, mais comme le suggéraient les exemples en intro, ma limite se situerait entre "Angel of Death" (que je tolère, sans être très enthousiasmé par son texte) et "Storm the Embassy" (que je ne tolère pas, même si la chanson était plaisante jusque là...).

Le cas des artistes qui n'intègrent pas à leurs œuvres leurs idées repoussantes est encore plus délicat, en effet. J'espérais justement évoquer Dissection à ce sujet... mais plus tard dans la discussion.

_________________
We live only to discover beauty. All else is a form of waiting.
Khalil Gibran


04 Juil 2010 21:06
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
Le problème c'est que personne n'a de problème.
A part cette chanson des Stray Cats, aucun autre titre n'a vraiment posé de question à qui que ce soit ici. Et pour être tout à fait honnête, je crois que si j'aimais musicalement "Storm the embassy" j'écouterais la chanson malgré les paroles. Parce que… ça ne me gêne pas. J'aime bien les appels à casser des trucs. C'est pas bien fin, j'ai jamais rien cassé de ma vie, mais je comprends l'énervement crétin qui peut pousser à dire ça. J'suis pas xénophobe pour autant. Bref.
Ah oui tiens, je vois pas en quoi la phrase "you're either with or against us" de Manowar est gênante…

Moi je veux bien répondre à ta question, mais j'ai jamais eu de cas de conscience.

Pour élargir le débat à Céline, aussi souvent cité que le BMNS dans ce type de conversation, voilà mon curseur : Céline, grand auteur. Ses premiers livres ne véhiculent aucune idée dérangeante (au contraire) et son style est novateur. C'est un auteur majeur dans la littérature française. Donc, même si c'était le dernier anti-sémite, je ne vois pas en quoi il faudrait s'interdire "Voyage au bout de la nuit". "Ouais mais alors pourquoi tu casses le BMNS alors ? Après tout, y en a qui disent rien dans leurs paroles ?". Ben tout simplement parce que le BMNS CDLM. Ça n'a rien de majeur, de novateur. C'est juste du BM, ça n'est même pas un sous genre… c'est au niveau de ceux qui le créent.

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


05 Juil 2010 9:44
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mar 2004 17:04
Messages: 1882
Localisation: Where the Slime Live
Répondre en citant le message
Message 
Pour apporter de l'eau au moulin, y'a une chanson qui m'a toujours gêné, c'est They Breed de Malevolent Creation (un peu mon groupe chouchou).

Les paroles:

Spoiler: révéler
Born into this world of filth
A plague in every city
The real world in not so real
Filled with scum and lying thieves
Threats of pain, claiming lives
When we owe you nothing
Forced to live in fear forever
Still they breed

Always wanting , always taking
What was never yours
Someday you will feel the hate
That you gave to others

Filled with diseases
Still they breed

Hate towards you and your kind
Bad blood flows forever
My life is not complete
Until you've killed each others

Always........
....gave to others.


Donc en gros une chanson sur la "scum", la racaille, la vermine... A la rigueur. Le problème, c'est qu'un des membres du groupe a eu la bonne idée de rajouter comme dernières paroles You, fucking niggers. Et là forcément, ça change la donne.

Le gars en question s'est expliqué, disant que niggers ça englobait tout le monde, qu'il n'était pas raciste blablabla. Mais ce con là n'a rien trouvé de mieux à faire que, pour provoquer la foule (car le groupe était alors taxé de raciste) de mettre un tee shirt du KKK sur scène. Résultat, concert annulé, groupe hué, et bassiste viré.

Bref, je me suis senti un peu mal quand j'ai découvert ça, d'autant plus que le gars en question est de retour au sein du groupe...


05 Juil 2010 10:53
Profil
Skeleton In The Forum
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 04 Aoû 2006 22:56
Messages: 9663
Localisation: Au fond à gauche
Répondre en citant le message
Message 
C'est sûr que là, ça dépasse le simple point de vue…

_________________
If we keep our pride / Though paradise is lost / We will pay the price / But we will not count the cost.
Inoxydable - Blog hard // punk // rock


05 Juil 2010 11:00
Profil Site Internet
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mai 2009 18:33
Messages: 1503
Répondre en citant le message
Message 
Heavy REM a écrit:
. Ben tout simplement parce que le BMNS CDLM. Ça n'a rien de majeur, de novateur. C'est juste du BM, ça n'est même pas un sous genre… c'est au niveau de ceux qui le créent.

après sûr, il n'y a pas de sous genres dans le beumeu à mon point de vue.
mais quand on me dit qu'un groupe est 'NS', ça me donne quand même le renseignement que souvent les types essaient de donner une certaine 'profondeur' à leur truc (normal, leur zik elle vient du coeur, na), à base de claviers bontempi à la Graveland ou de choeurs boiteux à la Absurd.
après ça reste quand les groupes de l'est se la jouent NS que ça envoie du lourd ; de Dub Buk à nokturnal mortum, en passant par Temnozor qui vous démolit les tripes à coup de flûtes plus aiguisées que les guitares de nattens madrigal en hurlant 'slava ! slava !', c'est pour moi quelque chose d'unique dans l'histoire de la musique. alors certes leur musique s'est 'formatée' avec le temps, mais 'sorcery..' contient quelques perles.

bref ce qui m'embête, c'est que si on pousse ce problème des paroles à l'extrême, alors il devient incohérent d'écouter tagada jones crachant sur Le Pen et KPN hurlant des insanités nationalistes. hors je trouve les deux excellents musicalement parlant.
passer à côté de ceci :http://www.youtube.com/watch?v=dnrxPtSTyWw&feature=relatedpour de simples questions d'idéologie, c'est quand même ballot, tiens. de toutes façons, on comprend rien à ce qu'ils racontent. vous parlez russe, vous ?

_________________
What you see, is what you get
This is me - hey you - if you want me don't forget
You should take - me as I am
But I promise you
Baby what you see is what you get !


05 Juil 2010 21:28
Profil
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2010 23:38
Messages: 809
Répondre en citant le message
Message 
chèvre a écrit:
après sûr, il n'y a pas de sous genres dans le beumeu à mon point de vue.
mais quand on me dit qu'un groupe est 'NS', ça me donne quand même le renseignement que souvent les types essaient de donner une certaine 'profondeur' à leur truc (normal, leur zik elle vient du coeur, na), à base de claviers bontempi à la Graveland ou de choeurs boiteux à la Absurd.



Gerbant, sans déconner. Je crois que t'as franchi la limite sur ce coup là, "humour" ou non.


05 Juil 2010 21:54
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mai 2009 18:33
Messages: 1503
Répondre en citant le message
Message 
c'était 'leur' point de vue que je donnais ; d'où le côté 'enfantin' de la formulation. je ne trouve pas tous les défauts du monde aux groupes ns (voir la suite de mon post), mais cette façon dont ils présente leur musique comme 'ode à la nature' ou 'venant du coeur', ça je le trouve très con. d'où ma façon de me foutre de leur gueule.
d'autres explications de texte ?

_________________
What you see, is what you get
This is me - hey you - if you want me don't forget
You should take - me as I am
But I promise you
Baby what you see is what you get !


05 Juil 2010 22:00
Profil
Prêtre de Judas
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2010 23:38
Messages: 809
Répondre en citant le message
Message 
Je vois pas bien en quoi le fait d'être néo nazi va leur permettre d'envoyer plus ou moins du bois, et justement le fait de défendre ensuite ce genre de groupes peut laisser penser que tu soutiens leur démarche.

Dans tous les cas je trouve ça assez douteux de défendre ce genre de types parce que l'on ne comprend pas les paroles. Un peu comme les mecs qui fréquentent les pires skins en prétendant qu'à part ça, ce sont des personnes très biens.

A partir du moment où tu fous du fric dans ce genre de machins (que ce soit en allant des concerts ou en achetant des CD), tu soutiens leur action. Rien que le fait de le faire de la pub en recommandant de les écouter est une forme de soutien. Ta position me parait assez instable et suspecte.


05 Juil 2010 22:11
Profil
Heavy Metal Lawyer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Mai 2009 18:33
Messages: 1503
Répondre en citant le message
Message 
le 'vous comprenez le russe' était aussi une blague, la vérité étant que les paroles, je m'en fous. je sais juste que temnozor est ns parce qu'ils collent des roues solaires partout.

ce qui me hérisse le poil, c'est que lorsque l'on parle de ces groupes, personne ne parle 'musique' ; alors certes, on y trouve statistiquement 1000 fois plus de merde que dans les groupes 'non NS', mais je voulais surtout souligner le fait que parmi ces groupes, il y en a de bons, voire d'excellents. kpn (ultranationaliste et non NS, dixit le bonhomme...ahahah) reste le meilleur groupe français de ces 10 dernières années.
je n'ai pas dit qu'ils 'étaient des gens très bien' mais juste qu'ils produisaient quelques perles musicales. ils vendent de la bonne musique, je leur achète leur skeud parce qu'il me distrait efficacement. ils font de la musique de merde, je n'achète pas. point barre. ma position est claire et nette.
et oui, je recommanderai toujours d'écouter ce qui me parait être un bon disque.

_________________
What you see, is what you get
This is me - hey you - if you want me don't forget
You should take - me as I am
But I promise you
Baby what you see is what you get !


05 Juil 2010 22:31
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Répondre au sujet   [ 68 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4  Suivante

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Designed by STSoftware for PTF.
Traduction par: phpBB-fr.com